Durban 2 : le CRIF en pole position

CRIF Conseil Représentatif des Institutions Juives de France

mercredi 3 décembre 2008, par Desinfos

Il faudra mobiliser la communauté juive de France pour qu’elle soit présente à Genève, en avril 2009, lors de la conférence de l’ONU, chargée du suivi de celle de Durban, qui en 2001, au lieu de traiter des droits de l’homme , était devenue un tribunal anti-israélien et anti-juif.


Invité de Radio Shalom le 2 décembre, Richard Prasquier s’attend à ce que « ceux qui mènent la danse » dans l’organisation de la conférence de Genève, laissent la part belle aux diatribes contre Israël et les juifs.

Le Président du CRIF a estimé que les lignes rouges définies par certains ont été franchies. Afin d’éviter que Genève (Durban 2) ne ressemble à Durban 1, le CRIF a lancé une action de sensibilisation dès le lendemain de l’élection de Richard Prasquier en mai 2007. Les principales personnalités politiques ont été informées par le CRIF des enjeux. Nicolas Sarkozy en a fait un thème majeur lors du dîner du CRIF de février 2008.

Animé par Marc Knobel, un groupe de liaison du CRIF réunit des compétences issues pour certaines du monde associatif (Association des Juristes Juifs, B’nai Brith, Centre Simon Wiesenthal, UEJF) et des organisations non gouvernementales. Leur but est d’échanger des informations sur les avancées de la conférence de Genève et de préparer une action coordonnée.

Une délégation du CRIF qui comprend quinze représentants de ces groupes, a participé en mai dernier à une réunion d’information à Genève organisée par UN WATCH qui suit l’action du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Le CRIF envoie des missions régulières à Genève, pour rencontrer les diplomates et préparer avec les responsables de la communauté de Genève des actions autour la conférence.

Yom Hashoah sera commémoré le 20 avril, soit le jour même de l’ouverture de la conférence.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil