Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Flottille » libanaise : nouveau cirque anti-israélien en vue ?

Flottille » libanaise : nouveau cirque anti-israélien en vue ?

Hélène Keller-Lind

dimanche 25 juillet 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Selon Yasser Qashlaq, président du mouvement Free Palestine et organisateur du cirque anti-israélien en préparation, des bateaux libanais vont se diriger vers la Bande de Gaza « incessamment sous peu. » L’ONU vient cependant de recommander que toute « aide » soit acheminée par voie terrestre . Alors, pétard mouillé ? Sans doute pas car dans un même temps, le Conseil des Droits de l’Homme onusien se prépare à récidiver et commettre un nouveau Goldstone. Dès lors la question est de savoir si la plupart des médias ou des chancelleries prêteront à nouveau leur concours à un gigantesque coup de propagande anti-israélien.

Ce que veut vraiment Yasser Qashlaq


Yasser Qashlaq est le président du mouvement Free Palestine et organise, à ce titre, le convoi composé de deux bateaux libanais, dont un virginal « Myriam, » - trois peut-être, mais, en bon manipulateur, il laisse planer le mystère - censés amener dans la Bande de Gaza une aide humanitaire dont les habitants n’ont guère besoin. Car, d’une part, il y a un flot régulier de tonnes de marchandises entrant dans la Bande depuis Israël, flot qui s’est accru dernièrement on le sait, passant de 80 camions par jour à 150, ce qui doit encore progresser . Et il y a d’autre part, ce qu’il est convenu d’appeler « l’économie des tunnels » de contrebande si florissante « Le commerce de marchandises est en plein essor. Réfrigérateurs, générateurs, fours à micro-ondes, nourriture, poissons et cigarettes parviennent [à Gaza] à travers les tunnels » montre un reportage du 4 juin 2010 de la chaîne Al Jazeera. On y précise : « il y a des tunnels assez grands pour passer en contrebande une voiture jusqu’à Gaza. » Et on y témoigne du fait que les Gazaouis font fi de la barrière d’acier posée par l’Égypte pour empêcher cette contrebande.

Contrebande qui ne concerne pas que les biens de consommation. « Israël prétend que le Hamas [mouvement de la résistance palestinienne] les utilise aussi pour la contrebande d’armes et d’argent, » déclare le journaliste d’Al Jazeera dans ce même reportage. Al Jazeera qui sait pertinemment que les quatre-vingt-dix roquettes et obus de mortiers lancés depuis la Bande de Gaza sur le sud d’Israël depuis le début de l’année ne sont pas tombés du ciel aux mains du Hamas. Des tirs qui justifient d’ailleurs le bouclage de la Bande.

Yasser Qashlaq dit d’ailleurs les choses on ne peut plus clairement lors d’une interview à la télévision Al-Manar du Hezbollah le 19 juin 2010 : « le jour viendra où ces bateaux emmèneront le reste de la pourriture européenne venue dans mon pays [ Israël ] dans leur pays d’origine ; Gilad Shalit rentrera à Paris et ils retourneront en Pologne. » Des propos courants de la part de ce type de personnage. Helen Thomas, journaliste de renom, correspondante accréditée de longue date à la Maison Blanche, une Américaine d’origine libanaise, disait à peu près la même chose il y a peu, provoquant un tollé aux États-Unis Elle démissionna. Mais on peut imaginer quels dégâts elle avait pu causer auparavant avant de révéler ainsi le véritable fond de sa pensée... L’ironie étant ici que, dans sa détestation d’Israël, cette féministe s’est faite l’alliée objective de rétrogrades absolus. Ce que l’on voit ici aussi ailleurs avec des « progressistes » se faisant les alliés d’obscurantistes...

Yasser Qashlaq ajoutait dans cette même interview : « que les meurtriers rentrent chez eux. Après leur retour nous les poursuivrons partout dans le monde et les ferons juger par des tribunaux pour les massacres qu’ils ont perpétrés depuis Dir Yassin à ce jour. »


On voit donc ce qu’est le cahier des charges de « Free Palestine » : discréditer, délégitimer et détruire l’État hébreu puis, dans une parodie de ce qu’ont accompli les justiciers israéliens, que ce soit avec les anciens nazis ou des terroristes, poursuivre des Israéliens qui auront été ainsi criminalisés dans une réécriture de l’histoire.

Complicités


Tous ceux qui ont poussé des cris d’orfraie, que ce soient des journalistes ou autres faiseurs d’opinion ou des « responsables » politiques, lors du premier acte du coup de propagande « humanitaire » ont fait le jeu des propagandistes. Dont on connaît aujourd’hui les liens avec des mouvements terroristes

On se souvient que neuf aspirants au « martyre » turcs ont péri en attaquant des soldats israéliens qui voulaient stopper sans violence leur bateau venu pour briser le blocus maritime israélien .

Bien que l’on sache désormais ce qui s’est tramé avec cette opération anti-israélienne, bien qu’Israël ait nommé une commission d’enquête internationale indépendante , le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU persiste= et nomme une commission d’enquête à la Goldstein dont le but sera d’accuser à nouveau Israël de « crimes de guerre »...

Quant à l’Autorité palestinienne elle a utilisé à fond cette affaire de « martyrs » dans le cadre de sa campagne de délégitimation d’Israël et d’incitation à la haine des Israéliens et des Juifs qui auraient ici « montré leur véritable nature... faite de laideur et d’inhumanité, » comme le rapporte Palestinian Media Watch

Une aide imaginaire, voire frelatée et nocive, accessoire de propagande



Pour rendre leur coup de propagande attractif les organisateurs des « Flottilles » ont fait et font le coup de la compassion. Les Gazaouis seraient totalement démunis – ont voit plus haut qu’il n’en est rien, même si la vie dans la Bande de Gaza n’est pas rose bonbon pour tous, notamment pour les femmes ou les membres de la faction ennemie du Fatah , il n’y a pas de catastrophe humanitaire, tant s’en faut-. Des missions « d’aide humanitaire » sont mises sur pied à grand renfort de trompettes médiatico-politiques. Puis on a le drame soigneusement mis en scène et qui fait déjà partie de la réécriture de l’histoire. Il suffit pour le voir de chercher sur Google les mots « Flottille Gaza »...

Mais qu’en était-il vraiment de cette aide, débarquée finalement au port israélien d’Ashdod, comme l’avaient proposé les autorités israéliennes depuis le départ et comme cela se fait normalement ? Procédure que recommande vivement et sagement l’ONU à la veille d’un remake libanais de la « Flottille » turque Libanais, notamment dans sa composante Hezbollah....

Zéro aide sur trois des bateaux pour commencer

.... Et on savait depuis le 9 juin 2010 que des médicaments périmés avaient été trouvés dans les containers de la « Flottille »... ce que confirmait Al Jazeera dans un reportage du 20 juillet qui porte à 70 % la proportion de médicaments périmés contenus dans les divers « convois alimentaires » envoyés depuis l’étranger, notamment en provenance de pays arabes ! On peut se demander si de tels produits ne sont pas nocifs...
Dans ce même reportage on voit des appareils de dialyse inutilisables...Alors, aide humanitaire ? De qui se moque-t-on ?

Fort heureusement qu’Israël accueille les patients gazaouis qui ne peuvent être soignés dans la Bande...A raison de 10.544 pour 2009. La plupart du temps accompagnés. . Cela en dépit des attaques à la roquette ou à l’obus de mortier ou du fait que Guilad Shalit soit retenu en otage depuis plus de quatre ans sans que les organismes internationaux tels que la Crois Rouge puissent le voir...Mais de cela qui s’en émeut vraiment ici ?


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette