La Résistance iranienne condamne les attaques contre les représentations diplomatiques arabes

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

vendredi 2 janvier 2009, par Desinfos

Elle appelle les pays arabes à couper leurs relations avec le régime iranien La Résistance iranienne condamne les attaques programmées et organisées des agents du régime des mollahs contre les ambassades, les consulats et les sections d’intérêts de l’Egypte, de l’Arabie Saoudite et de la Jordanie à Téhéran et à Machad et le feu mis aux drapeaux de ces pays. Elle demande aux pays arabes et musulmans de fermer leurs représentations en Iran et d’adopter une politique de fermeté avec ce régime anti-islamique et anti-iranien.


Elle les appelle à ne pas permettre à ce régime de mener sa politique intégriste et agressive par le chantage, la peur et les méthodes de bandes organisés.

Les mollahs ont l’intention de profiter de la manière la plus abjecte de la crise actuelle en Palestine, dont ils sont les principaux provocateurs, pour couvrir leurs ingérences agressives au Moyen-Orient et particulièrement en Palestine.

Dans une tactique bien connue, le régime des mollahs essaie de faire passer les attaques contre les représentations diplomatiques arabes pour spontanées et les agresseurs pour des gens ordinaires ou des étudiants. Or ces démarches ont été planifiées au plus niveau du pouvoir et ont reçu l’aval de Khamenei, le guide suprême des mollahs. Ces démarches sont rejetées et dénoncées par le peuple iranien.

Dans un communiqué que leur ont dicté le ministère du Renseignement et la Force terroriste Qods des gardiens de la révolution, les agresseurs menacent de répéter le scénario de l’occupation de l’ambassade américaine en 1979, pour contraindre les pays arabes à reculer. Les miliciens du Bassidj ont qualifié cette attaque de « premier coup de semonce » et ont annoncé « avoir la capacité de s’emparer de l’ensemble de leurs [pays arabes] ambassades et à être prêts au cas où la politique de compromis se poursuivrait, à créer un nouveau « 13 Aban » [prise de l’ambassade des Etats-Unis]. »

Le commandant du corps des gardiens de la révolution Jafari, avait déclaré le 25 décembre (avant le déclenchement des hostilités à Gaza), en s’adressant aux miliciens du Bassidj dans les universités : « Nous voulons préparer le terrain de manière à ce que si nécessaire, la milice étudiante puisse mener une action comme la prise de l’ambassade américaine ». Ce qui démontre clairement que les ficelles des événements de la Bande de Gaza et leurs conséquences sont tirés par les dirigeants du régime des mollahs.

Le régime iranien vivement rejeté et isolé à l’intérieur de l’Iran, cherche à se maintenir au pouvoir en exportant le terrorisme et l’intégrisme et en abusant du problème palestinien, pour imposer sa mainmise sur la région. Nul autre que lui en trente ans n’a porté autant de coups aux aspirations et aux justes revendications du peuple palestinien.

La Résistance iranienne appelle l’ensemble des gouvernements, partis, personnalités religieuses, politiques et culturelles de la région à former un front uni contre l’intégrisme et à adopter une politique de fermeté pour évincer le régime des mollahs de Palestine, du Liban et d’Irak.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil