France-Israël : France-Info et RFI continuent à inciter à la haine d’Israël. Le Quai d’Orsay surenchérit.

mardi 9 mars 2004


L’amitié avec Israël proclamée par nos plus hautes autorités lors de la visite en France de M. Moshé Katsav, président de l’État d’Israël, n’a pas atteint les radios officielles de l’État français. Elles sont pourtant placées sous la tutelle du Premier ministre.
Dimanche 7 mars 2004, à de multiples reprises, France-Info a informé ses auditeurs de l’opération lancée à Gaza par l’armée israélienne avec, pour seule précision : « 14 Palestiniens tués ».
Or, les trois grandes agences de presse, l’AFP, Reuters et l’AP, réputées pourtant pour leur orientation anti-israélienne, avaient toutes précisé que 6, 7 ou 9 des tués étaient membres du Hamas ou de « groupes radicaux ». En outre, le site internet même de France-Info mentionnait neuf activistes du Hamas parmi les quatorze Palestiniens tués.
C’est donc en parfaite connaissance de cause que France-Info a tronqué l’information pour ses auditeurs avec pour effet recherché et obtenu de faire passer Tsahal pour une armée d’assassins. RFI a traité de ce raid anti-terroriste de Tsahal avec la même malhonnêteté.
France-Israël saisit une fois de plus le CSA pour savoir comment seront sanctionnées ces fautes professionnelles, incitations caractérisées à la haine d’Israël.

DERNIÈRE MINUTE : à son point de presse de ce jour 8 mars, le porte-parole du Quai d’Orsay a ajouté une précision chargée de venin : « 14 Palestiniens, dont une majorité de civils, ont trouvé la mort ».


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil