Depuis Septembre 2000, DES INFOS.com est libre d'accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël

Personnalisé
-
Accueil > La revue des infos > Revendication des attentats de Madrid attribuée à Al-Qaïda : traduction et (...)

Revendication des attentats de Madrid attribuée à Al-Qaïda : traduction et commentaire

Par Yigal Carmon * - MEMRI

dimanche 14 mars 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le 12 mars 2004, le quotidien Al-Qods Al-Arabi, favorable à Saddam Hussein et Ben Laden, (1) publie une déclaration attribuée aux Brigades Abou Hafs Al-Masri, affiliées à Al-Qaïda, où ces dernières revendiquent les attentats de Madrid du 11 mars 2004.

Il convient de noter que les Brigades Abou Hafs Al-Masri ont également revendiqué la panne d’électricité générale intervenue aux Etats-Unis en août 2003 (qui s’est avérée être le fait d’une défaillance technique), l’appelant « Opération éclair fulgurant sur la terre du tyran de cette génération. » (2)

Voici une traduction de la déclaration, suivie d’un commentaire :


Le texte de la déclaration

La déclaration est introduite par les trois versets du Coran suivants :

« Quand vous punirez, punissez-les comme eux vous ont punis. » (Le Coran 16 : 126)

« Tuez-les où que vous les trouviez, et expulsez-les de là où ils vous ont expulsés, car la lutte interne [Fitna] est pire que le meurtre. » (Le Coran 2 : 191)

« Celui qui vous attaque, attaquez-le comme il vous a attaqués ; ayez confiance en Allah et sachez qu’Allah est du côté de ceux qui placent leur confiance [en Lui]. » (Le Coran 2 : 194)


L’ « opération Trains de la mort »

" Dans leur dernière déclaration, datée du 2 mars 2004, [sur les attentats de Karbala à Bagdad], les Brigades Abou Hafs Al-Masri ont assuré qu’elles se préparaient aux futures opérations, et voyez : elles tiennent leur promesse.

Les Brigades de la mort ont pénétré au cœur de la terre des croisés européens pour assener un coup douloureux à l’un des fondateurs de la coalition croisée. Il s’agit là de régler de vieux comptes avec l’Espagne croisée, alliée des Etats-Unis, en guerre contre l’islam (...)

Où en Amérique, Aznar ? Qui te protégera ? Qui protégera la Grande-Bretagne ? Qui protégera le Japon, l’Italie et les autres agents ? En frappant les forces italiennes à Nassiriyya [Irak], nous vous avons envoyé, ainsi qu’aux agents américains, un avertissement, vous enjoignant de quitter la coalition contre l’islam, mais vous n’avez pas compris le message (…)

A présent nous le formulons clairement, espérant que vous [Aznar] le comprendrez cette fois. Nous, les Brigades Abou Hafs Al-Masri, ne déplorons pas la mort des prétendus civils. Auraient-ils le droit de tuer nos enfants, nos femmes, nos vieillards et nos jeunes en Afghanistan, en Irak, en Palestine et au Cachemire, alors que nous n’aurions pas le droit d’en faire autant ?

Allah, Loué soit-il, a dit : ’Celui qui vous attaque, attaquez-le comme il vous a attaqué.’ [Le Coran 2 : 194]

Otez vos mains de nos personnes ! Relâchez nos prisonniers ! Quittez nos terres ! Ensuite nous vous laisserons tranquilles.

Les peuples des alliés américains doivent exercer des pressions sur leurs gouvernements pour qu’ils se retirent immédiatement de leur alliance avec l’Amérique [dans leur combat] contre la terreur (l’islam) (…) Et si vous renoncez [à nous combattre], nous ferons de même avec vous.

Nous vous assurons que l’Escouade Fumée de la mort arrivera jusqu’à vous, et alors vous verrez [compterez] vos morts par milliers, à la grâce d’Allah ; ceci est un avertissement.

Au cours d’une autre opération, les Brigades de l’armée Al-Qods ont pris pour cible le temple juif maçonnique d’Istanbul ; or c’était le principal temple maçonnique, et trois des plus grands maçons ont été tués (…) S’il n’y avait pas eu de problème technique, tous les maçons auraient péri. Mais pour des raisons de sagesse divine, seuls trois ont été abattus. Allah soit Loué.

Nous annonçons à l’escouade de Bilal ibn Rabah (3) que les quartiers généraux ont approuvé [sa] proposition. A l’arrivée de l’émissaire, le travail débutera. Nous annonçons à l’escouade Abou Ali Al-Harithi (4) que les quartiers généraux ont décidé que le Yémen serait le troisième marécage (5) où l’Amérique, tyran de cette génération [sombrera], afin de ramener à l’ordre le gouvernement [du Yémen] qui collabore [avec les Etats-Unis] et qui a abandonné l’islam pour devenir second de Musharraf [président pakistanais]. Ainsi, toutes les escouades doivent être mises en alerte afin que l’opération démarre à 4515 S.B… [sic]. N’oubliez pas de frapper à mort ; n’oubliez pas Abou Ali Al-Harithi ; n’oubliez pas le cheikh Abd El-Qader Abd El-Aziz (Al-Sayyed, imam Al-Sharif), grand sage arrêté trois mois après les événements de septembre, pour être extradé par le Yémen vers l’Egypte.

Nous déclarons à ceux qui ont abattu les oulémas des sunnites musulmans en Irak de s’arrêter là, sans quoi… Et nous promettons aux musulmans du monde que les frappes des Vents de la mort noire [frappes prévues contre l’Amérique] en sont actuellement à leur dernière phase [de préparation]. Elles sont prêtes à 90%, à la grâce d’Allah (…) Bientôt (au moment opportun pour les guerriers du djihad), les croyants [les musulmans] se réjouiront de la victoire d’Allah.

Ceci est un avertissement aux nations : n’approchez pas les institutions civiles et militaires de l’Amérique croisée et de ses alliés. Allah Akbar, Allah Akbar. L’islam vient renforcer [les musulmans] et humilier [les infidèles]

Les Brigades Abou Hafs Al-Masri (Al-Qaïda), mardi, le 20 de Muharram, 1425, ce qui correspond au 11 mars 2004.


Commentaire

Le texte de cette déclaration contient des tournures étrangères aux écrits authentiques d’Al-Qaïda, d’Oussama Ben Laden et du Dr Ayman Al-Zawahiri :


Après les versets de Coran figure le titre « Opération trains de la mort », construction étrangère aux déclarations de Ben Laden. D’autre part, il convient de noter que cette expression n’est pas reprise dans le texte en référence à l’opération.
« Régler de vieux comptes » ; cette expression et le concept auquel elle fait référence sont étrangers aux écrits d’Al-Qaïda.
L’utilisation du concept d’ « agents » appartient au vocabulaire de l’idéologie nationaliste, tandis que Ben Laden et ses disciples qualifient leurs ennemis d’ « infidèles ».
La proposition « mais vous n’avez pas compris le message » n’a jamais été utilisée par Ben Laden, qui ne qualifie pas ses opérations de « messages », mais d’actions destinées à promouvoir les objectifs d’Al-Qaïda pour Allah.

Il convient en outre de préciser que :


Le concept de conditions posées, comme dans la déclaration « si vous renoncez [à nous combattre], nous ferons de même », est étranger à Ben Laden.
L’expression « le tyran de cette génération » était employée dans la précédente déclaration des Brigades Abou Hafs Al-Masri, revendiquant la coupure générale de courant intervenue aux Etats-Unis - provoquée par une défaillance technique.
Dans les authentiques déclarations d’Al-Qaïda, les attentats du 11 septembre ne sont pas qualifiés d’ « événements », mais de « raids » (ghazwah).
L’annonce d’une opération devant débuter à « 4515 S.B. » et la référence à une opération « prête à 90% » ne correspondent pas au style islamique érudit de Ben Laden.

Tous ces éléments nous font penser que cette déclaration ne provient pas véritablement d’Al-Qaïda. (6)

* Yigal Carmon est président de MEMRI

[1] Abd El-Bari Atwan, directeur d’Al-Qods Al-Arabi, a par le passé conduit une interview d’Oussama Ben Laden, faisant l’éloge de ce dernier. Voir la Dépêche Spéciale n° 319 de MEMRI.

[2] <http://www.memri.org/bin/#_ednref2> Voir la Dépêche Spéciale n° 553 de MEMRI.

[3] <http://www.memri.org/bin/#_ednref3> L’un des premiers compagnons du prophète Mahomet, un Ethiopien resté loyal au Prophète en dépit des tortures qu’il subit.

[4] <http://www.memri.org/bin/#_ednref4> Ali Al-Harithi était un élément actif d’Al-Qaïda, éliminé au cours d’un assassinat ciblé au Yémen.

[5] C’est-à-dire après l’Afghanistan et l’Irak.

[6] Voir l’Enquête et Analyse n° 156 de MEMRI.

L’Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif qui traduit et analyse les médias du Moyen-Orient. Des copies des articles et autres documents cités, ainsi que toute information d’ordre général, sont disponibles sur simple demande.

The Middle East Media Research Institute (MEMRI),

e-mail : memri.eu memri.org.uk  memri.org.uk>

site web : www.memri.org/french


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Terrorisme
Funérailles de la famille Fogel : “Je veux mon père !” - mars 2011
Réactions dans le monde arabo-musulman aux attaques terroristes de Bombay - décembre 2008
Attaques terroristes et campagne de propagande visant à torpiller le sommet d’Annapolis - novembre 2007
Une « menace terroriste crédible », selon Obama - octobre 2010
Video : Les pleurs de Moumi et des enfants Imes - septembre 2010
Tsahal déjoue une tentative d’enlèvement d’un soldat - février 2010
Un dessin animé iranien encourage aux attentats suicides - novembre 2005
Israël envoie enquêteurs et légistes à Mumbai - novembre 2008
Six Egyptiens ont été interceptés en route pour la perpétration d’une attaque en Israël - septembre 2004
Hausse du nombre de roquettes et d’obus de mortier rcemment tirs sur Isral - mars 2009
MEMRI
Le directeur d’un hebdomadaire égyptien critique l’adhésion des Arabes à l’antisémitisme européen - mai 2004
Remise de médailles par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad aux chercheurs scientifiques du nucléaire - septembre 2006
L´ambassadeur de France en Syrie défend Bashar Al-Assad - avril 2011
La naissance douloureuse de la souveraineté irakienne - janvier 2004
Tunisie – prêche dans une mosquée : « Allah, frappe les Juifs d’un coup retentissant et n’en épargne aucun ; frappe-les de Ta haine et de Ton courroux » - décembre 2012
Le réformateur jordanien Dr Shaker Al-Nabulsi : les récentes attaques d’islamistes contre les Arabes progressistes sont un signe de détresse et de défaite imminente - mai 2006
Le crise au Moyen-Orient : une crise locale, régionale et mondiale ; une crise conventionnelle et nucléaire - juillet 2006
Les Syriens rejettent le rapport Mehlis et mettent en cause le fils d’Al-Hariri, Israël et le « gouvernement du Liban libre ». Un site syrien juridique indépendant affirme que « la mère de Mehlis était juive » - décembre 2005
Les Kurdes irakiens à la croisée des chemins - avril 2004
Un chroniqueur saoudien : Obama, président de l’« Effondrement Uni de l’Amérique » ? - décembre 2009
Inscription  gratuite à la Newsletter de


Informations , services  et publicité gratuite sélectionnée...


IDC








 




Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette