L’héritage inachevé d’Ehoud Olmert

Adrien Jaulmes | Le Figaro

lundi 22 septembre 2008

Le premier ministre israélien a démissionné dimanche et passé le flambeau à la ministre des Affaires étrangères, Tzipi Livni. En attendant la formation d’un nouveau gouvernement, Ehoud Olmert conduira un cabinet de transition. En politique, la malchance ne pardonne pas. Le premier ministre israélien, Ehoud Olmert, qui vient de présenter dimanche sa démission en Conseil des ministres après deux ans et demi passés au pouvoir, n’a pas commis de faute énorme. Mais il lui aura manqué ce concours favorable de circonstances, sans lequel même les hommes politiques les plus talentueux ne parviennent à rien.


Voir en ligne : Lire aussi l’article sur : http://www.lefigaro.fr/


La revue des infos

Mots-clés

Accueil