Le président syrien Bachar al Assad juge « mort » le plan de paix arabe et rompt avec Israël

vendredi 16 janvier 2009, par Desinfos

Le président syrien Bachar al Assad a déclaré « mort » le plan de la Ligue arabe prévoyant la paix avec Israël en échange de la restitution de tous les territoires arabes occupés en 1967 par l’Etat juif. Le chef de l’Etat syrien, qui s’exprimait lors d’une réunion organisée à Doha par l’émir du Qatar pour discuter de la crise à Gaza, a invité tous les pays arabes à rompre immédiatement toutes leurs relations avec Israël.


Assad s’est en particulier prononcé pour la rupture des liens « directs ou indirects » avec Israël, y incluant apparemment les tractations indirectes engagées l’an dernier par la Syrie avec l’Etat juif sous l’égide de la Turquie.

Damas a suspendu ces pourparlers au début de l’offensive israélienne contre le Hamas à Gaza, fin décembre.

Le chef du bureau politique du Hamas en exil à Damas, Khaled Méchaal, qui participe à la réunion de Doha, a lui aussi appelé à une rupture des relations avec Israël, dont il a repoussé les conditions pour un cessez-le-feu.

Egalement présent à Doha, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, autre parrain du mouvement islamiste palestinien, a déclaré à la chaîne qatarie Al Djazira qu’il suffirait que les pays musulmans rompent leurs relations avec Israël et l’Amérique" pour faire cesser l’offensive à Gaza.

La réunion de Doha a été organisée par le Qatar après le refus d’une majorité de pays arabes, notamment l’Egypte et l’Arabie saoudite, de participer dans la capitale qatarie à un sommet arabe extraordinaire consacré à la crise de Gaza.

La crise a été en revanche ajoutée à l’ordre du jour d’un sommet économique arabe prévu de longue date qui se tiendra lundi à Koweït.

Les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe étaient réunis ce vendredi dans la capitale koweïtienne pour préparer ce sommet.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil