L’Autorité ne permettra pas la création d’« une entité séparatiste » à Gaza

romandie News

jeudi 22 janvier 2009, par Desinfos

Un haut responsable palestinien a affirmé jeudi que l’Autorité palestinienne ne permettrait pas au Hamas de créer « une entité séparatiste » dans la bande de Gaza dans la foulée de l’offensive israélienne dans ce territoire. Yasser Abed Rabbo, proche collaborateur du président Mahmoud Abbas, a en outre accusé le mouvement islamiste Hamas de sévir contre les cadres du parti de M. Abbas, le Fatah, depuis le début de l’offensive israélienne.


« Nous ne permettrons pas la création d’une entité séparatiste, quel que soit le prix », a déclaré M. Abed Rabbo lors d’une conférence de presse à Ramallah en Cisjordanie. « Le complot visant à séparer Gaza de la Cisjordanie ne passera pas ».

L’Autorité palestinienne de M. Abbas ne contrôle que la Cisjordanie depuis que le Hamas l’a violemment chassée de la bande de Gaza en juin 2007.

M. Abed Rabbo s’en est violemment pris en particulier au chef en exil du Hamas Khaled Mechaal, l’accusant d’être l’artisan de ce « projet séparatiste » et de poser des conditions entravant toute réconciliation entre son mouvement et le Fatah.

Il a dénoncé les « exagérations et les fanfaronnades politiques » de M. Mechaal, qui a proclamé mercredi la « victoire » du Hamas face à Israël dans la bande de Gaza, où l’offensive de l’armée israélienne a fait plus de 1.300 morts palestiniens et causé une énorme dévastation du 27 décembre au 17 janvier.

« Il utilise ces slogans et exploite le sang qui a coulé à Gaza pour couvrir son projet séparatiste », a-t-il soutenu.

M. Abed Rabbo a en outre accusé « les bandes du Hamas » à Gaza de réprimer les cadres du Fatah depuis le début de l’offensive. En raison de la destruction de la principale prison et des QG des services de sécurité, ces cadres du Fatah sont détenus « dans les hôpitaux, les mosquées, et les universités ».

« Ils sont interrogés sur les origines des armes dont ils se sont servis en résistant à l’agression » israélienne, a-t-il ajouté.

Le responsable palestinien a affirmé que dès le début de l’offensive, des dizaines de cadres du Fatah avaient été « assignés à résidence » et d’autres « arrêtés, battus ou blessés aux jambes » par la police du mouvement islamiste Hamas.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil