Abbas presse le Hamas

Le Figaro | AFP

samedi 10 janvier 2009, par Desinfos

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a pressé au Caire le mouvement islamiste Hamas d’accepter « sans hésitation » le plan égyptien pour un cessez-le-feu. « Nous espérons qu’elle (la délégation du Hamas au Caire) parviendra à un accord sans hésitation » avec les responsables égyptiens, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.


« La situation ne permet pas de perdre du temps », a poursuivi M. Abbas.

L’Egypte travaillera à « aplanir les réserves », selon lui, jugeant que celles-ci n’étaient pas « substantielles ».

M. Moubarak a proposé mardi un plan de sortie de crise prévoyant notamment « un cessez-le-feu immédiat pour une période limitée », permettant l’établissement de couloirs humanitaires et laissant le temps à l’Egypte d’oeuvrer pour un cessez-le-feu « global et définitif ».

Le président palestinien a également appelé au déploiement d’une force internationale dans la bande de Gaza, chargée de protéger les civils.

« Il faut une présence internationale dans la bande de Gaza. Nos compatriotes à Gaza ont fait face à beaucoup d’agressions. Nous demandons qu’ils soient protégés », a-t-il dit.

« Nous voulons donc une présence internationale dans la bande de Gaza, et non pas à la frontière égyptienne », a-t-il précisé.

L’Egypte s’oppose à une présence internationale sur son territoire.

Selon des responsables israéliens s’exprimant en Israel sous couvert de l’anonymat, l’Egypte a proposé le déploiement d’une force palestinienne loyale à M. Abbas le long de la frontière égyptienne dans le sud de la bande de Gaza controlée par le Hamas rival.

Ce plan, destiné à permettre l’application d’un cessez-le-feu, prévoit également le déploiement de forces égyptiennes du côté égyptien, qui seraient aidées par des experts étrangers spécialisés dans la destruction de tunnels de contrebande.

La proposition est une « version améliorée » de l’arrangement conclu en 2005 concernant le fonctionnement du point de passage de Rafah dans le sud de la bande de Gaza. Cet arrangement prévoyait la présence d’agents de l’Autorité palestinienne de M. Abbas et d’observateurs européens, a déclaré un responsable du ministère israélien de la Défense.

« La force palestinienne patrouillerait le long de la route Philadelphie (qui s’étend le long de la frontière entre la bande de Gaza et l’Egypte) et empêcherait la contrebande dans ce secteur en coopération avec l’Egypte », a également affirmé ce responsable.

Un autre responsable du ministère israélien a affirmé qu’Israël serait favorable à un tel accord.

Les Egyptiens ont présenté ces propositions lors des discussions menées par Amos Gilad, un haut responsable du ministère de la Défense qui s’est rendu jeudi au Caire et qui devait retourner dans la capitale égyptienne dans les prochains jours, ont ajouté les deux responsables israéliens.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil