Deux Français parmi les morts d’Ashdod, la France parle maintenant de terrorisme...

mercredi 17 mars 2004


Deux Français figurent parmi la dizaine de morts de l'attentat d'Ashdod dimanche en Israël a annoncé lundi le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Hervé Ladsous.

"La France condamne avec fermeté le double attentat terroriste perpétré dimanche dans le port d'Ashdod qui a coûté la vie à dix personnes, dont, à notre connaissance à ce stade, deux ressortissants français, et fait un grand nombre de blessés", a indiqué M. Ladsous.

"Nous présentons nos sincères condoléances aux familles des victimes ainsi qu'aux autorités israéliennes. Le terrorisme est inacceptable et injustifiable ; il ne fait qu'éloigner la solution du conflit", a-t-il ajouté.

La France "appelle une fois de plus les parties à reprendre sans délai le dialogue politique. L'urgence aujourd'hui est de mettre un terme à la violence et de retrouver la voie d'un règlement politique à travers la mise en œuvre de la Feuille de route", a conclu le porte-parole du Quai d'Orsay.

(Pour la premiere fois la France mentionne le mot "terroriste" concernant Israel, j'ai indique en rouge)

Georges Brandstatter.


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil