Depuis Septembre 2000, DES INFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information sur Israël
Desinfos.com pour mobile
Personnalisé
-
Accueil du site > La revue des infos > A deux semaines du désengagement...

A deux semaines du désengagement...

Rachel Samoul-israelinfo

mardi 2 août 2005
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Plan de Désengagement de la Bande de Gaza initié par le Premier ministre Ariel Sharon va être mis en route à partir du 15 août 2005. Il représente une occasion historique pour progresser dans le processus de paix.

Le désengagement et les Israéliens

Il s’agit de 8300 personnes dans 21 implantations dans la Bande de Gaza et de 600 personnes au nord de la Samarie dans 4 implantations.
· 42 crèches, 36 jardins d’enfants, sept écoles élémentaires, et trois écoles secondaires vont être démantelées
· 5,000 élèves devront être scolarisés
· 38 synagogues seront démantelées
· 166 fermiers israéliens vont perdre leur gagne-pain ainsi que 5000 ouvriers
· 48 tombes dans le Goush Katif, dont celles de six résidents assassinés par des terroristes, seront déplacées

Les dispositions prises pour préparer le désengagement

· La Bande de Gaza est interdite aux israéliens non-résidents dans les implantations L’armée a établi des barrages sur tous les axes menant au Goush Katif,

· La police a renforcé la sécurité autour des localités israéliennes proches de la Bande de Gaza

· Les soldats qui participeront à l’évacuation des familles sont soumis à un entraînement approprié et à des simulations de l’évacuation.

· L’appel de quelques 10 000 réservistes en Israël a commencé.
En tout, plus de 55 000 soldats participeront au désengagement.

Les Palestiniens devraient déployer 5000 policiers pour empêcher les terroristes de tirer sur les évacués ou sur l’armée israélienne.
Si le Palestiniens tentent la moindre action terroriste au moment de l’évacuation, Israël réagira alors avec la plus grande fermeté.

Les dispositions de l’administration civile

D’après le scénario prévu, les habitants bénéficieront d’un dernier délai de 48 heures après la distribution des ordres d’évacuation le 15 août. A partir du 17 août débuteront les évacuations de force. L’objectif est que le désengagement soit terminé à la veille de Rosh Hashana, le nouvel an hébraïque, le 3 octobre prochain.

Les deniers chiffres officiels indiquent que 750 des 1.800 familles concernées ont déjà accepté les propositions du gouvernement. Et il semblerait que le mouvement s’accélère.

Les personnes qui refuseront de déménager après le 15 août ne bénéficieront pas des mêmes indemnités que celles qui auront accepté de partir.

Shaul Mofaz, le ministre de la Défense a déclaré qu’en fin de compte :
« Le désengagement est le test ultime pour l’application de la loi au sein de l’Etat d’Israël »

Qu’adviendra-t-il :

- Des maisons ?

Même s’il s’agit d’une initiative israélienne, on s’efforce de coordonner le désengagement avec les Palestiniens

A la demande des Palestiniens, il a été décidé que les habitations des peuplements juifs de la bande de Gaza seraient détruites. Une solution quant aux débris est en cours de négociation.

- Des serres et des équipements agricoles ?

« Ce retrait est unilatéral et les Israéliens peuvent faire ce que bon leur semble des serres » a déclaré Mazen Sankrat, le responsable de l’économie au sein de l’AP, ajoutant : « Les agriculteurs palestiniens sauront les utiliser, il s’agit après tout du matériel agricole le plus performant au monde ».

- De l’Axe Philadelphi

Des discussions avec l’Egypte sont en cours concernant l’Axe Philadelphi, la bande de territoire entre le côté égyptien et le côté palestinien de Rafah. Israël se retirerait de cet axe et l’armée égyptienne serait chargée d’éviter la contrebande d’armes.

Pourquoi un désengagement unilatéral ?

Israël se prépare courageusement à remplir les obligations qu’il a lui même prises en annonçant son retrait de la bande de Gaza.

Le désengagement est une initiative israélienne qui vient en réaction aux attentats terroristes et à l’échec du partenaire palestinien d’arrêter le terrorisme.

24 500 attentats terroristes ont été commis contre Israël en moins de cinq ans.

Israël a décidé de prendre son futur en mains indépendamment des Palestiniens.

Le choix réel est soit de rester coincé dans l’impasse actuelle, soit de prendre des mesures unilatérales. Une fois le désengagement accompli, une nouvelle réalité va émerger dans laquelle d’autres options jusque là irréalistes seront sans doute possibles.

Ce qu’on attend des Palestiniens après le désengagement

- Une entière responsabilité palestinienne pour les territoires sous contrôle de l’Autorité palestinienne
- Une occasion pour l’Autorité palestinienne de démontrer sa capacité ou non à gouverner
- En l’absence d’une action de l’AP contre le terrorisme, il faut s’attendre à ce qu’Israël fasse tout le nécessaire pour protéger ses citoyens.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - Enregistrer au format PDF

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de


Informations , services et publicité gratuite sélectionnée...


IDC








 




Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Flyer de Desinfos. com librement reproductible




Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Admin |     | SPIP | squelette