Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Ils recherchaient « le martyre » - Shaada-, c’est l’Autorité Palestinienne et (...)

Ils recherchaient « le martyre » - Shaada-, c’est l’Autorité Palestinienne et les médias turcs qui le disent

Hélène Keller-Lind

jeudi 3 juin 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

« Trois des victimes turques de l’attaque israélienne voulaient mourir en «  Shahids » (martyrs ) : gros titre du quotidien de l’Autorité palestinienne Al-Hayat Al-Jadida. Dans un nouveau Bulletin Palestinian Media Watch, Observatoire des Médias Palestiniens, qui a déjà publié le 31 mai puis le 1er juin des vidéos arabes montrant à bord d’un bateau des candidats au suicide avant l’assaut israélien donne la traduction d’un article probant publié le 3 juin dans Al-Hayat Al-Jadida, le quotidien de l’Autorité palestinienne et qui reprend des articles ou dépêches turques. Qui ne laissent aucun doute quant aux intentions de ces « passagers humanitaires ». Ils voulaient soit forcer le blocus, soit mourir en « martyrs » option qu’ils préféraient, et de loin. Ce que ne peuvent pas ou ne veulent pas prendre en compte nombre de médias ou de dirigeants occidentaux

A noter que l’un de ces aspirants au « martyre » appartenait à l’organisation IHH aux liens avérés avec des groupes terroristes

Déjà, dans l’après-midi du 31 mai et la nuit du 31 mai au 1er juin, lors du long débat au conseil de sécurité des nations unies, avant même ces publications turques, l’Observateur pour la Palestine déclarait : « .les victimes doivent être pleurées comme étant des martyrs pour la Palestine ... »

Bulletin et article :

« Trois des quatre victimes turques faites dans l’attaque israélienne voulaient mourir en « Shahids » (martyrs )

« Trois des quatre victimes turques de l’attaque israélienne sur le « Flottille de la Liberté » qui se dirigeait vers la Bande de Gaza voulaient mourir en «  Shahids » [martyrs] ont dit leurs parents et amis. La femme de l’un d’eux, Ali Haydar Bengi, a déclaré au quotidien Vatan : « Il aidait les pauvres et les opprimés. Pendant des années il a voulu aller en Palestine. Et il priait Allah constamment de lui accorder Shahada [ le martyre ].
Les noms des citoyens turcs tués dans l’attaque de lundi n’ont pas été communiqués officiellement mais les médias turcs les ont identifiés hier. C’étaient quatre hommes qui faisaient partie de mouvements islamiques ou d’ONG islamiques.
Ali travaillait pour un réparateur de téléphones à Diyarbakir, la plus grande ville du sud de la Turquie, Sabir Ceylan, un ami d’Ali, a déclaré au journal Milliyet : « avant d’embarquer pour ce voyage [à Gaza ] il a dit qu’il voulait devenir martyr. Il avait ce grand désir de mourir en martyr. »
Une autre victime turque, Ali Ekber Yaratilmis, un retraité de 55 ans, père de 5 enfants vivait à Ankara.. Ali était bénévole à l’Organisation Turque d’Aide et des Droits de l’Homme [IHH ] qui transfère de l’aide à Gaza. Un ami, Mehmet Faruk Cevher a déclaré au quotidien Sabah que [ Ali ] « a consacré sa vie au travail caritatif et c’est pour ça qu’il est allé à Gaza. Il avait toujours voulu devenir martyr.’
La troisième victime, Ibrahim Bilgen , retraité de 61 ans et père de six fils était un sympathisant du Parti Félicité, mouvements islamique de la ville du Sud-Est de Siirt, a rapporté l’agence de presse Anatolie. Son beau-frère, Nuri Mergen a déclaré à l’agence : ’ C’était un homme exemplaire et vraiment un homme bien. C’est pour ça qu’il était digne du Shahada [ martyre ]. Allah lui a accordé la mort qu’il désirait. »

[Al-Hayatt Al-Jadida 3 juin 2010]


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette