Vers un accord entre Kadima et le parti travailliste

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

lundi 13 octobre 2008, par Desinfos

Les équipes de négociation du parti Kadima et du parti travailliste ont fini hier soir d’élaborer un projet d’accord concernant l’entrée du parti travailliste au futur gouvernement qui sera formé par la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni. Selon leYediot Aharonot, des proches de Tzipi Livni et du président du parti travailliste, le ministre de la Défense Ehud Barak, ont confirmé hier que la plupart des obstacles à la signature avaient été levés et que l’accord devrait être signé dès aujourd’hui ou, au plus tard, mercredi.


Ehud Barak, selon le projet d’accord, devrait être promu numéro deux du gouvernement, avec un titre de « vice-premier ministre principal », titre symbolique puisque le Premier ministre suppléant, chargé de remplacer le Premier ministre en cas de vacance à la tête du gouvernement, restera un des ministres de Kadima. Il a été également décidé de la mise en place d’un dispositif qui fixera les procédures de travail entre Livni et Barak. L’ordre du jour du cabinet restreint de sécurité devra notamment être approuvé par Ehud Barak.

En ce qui concerne les pourparlers avec les Palestiniens et la Syrie, l’accord prévoit que le président du parti travailliste sera impliqué à un haut niveau dans toute négociation. Ehud Barak avait demandé à être chargé des négociations avec la Syrie, une demande rejetée par Kadima.
Pour le journal, la principale victime de cet accord est, semble-t-il, le ministre de la Justice, Daniel Friedmann.

En effet, selon le projet d’accord, toute initiative du ministre de la Justice qui modifierait le statut de la Cour suprême devra être approuvée par le parti travailliste qui obtient donc un droit de veto.

Sur le plan économique, le parti travailliste a dû renoncer à sa demande d’augmenter le budget de 2,5 % en 2009 et se contentera d’une augmentation des allocations-vieillesse et d’un gel des frais de scolarité pour les étudiants.

Une fois l’accord avec le parti travailliste signé, ajoute le Haaretz, Mme Livni aura encore à parvenir à une entente avec le parti orthodoxe séfarade Shas qui, pour l’heure ne semble pas vouloir céder sur ses principales revendications : l’augmentation des allocations familiales et une promesse selon laquelle Jérusalem ne fera pas l’objet de négociations.

Au parti travailliste on craint en effet que si, en fin de compte, Shas ne rejoint pas le gouvernement, Tzipi Livni ait à former un gouvernement de minorité ou avec une majorité étroite au parlement, ce qui freinera son action. Ehud Barak a réaffirmé hier la nécessité, face aux défis auxquels est confronté Israël, de créer un gouvernement aux larges assises afin de garantir sa stabilité à long terme. De son côté, le Likoud a rejeté une nouvelle fois l’appel à rejoindre le gouvernement lancé par Tzipi Livni lors de la réunion du conseil national de Kadima. Le parti de Binyamin Netanyahu continue à réclamer des législatives anticipées.

Les journaux notent la présence hier, aux côtés de Tzipi Livni, du ministre des Transports Shaoul Mofaz qui, après sa défaite aux élections primaires de Kadima, avait annoncé un « temps mort » dans sa carrière politique. M. Mofaz a fait part hier de sa volonté de retrouver les rangs du parti Kadima et a affirmé son soutien à Tzipi Livni dans ses efforts pour former un gouvernement.


Situation encore tendue à Saint-Jean d’Acre

Un calme relatif régnait hier à Saint-Jean d’Acre après quatre jours d’affrontements entre jeunes Juifs et Arabes. Selon le Maariv, une maison appartenant à une famille arabe a encore été incendiée hier et la police craint un nouvel embrasement au cours de la fête juive de Souccot, qui débute ce soir. De hauts responsables de la police accusaient hier des militants juifs d’extrême droite, venus parfois de l’extérieur de la ville, de répandre des rumeurs dans le but d’encourager de nouveaux actes de vandalisme. Selon Shimon Koren, commandant du district nord de la police, au cours des derniers jours, cinquante-quatre personnes ont été interpellées et les arrestations se poursuivront dans les jours à venir afin de mettre la main sur tous les agitateurs. Près de sept cents policiers restent déployés dans la ville.

Israël-Palestiniens

Sept cents policiers palestiniens supplémentaires à Hébron

Selon des sources palestiniennes citées par le Haaretz, l’Autorité palestinienne devrait, en accord avec Israël, déployer vendredi prochain un bataillon supplémentaire de la Sécurité nationale dans la ville de Hébron et ses environs. Ce bataillon, de près de sept cents hommes, est le deuxième à avoir à avoir été formé en Jordanie par des soldats américains, sous la supervision du coordonnateur américain, le général Keith Dayton, et son déploiement doublera la présence policière palestinienne à Hébron.

Des responsables israéliens confirment qu’un accord est en train d’être élaboré à ce sujet avec les Palestiniens mais affirment que la date de vendredi est prématurée. Un déploiement ce vendredi interviendrait en effet en pleine fête juive de Souccot, à l’heure où, dans la zone sous contrôle israélien, des milliers d’Israéliens se rendent au Tombeau des Patriarches. Les représentants des colons juifs de Hébron ont d’ailleurs adressé la semaine dernière une lettre au ministre de la Défense, Ehud Barak, pour protester contre le déploiement de nouveaux policiers palestiniens.

Selon Samih a-Sifi, commandant de la Sécurité nationale palestinienne à Hébron, Israël a autorisé l’Autorité palestinienne à lancer des opérations de maintien de l’ordre dans la ville, mais il s’agit d’opérations ciblées et limitées et non d’un transfert de la responsabilité militaire aux Palestiniens. Le nouveau bataillon, a-t-il ajouté, devrait être opérationnel à partir du 22 octobre, soit au lendemain de la fête de Souccot.

Par ailleurs, trois Palestiniens ont été arrêtés hier après-midi au barrage de Beit Iba près de Naplouse alors qu’ils transportaient neuf « bombes-tuyaux »


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil