De la liberté d’exercer son esprit critique

Annick Azerhad © Primo

dimanche 8 juin 2008

Voir en ligne : Lire l’article sur : http://www.primo-europe.org/

Étrange réaction que cette pétition corporatiste de soutien à Charles Enderlin, signée par des collègues journalistes criant à l’infamie, le 27 mai 2008, et publiée dans le Nouvel Observateur. Leur confrère venait d’être débouté six jours auparavant par la cour d’appel de Paris pour avoir attaqué en diffamation Philippe Karsenty, coupable à ses yeux d’avoir commis un crime de lèse-majesté : celui de vouloir vérifier des faits que le reporter présentait comme vrais - alors que celui-ci se trouvait à des kilomètres de l’endroit où le drame avait eu lieu.



Les textes

Mots-clés

Accueil