Solidarité autour de Shalit : ta liberté est notre liberté

Crif

mercredi 23 juillet 2008

Voir en ligne : Schalit’s unit : Your freedom is our freedom (The Jerusalem Post)

Quelque 200 francophones israéliens se sont réunis à Jérusalem mardi 22 juillet au soir pour exprimer leur solidarité avec Gilad Shalit, un soldat franco-israélien enlevé il y a plus de deux ans et détenu par le Hamas à Gaza. Les participants ont brandi des banderoles sur lesquelles était écrit : « libérez Gilad », et « Ingrid-Gilad même combat », une allusion à l’ex-otage Ingrid Betancourt libérée par l’armée colombienne le 2 juillet après plus de six ans passés aux mains de la guérilla.


Un des organisateurs a lu un message du père du soldat, Noam Shalit, qui a remercié « les communautés francophone d’Israël et juive de France » pour leur soutien. Le consul de France à l’ambassade de Tel Aviv, Colette Le Baron, a pour sa part affirmé qu’elle participait à ce rassemblement afin d’exprimer le « soutien déterminé des autorités françaises à Gilad Shalit et à sa famille ».

« La France met tout en œuvre pour pouvoir ramener Gilad Shalit sain et sauf chez lui », a-t-elle souligné. Le 14 juillet le président français Nicolas Sarkozy avait promis de « se mobiliser pour faire sortir Gilad Shalit ».

Par ailleurs, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées le même soir à Tel Aviv pour exiger également la libération de Gilad Shalit à l’occasion de la fin des trois années de service militaire des soldats ayant servi dans la même unité que Gilad Shalit, tous présents à ce rassemblement.

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a réitéré sa volonté de ramener le soldat chez lui : "Nous nous sommes engagés auprès de la famille Shalit à faire tout notre possible pour ramener Gilad à la maison aussi vite que possible, et je dois dire que ce n’est pas facile. Je crois que Gilad Shalit rentrera sain et sauf. Nous ne baisserons pas les bras tant qu’il ne sera pas de retour. »


La revue des infos

Mots-clés

Accueil