Personnalisé
-
Accueil > Les textes > Arithmétique de la douleur

Arithmétique de la douleur

Par Alan M. Dershowitz, Wall Street Journal

samedi 5 août 2006
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Aucune démocratie au monde ne tolèrerait que des missiles soient tirés sur ses villes sans prendre toutes les mesures raisonnables pour faire cesser ces attaques.

La grande question soulevée par les actions militaires israéliennes au Liban est de savoir ce qui est « raisonnable ». La réponse, selon les lois de la guerre, est qu’il est raisonnable d’attaquer des cibles militaires dans la mesure où tous les efforts sont faits pour réduire le nombre des victimes civiles. Si les objectifs ne peuvent être atteints sans faire de victimes civiles d’un côté, celles-ci doivent être « proportionnelles » aux victimes civiles épargnées par l’action militaire de l’autre.

Ceci est bel et bien pour les nations démocratiques qui placent exprès leurs bases militaires loin des centres de population civile. Israël a sa force aérienne, ses installations nucléaires et son armée aussi éloignés qu’ils peuvent être [de la population civile] dans ce pays. Il est possible pour un ennemi d’attaquer les cibles militaires israéliennes sans infliger de « dommage collatéral » sur sa population civile. Le Hezbollah et le Hamas, au contraire, place délibérément leurs ailes militaires dans des zones densément peuplées. Ils lancent des missiles anti-personnel contenant des billes métalliques, et conçus par la Syrie et l’Iran pour maximiser les victimes civiles, puis se cachent des représailles parmi les civils. Si Israël décide de ne pas répliquer par peur de toucher des civils, les terroristes seront gagnants et continueront d’avoir le champ libre pour attaquer les civils avec des roquettes. Si Israël réplique, et cause des victimes civiles, les terroristes remportent une victoire sur le terrain de la propagande : la communauté internationale s’empresse de condamner la réponse « disproportionnée » d’Israël. Ce chœur de condamnations en fait encourage les terroristes de continuer d’agir depuis des zones civiles.

Tandis qu’Israël fait tout ce qui est raisonnablement possible pour minimiser les victimes civiles - pas toujours avec succès -, le Hezbollah et le Hamas veulent faire le maximum de victimes civiles, de chaque côté. Les terroristes islamiques, comme le disait un diplomate il y a quelques années, « sont devenus maître dans la rude arithmétique de la douleur (...) Les victimes palestiniennes jouent en leur faveur et les victimes israéliennes jouent en leur faveur. » Ce sont des groupes qui envoient leurs enfants mourir en bombe-humaine, quelquefois à leur insu. Il y a deux Ans, un enfant de 11 ans a été payé pour transporter un paquet au-delà des services de sécurité israéliens. Il ne le savait pas, mais le sac contenait une bombe qui devait exploser actionnée à distance (heureusement, l’attentat a été déjoué).

Cet abus des civils utilisés comme boucliers et épées requiert un réexamen des lois de la guerre. La distinction entre combattants et civils - facile entre combattants en uniforme et armées qui combattent sur des champs de bataille éloignés des centres civils - est plus difficile dans le présent contexte. Maintenant, il y a un continuum civil : à l’extrémité la plus civile de ce continuum, il y a de purs innocents - bébés, otages et autres personnes totalement non impliquées ; à l’extrémité la plus combattante, il y a des civils qui volontairement hébergent des terroristes, fournissent des moyens et servent de bouclier humain ; au milieu de ce continuum, il y a ceux qui soutiennent politiquement les terroristes, ou spirituellement.

Les lois de la guerre et les règles de moralité doivent être adaptées à ces réalités. Une analogie avec les lois criminelles est instructive : un voleur dans une banque qui prend un caissier comme otage et tire sur la police en se protégeant derrière son bouclier humain est coupable de meurtre si les policiers, dans leur effort d’empêcher le voleur de tirer, tuent accidentellement l’otage. Il devrait en être de même pour les terroristes qui utilisent les civiles comme boucliers derrière lesquels ils tirent leurs roquettes. Les terroristes devraient être tenus légalement et moralement responsables pour les morts de civils, même si la cause physique directe était un tir israélien visant ceux qui prennent pour cibles les civils israéliens.

