Kuntar veut rayer Israël de la carte

Par MICHAËL BLUM | Jerusalem Post

samedi 25 octobre 2008, par Desinfos

Le terroriste libanais Samir Kuntar libéré en juillet dernier des prisons israéliennes en échange des corps d’Eldad Reguev et Ehud Goldwasser a déclaré jeudi dans une interview à l’AFP qu’il était prêt « à participer à n’importe quelle mission de résistance contre Israël ». Kuntar, que beaucoup de Libanais considèrent comme un héros, avait tué à Nahariya en 1979 une petite fille de quatre ans en lui fracassant le crâne à coups de pierre.


Envoyé dans cette petite ville du nord d’Israël par l’organisation terroriste FPLP, Kuntar avait tué un policier, la fillette et son père avant d’être arrêté par les forces de sécurité israéliennes.

Longtemps considéré en Israël comme une carte maîtresse pour les négociations en vue de retrouver le pilote Ron Arad, le gouvernement avait voté en juillet dernier pour sa libération en échange des dépouilles des deux soldats israéliens kidnappés par le Hezbollah en été 2006.

Depuis sa libération Kuntar a participé à plusieurs meetings de la milice chiite et multiplie les déclarations haineuses à l’égard d’Israël.

« Tant qu’il y a une chose qui s’appelle Israël dans cette région, la résistance doit se poursuivre », affirme-t-il dans cet entretien accordé à l’AFP.

Quand il évoque l’attaque de Nahariya en 1979, c’est pour nier sa responsabilité dans la mort de la fillette, assurant qu’elle a été tuée par les tirs des soldats israéliens.

Opposé à toute paix avec Israël, il affirme que « la lutte se poursuivra jusqu’à la disparition de l’entité sioniste ».


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil