Tirs de roquettes : les diplomates israéliens chargés de sensibiliser la communauté internationale

Yahoo | AP

lundi 22 décembre 2008, par Desinfos

Voir en ligne : Lire la suite l’article

Les diplomates israéliens ont été chargés de sensibiliser la communauté internationale au sort des populations du sud du pays pris sous les tirs de roquette palestiniens, a déclaré lundi un porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères. Il s’agit de préparer la communauté internationale à une éventuelle intervention militaire dans la bande de Gaza contrôlée par le Hamas.


« Les gens à l’étranger ne comprennent pas les souffrances des Israéliens qui vivent dans le sud sous la menace des roquettes. Et puis vous vous réveillez un matin avec une riposte israélienne, et vous ne comprenez pas d’où elle vient », a déclaré Yigal Palmor, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

L’ambassadeur israélien à l’ONU a écrit une lettre au secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon pour lui faire part des inquiétudes de l’Etat hébreu, a-t-il ajouté.

Le Hamas a officiellement proclamé vendredi la fin de six mois de trêve avec Israël, un accord de cessez-le-feu régulièrement violé depuis début novembre. Les tirs de roquettes se sont multipliés au cours des derniers jours. L’Etat hébreu a affiché son intention de préserver la trêve et de ne pas intervenir militairement si les militants islamistes cessent de tirer des roquettes. En cas de poursuite des tirs, le pays a menacé de mener une vaste opération militaire dans la bande de Gaza.

« Les scénarios sont clairs, les projets sont clairs, la détermination est claire », a déclaré le Premier ministre israélien Ehoud Olmert dimanche lors du conseil des ministres hebdomadaires. « Un gouvernement responsable n’est pas heureux d’aller à la guerre, mais il ne s’y dérobe pas », a-t-il dit.

Après des tirs au cours du week-end, la situation était relativement calme lundi. Selon un porte-parole du Hamas, Ayman Taha, le mouvement observait une pause de 24h en espèrant que l’Etat hébreu autorise l’acheminement de l’aide humanitaire. Israël a maintenu les points de passage fermés avec la Bande de Gaza en réponse aux tirs de roquettes, une mesure qui a entraîné des pénuries de carburant et de biens de première nécessité dans le territoire où vivent 1,4 million de Palestiniens.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil