Olmert : l’évacuation de la Bande de Gaza va commencer en juin ou juillet

Gil Hoffman - Jerusalem Post

mardi 3 février 2004

Le Premier Ministre Ariel Sharon a l’intention de demander au Président Américain George W. Bush de revenir à un retrait israélien unilatéral de la Bande de Gaza comme une partie du projet de désengagement devant être achevé par son Conseil de Sécurité nationale.


Le vice-Premier ministre Ehud Olmert a dit à la TV - Canal 2 - lundi que l’évacuation d’implantations dans la Bande de Gaza commencera en juin ou juillet de cette année. (lire déjà sur le sujet le 12 Janvier 2004 dans le Jerusalem Post Olmert to ’Post’ : Unilateral moves in six months)

"Nous n’avons aucun intérêt dans le maintien du statu quo, a-t-il dit.

Sharon a dit qu’il a demandé au Président du Conseil de Sécurité Nationale Giora Eiland d’achever le plan dans une semaine, pour être prêt à le présenter à Bush quand il visitera Washington, très probablement pendant le dernier week-end en février.

Le Premier ministre espère convaincre Bush que sans un partenaire palestinien efficace, la meilleure façon d’assurer, à la vision présidentielle du Moyen-Orient, une réalisation serait qu’Israël se retire unilatéralement, de presque toutes les implantations de la Bande de Gaza.

« Certaines des communautés Juives ne seront pas capables de rester dans la Bande de Gaza dans l’avenir, à cause des problèmes de sécurité et de la situation démographique, » a dit Sharon aux députés.

« Je ne sais pas si cela se fera d’un seul coup ou par étapes, mais dans une perspective à long terme, il n’y a pas de raison pour continuer l’implantation Juive dans la Bande de Gaza. Nous devons considérer la possibilité que les résidants se déplaçent à d’autres endroits. »

Sharon a dit que le maintien des implantations dans la Bande de Gaza serait « un lourd fardeau de sécurité et une recette pour un conflit infini. »

Il a dit qu’il présentera finalement son plan à un vote du gouvernement et de la Knesset, mais a minimisé la possibilité d’un vote dans le parti Likoud.

Lundi précédent, Sharon a dit à un briefing confidentiel avec un commentateur d’Haaretz qu’il avait donné l’ordre de projeter l’évacuation de 17 implantations de la Bande de Gaza.
Il a dit au briefing, que Haaretz avait irrité Sharon en se précipitant sur son Site Internet avec la pleine affirmation, qu’environ 7.500 résidants des mplantations de la Bande de Gaza doivent quitter leurs maisons.

Les déclarations de Sharon au briefing ont choqué la Droite, y compris plusieurs ministres importants qui ne savaient pas que le Premier ministre avait pris de telles décisions. Les chefs du Conseil de Communautés Juives en Judée-Samarie et dans la Bande de Gaza ont dit qu’ils se rendraient à Washington avant Sharon pour faire pression sur les alliés chrétiens des habitants des implantations au Congrès pour demander à Bush de rejeter le plan de Sharon.

Les habitants des implantations ont aussi l’intention de faire pression sur la Parti National Religieux et sur l’Union Nationale pour quitter le gouvernement. Les leaders de ces deux partis ont dit qu’ils reconsidéreraient leur maintien dans la coalition, tandis que les députés dans les groupes parlementaires a déjà commencé à rédiger lune motion pour renverser le gouvernement.

Tous les députés de l’Union Nationale et du PNR et plusieurs du Likoud, ont boycotté une motion de censure à le Knesset, qui a été seulement rejeté par une voix.

Les ministres de l’Union Nationale et du PNR ont demandé que le plan soit présenté au Gouvernement pour approbation avant que Sharon n’aille aux Etats-Unis .

Le vice-ministre de l’Education nationale Zvi Hendela dit qu’il croit que son parti, lUnion Nationale doit rester dans le gouvernement, mais essayer de faire remplacer Sharon par un Premier ministre plus loyal à la Terre d’Israël. Hendel, un résidant de Ganei Tal dans la Bande de Gaza, a dit que le Premier ministre a étéseulemen motivé t par les enquêtes sur de police sur les affaires et pas par des processus politiques ou pour la paix.

Au goupe Likoud, un député fâché a employé des termes attaquant le Premier ministre. Après que le député indocile Gila Gamliel ait fait une déclaration qui a agacé Sharon, le Premier ministre a demandé au président du groupe Gideon Sa’ar de demander au député d’arrêter de le harceler.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil