Visant un cessez-le-feu « très bientôt », Rice signe un accord avec Livni

Sylvie Lanteaume - Agence France-Presse | Cyberpress

samedi 17 janvier 2009, par Desinfos

La secrétaire d’État américaine Condoleezza Rice a signé vendredi avec son homologue israélienne Tzipi Livni un accord bilatéral destiné à lutter contre la contrebande d’armes vers la bande de Gaza, espérant un cessez-le-feu « très, très bientôt ». Cet accord « prévoit une série de mesures que les États-Unis et Israël vont prendre pour assécher le flot d’armes et d’explosifs vers Gaza », a déclaré la chef de la diplomatie américaine avant de signer le document.


« Le protocole d’accord que nous signons aujourd’hui est (...) une composante capitale d’une cessation des hostilités », a indiqué pour sa part la ministre israélienne des Affaires étrangères, alors que l’arrêt de la contrebande d’armes vers Gaza représente l’une des exigences d’Israël pour mettre fin à son offensive à Gaza.

Mme Livni n’a pas spécifié les mesures envisagées dans ce document, qui n’a pas été rendu public, mais elle a indiqué qu’il engageait l’OTAN et qu’il visait plus particulièrement l’Iran.

« Il s’agit de mesures spécifiques destinées à arrêter le flot d’armes sur leur trajet de livraison, en travaillant avec l’OTAN et des pays de la région et en améliorant l’efficacité de mesures contre l’Iran, qui est le principal fournisseur de ces armes », a-t-elle dit.

Au cours d’une brève conférence de presse avant de retrouver Mme Livni, Mme Rice avait indiqué que cet accord bilatéral serait suivi d’autres accords entre Israël et certains pays européens, notamment la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne.

« C’est un protocole d’accord bilatéral avec Israël, mais d’après ce que j’ai compris, Mme Livni va poursuivre des efforts similaires avec nos collègues européens », a-t-elle indiqué.

Mme Rice a indiqué avoir téléphoné dans la matinée aux ministres des Affaires étrangères britannique David Miliband, allemand Frank-Walter Steinmeier et français Bernard Kouchner, « pour les informer ». « Je pense que ces efforts vont être suivis très rapidement par les Européens ».

Mais interrogée sur la possibilité d’un cessez-le-feu avant la prise de fonctions du président élu Barack Obama mardi, Mme Rice est restée prudente.

« Le calendrier américain n’est pas important », a-t-elle dit. « Nous avons beaucoup de travail devant nous ici, mais j’espère bien sûr que nous pourrons arriver à mettre fin (au conflit), ou à un cessez-le-feu très, très bientôt ».

« Nous travaillons sur un calendrier aussi bref que possible pour soutenir la médiation égyptienne », a-t-elle souligné. Mais « ce sont les Egyptiens qui devront régler les arrangements politiques qui pourraient intervenir ».

Selon le porte-parole du département d’État, Sean McCormack, Mme Rice a consulté l’équipe de transition de M. Obama tout au long de la négociation avec Israël.

Elle a notamment déjeuné jeudi avec Hillary Clinton, qui doit lui succéder, et téléphoné le même jour à M. Obama pour les informer de ses tractations, a précisé le porte-parole, notant que le texte signé vendredi engage la prochaine administration américaine.

L’accord prévoit notamment un partage du Renseignement sur la contrebande d’armes vers Gaza et des activités de surveillance des routes traditionnellement empruntées par les contrebandiers, a indiqué à l’AFP un responsable israélien ayant requis l’anonymat.

Selon le porte-parole du département d’État, Sean McCormack, Washington s’engage dans ce document à mobiliser des « équipements » pour aider Israël à empêcher la contrebande. Il n’a pas précisé quels seraient ces équipements, mais il a indiqué que les États-Unis ne déploieraient pas de troupes sur le terrain.

L’un des objectifs affichés de l’offensive israélienne dans la bande de Gaza est d’empêcher le Hamas de s’approvisionner en armes, roquettes et munitions afin de neutraliser sa capacité d’attaquer le territoire israélien.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil