Un parlementaire américain : A la place d’Israël, nous aurions bombardé les territoires palestiniens

lundi 23 février 2004


Jerrold Nadler, membre du Congrès américain (Démocrate) actuellement en visite en Israël, a affirmé hier dimanche 22 février que n’importe quel autre pays, s’il avait été confronté à la vague d’attentats suicides qu’Israël a connue ces trois dernières années, « aurait bombardé sans retenue les territoires palestiniens ». « Si l’Amérique avait été attaquée de la sorte, nous aurions utilisé des bombardiers B-52 », a-t-il ajouté.

Nadler, qui s’est rendu sur les lieux de l’attentat de Jérusalem, s’en est pris à ceux qui condamnent la barrière de sécurité. « Les hyprocrites qui témoignent à La Haye contre la construction de la barrière sont comme ceux qui condamnaient les Tchèques il y a 65 ans pour suivre Hitler ».

Pour lui, l’attentat de dimanche ne fait que souligner davantage l’hypocrisie du monde. « Israël est stigmatisé pour les mesures modérées qu’il prend contre le terrorisme ».

« On dit que la barrière entrave la vie des Palestiniens - et je suis sûr que c’est vrai - mais ils doivent s’en prendre à leurs propres dirigeants. Tant que la terreur continue, les Palestiniens n’ont pas leur mot à dire sur le tracé de la barrière », a poursuivi Nadler.


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil