Déclaration du Ministre des Affaires Étrangèreset Européennes, M. Bernard Kouchner

La France en Israël

vendredi 20 juin 2008

J’ai appris avec satisfaction l’annonce par l’Egypte de la conclusion d’un accord en vue d’une trêve entre Israël et le Hamas. Nous saluons les efforts des autorités égyptiennes pour parvenir à ce résultat. Seule une solution politique peut résoudre la crise actuelle à Gaza.


Cet accord devra se traduire sur le terrain. Il devra conduire à la cessation complète des violences et permettre l’amélioration de la situation humanitaire à Gaza par la réouverture dans les meilleurs délais des points de passage.

Nous espérons qu’il accélèrera le processus de libération de notre compatriote Gilad Shalit.

La réinsertion dans le processus de paix de la bande de Gaza est indispensable à l’établissement d’une paix durable au Proche-Orient. Je salue à cet égard les initiatives du président Abbas en vue de favoriser l’unité des Palestiniens derrière sa démarche de paix.

Un nouvel esprit souffle dans cette région tant de fois endeuillée : accord de Doha sur le Liban, pourparlers indirects syro-israéliens, échange humanitaire entre Israël et le Hezbollah, et maintenant annonce de cette trêve à Gaza.

Ces évolutions positives sont bien sûr encore fragiles et doivent être confirmées. Nous souhaitons que cette atmosphère plus favorable rejaillisse sur le processus de paix entre Israël et l’Autorité palestinienne et favorise l’accélération de la négociation lancée à Annapolis.

Ces gestes récents peuvent à terme changer profondément la donne au Proche-Orient. La France apportera tout son concours à ces efforts de paix, à cette volonté de dialogue. C’est dans ce cadre que le président de la République se rendra en Israël et dans les Territoires palestiniens du 22 au 24 juin./.


Les textes

Mots-clés

Accueil