Israël devrait être autorisée à finir le combat contre le Hamas et le Hezbollah, même si cela implique des victimes civiles à Gaza et au Liban. Une démocratie a le droit de préférer les vies de ses propres citoyens innocents à celles des civils d’un pays agresseur, spécifiquement si ce dernier comporte de nombreux groupes complices du terrorisme. Israël prendra - et devra prendre -toutes les précautions pour minimiser les victimes civiles de l’autre côté. Le 16 juillet, Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah, a annoncé qu’il y aurait de nouvelles « surprises », et les Brigades des martyrs al-Aqsa ont dit qu’elles avaient développé des armes chimiques et biologiques qui pourraient être ajoutées aux roquettes. Est-ce qu’Israël ne devrait pas être autorisé à contrecarrer leur utilisation ?

Israël a quitté le Liban en 2000 et Gaza en 2005. Ce ne sont pas des territoires « occupés ». Cependant, ils servent de base de lancement pour des attaques contre des civils israéliens. L’occupation ne cause pas le terrorisme, alors que le terrorisme semble causer l’occupation. Si l’on attend d’Israël qu’il ne réoccupe pas ces territoires pour empêcher le terrorisme, alors le gouvernement libanais et l’Autorité Palestinienne doivent faire en sorte que ces régions cessent d’être des havres sûrs pour les terroristes.


Alan M. Dershowitz est Professeur de droit à Harvard


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

A lire absolument
Israël a réagi, enfin !... - janvier 2009
La tentation obscurantiste de Caroline Fourest - Prix du livre politique 2006 - mars 2006
Les questions insidieuses lors du point de presse du Quai d’Orsay - juin 2006
700 volontaires somaliens auraient combattu aux côtés du Hezbollah lors de la guerre du Liban. - novembre 2006
La palme du dessin « dégueulasse » du mois décernée au journal Le Monde - mars 2004
Les opérations israéliennes à Gaza- Aspects légaux - mai 2004
La palme de la couverture « dégueulasse » du mois décernée à l’hebdomadaire « Courrier International » - mars 2004
L’Ukraine s’apprête à commémorer le massacre de Babi Yar... et à livrer le système antiaérien le plus redoutable à la République islamique d’Iran ! - septembre 2006
Génocide et crime contre l’humanité - mai 2006
La Bande de Gaza se prépare à la guerre - octobre 2006
Dershowitz Alan M.
Les Etats-Unis ne s’opposeront pas à un Iran nucléaire - avril 2010
Bombarder l’Iran ? - mars 2011
Arithmétique de la douleur - août 2006
« L’enquête » dissimulée de ONU sur les « crimes de guerre » israéliens - juillet 2009
Pour une vraie semaine d’éducation sur l’apartheid - mars 2010
Un Ex- Prsident vendre : l’argent du ptrole arabe de Carter - juin 2007
Le conflit entre les USA et Israël doit cesser immédiatement - avril 2010
Les Nations Unis ne devraient pas reconnaître une Palestine d’Apartheid, Judenrein et islamique. - septembre 2011
Discours du Professeur Alan Dershowitz à l’AIPAC - mars 2010
Discours du Professeur Alan Dershowitz (21/03/2010) à l’AIPAC - avril 2011
Liban
Ehud Olmert ACCEPTE la proposition de cessez le feu et va la présenter au gouvernement - août 2006
Liban : Tension entre le Hezbollah et le gouvernement - septembre 2010
La résolution N° 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU - août 2006
Litanies au pays du Litani - décembre 2008
Une brève analyse des relations France - Hezbollah - septembre 2006
Lettre à un soldat de Tsahal - août 2006
Le Ministre des Affaires Étrangères syrien Mouallem n’est pas le bienvenu au Liban, selon la majorité anti-syrienne - août 2006
Israël propose des négociations directes avec le Liban - juin 2009
Le président iranien Ahmadinejad sur IRINN TV : « Le Liban est la scène d’une épreuve historique, qui déterminera l’avenir de l’humanité ». - juillet 2006
Hezbollah : le perpétuel sursis de Chirac - juillet 2006
Les textes ...
Guerre au Hezbollah, paix avec le Hamas - août 2006
Guerre du Liban : Le vacarme du silence... appel aux non-juifs... - août 2006
Disproportion ? - juillet 2006
La nouvelle guerre du Liban et les limites de la politique de compromis - août 2006
Guerre mondiale, acte IV - juillet 2006
Lettre à un soldat de Tsahal - août 2006
Jérusalem, capitale d’Israël - décembre 2009
Déclaration sur la violence entre Israël, la Bande de Gaza et le Liban - juillet 2006
Lettre ouverte au monde entier - septembre 2006
Quelle est l’opinion française actuelle face à l’opération israélienne ? - janvier 2009
Inscription  gratuite à la Newsletter de


Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com







IDC

 




Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette