Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Dossier iranien : une « véritable percée »

Dossier iranien : une « véritable percée »

israelinfos.net

lundi 5 mai 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Selon le Sunday Times, Meïr Dagan, qui est à la tête du Mossad, doit transmettre au MI6, le service de renseignement extérieur britannique, de nouveaux éléments sur le projet nucléaire iranien.

Le journal anglais annonçait dimanche que l’Etat hébreu s’apprêtait à dévoiler, dans le cadre d’un « dialogue stratégique » portant sur les efforts déployés par la République islamique afin de se doter d’armes non conventionnelles, des informations « d’une valeur égale à celles qui ont incité l’armée de l’air israélienne à frapper en Syrie, le 6 septembre 2007 ».

Meïr Dagan s’entretiendra dans les jours à venir avec son homologue britannique, Sir John Scarlett, qui se rendra en Israël pour « faire le point sur le dossier iranien et la situation au Moyen-Orient ». Rappelons qu’il y a quelques mois, Scarlett avait déclaré que les services secrets de Sa Majesté partageaient « l’inquiétude d’Israël » et que la Grande-Bretagne demeurait persuadée qu’à court terme, « l’Iran constitue un danger ».

Selon l’hebdomadaire londonien, les informations qu’Israël s’apprête à communiquer sont de nature décisive ; elles représentent une « véritable percée » et sont susceptibles de jeter une lumière encore insoupçonnée sur l’entreprise nucléaire dans laquelle est engagé le régime des mollahs.
Plus tard dans la journée de dimanche, des sources officielles britanniques indiquaient cependant que la visite de Scarlett à Jérusalem s’inscrivait dans le contexte des « échanges habituels » entre le Mossad et ses homologues européens.

Sécurité

Sdérot sous les roquettes

Une roquette de type Qassam s’est abattue, dimanche après-midi, sur le cimetière de Sdérot, sans faire de blessé. Huit tombes ont été détruites. Peu après, trois obus de mortier ont été tirés depuis la bande de Gaza. Le premier a atteint le toit d’un supermarché situé en plein centre, où cinq personnes ont été commotionnées. Les deux autres ont explosé dans des terrains vagues, à proximité de la zone industrielle de la ville.

Justice

« Rumeurs infondées » selon Ehud Olmert

La censure imposée par la police sur une nouvelle affaire de corruption à propos de laquelle le Premier ministre israélien, a été entendu en fin de semaine par les enquêteurs pourrait être levée dans les tous prochains jours.

L’ancienne assistance d’Ehud Olmert, Shoula Zaken, également entendue dans cette affaire, a été pour sa part assignée à domicile jusqu’à vendredi prochain.
Le conseiller juridique du gouvernement et les services juridiques de l’Etat pourraient lever le voile sur une partie des détails de cette nouvelle affaire pour « l’intérêt et le besoin du public à obtenir des informations sur l’instruction menée actuellement contre le chef du gouvernement »

Etranger

L’antisionisme s’invite à la fête du 1er mai

Une vive polémique a éclaté en Italie, au lendemain des célébrations du 1er mai qui ont eu lieu à Turin, Place San-Carlo, et durant lesquelles des manifestants, accompagnés par des membres de l’organisation « Palestine libre », ont brûlé des drapeaux israéliens, en guise de « clôture » de la Fête du travail.

Selon le quotidien milanais Corriere della Sera, les militants antisionistes entendaient par là protester contre la tenue du prochain Salon du Livre, qui s’ouvrira bientôt dans la ville, et accueillera Israël comme invité d’honneur. 
Un porte-parole anonyme a ensuite déclaré, au nom des responsables de l’incident, qu’il s’agissait pour eux de réagir « aux meurtres quotidiens des civils palestiniens, parmi lesquels des nourrissons, et au choix honteux de la ville de Turin de recevoir un Etat qui ne cesse de violer la souveraineté palestinienne ». 
L’Union des communautés juives italiennes a publié un communiqué dénonçant cet acte « antidémocratique », qui témoigne d’une « profonde hostilité à l’égard de l’Etat hébreu, mais également de la bêtise et des préjugés de ses auteurs ».

La Suisse

Alors que les représentants de nombreux Etats sont conviés à Jérusalem pour célébrer les soixante ans de la fondation d’Israël, la Suisse fait figure de grande absente, au point que Micheline Calmy-Rey, la ministre des Affaires étrangères, a regretté publiquement qu’aucun membre du Conseil fédéral n’ait été invité à participer à ces cérémonies.

De son côté, la Vice-Présidente de la commission des Affaires étrangères, Christa Markwalder Bär, a estimé que cette mise à l’écart de son pays s’explique par ses récentes positions diplomatiques vis-à-vis de l’Etat hébreu, jugées « déséquilibrées » et « partisanes », selon elle à tort. 
Le Comité urgence Palestine (CUP), dont le siège est à Genève, vient pour sa part d’inaugurer, dans plusieurs villes du pays, une série de manifestations destinées à marquer « le souvenir de la Nakba », autrement dit, de la « catastrophe » que représente, selon les palestiniens, la proclamation, en mai 1948, de l’Etat juif. 
Parmi les invités du CUP, citons le militant antisioniste israélien Michel Warschawski, ou encore le britannique Azzam Tamimi, qui justifie ouvertement, comme il le fit notamment lors d’un entretien diffusé en novembre 2004 par la BBC, les attentats-suicides afin de « libérer le peuple de Palestine ».

Jordanie : un nouveau leader pour les Frères musulmans

Le Conseil facultatif des Frères musulmans jordaniens a choisi, dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, Hammam Saïd, comme Guide suprême du mouvement. D’origine palestinienne, doctrinaire intransigeant, le nouveau leader spirituel de la confrérie islamiste est déjà célèbre pour ses prises de position qui ne laissent aucune place aux compromis avec les « infidèles » (catégorie fort élastique incluant notamment musulmans démocrates, juifs et chrétiens), ni avec la « culture occidentale ». Considéré comme proche du Hamas, lequel constitue la branche palestinienne, fondée en 1987, des Frères musulmans établis au Moyen-Orient, Saïd a été élu pour les quatre années à venir.

Violences au Yémen

Selon des sources policières, de violents accrochages entre l’armée yéménite, et des rebelles armés issus de la minorité chiite, ont fait ce week end plus de dix morts, dans la province de Saada, au nord-ouest du pays.

Rappelons que ces violences font suite à l’attentat qui a eu lieu vendredi dernier, dans une mosquée de la région, où dix-huit personnes ont péri. 
Les miliciens chiites, d’obédience zaïdite, ont indiqué à l’AFP avoir tué « au moins un militaire », et perdu trois de leurs combattants, le reste des victimes étant des membres de tribus locales. 
Depuis l’année 2004, les combats entre les forces gouvernementales yéménites et les groupes zaïdites, à la tête desquels se trouvent Abdel Malak al-Houti, ont causé la mort de milliers d’hommes et femmes. Rejetant le régime du président Ali Addallah Saleh, les activistes chiites prônent le rétablissement de l’imamat, renversé par les militaires, en 1962.

Sport

Finale de l’Euroligue : défaite de Maccabi Tel-Aviv

Le CSKA Moscou a remporté l’Euroligue en battant l’équipe israélienne sur le score de 91 à 77, sa sixième victoire dans cette compétition. 
Maccabi s’est donc classée deuxième du Final four, devant Sienne et Tau Ceramica.

Société

Yom Haatsmaout à Sdérot

Les consignes diffusées par la police de Sdérot, à l’approche des célébrations du Jour de l’Indépendance, se heurtent à la volonté des habitants de « s’amuser comme dans n’importe quelle autre ville du pays ».

C’est ainsi que les organisateurs de plusieurs manifestations ont été priés, hier, de réduire au maximum le volume de la musique diffusée, afin de permettre à la population, en cas de tirs de roquettes, d’entendre le système d’alarme, et de se mettre à l’abri. Cette demande a suscité une réplique amusée des propriétaires de salles où se déroulent d’ores et déjà les festivités dédiées au soixante ans de l’Etat hébreu : « Nous ne voulons plus entendre ce signal d’alarme, nous voulons écouter de la musique, exactement comme à Tel Aviv ». 
Vendredi matin, des israéliens venus de tout le pays ont marqué, dans le centre de la ville du Néguev, une « Fête de l’Indépendance alternative », proposant une programmation spécialement conçue pour les besoins des sdérotéens.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette