Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > MASSPIK de ce « Un poids, deux mesures ! »

MASSPIK de ce « Un poids, deux mesures ! »

Charles Etienne Nephtali

mardi 22 avril 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Je suis fatigué et irrité d’assister à cette indécente et déplacée différence de traitement entre le cas d’Ingrid Betancourt et celui de Guilad Shalit. C’est totalement inadmissible et « nos officiels Juifs français » (j’allais écrire « israélites », quelle horreur !) se taisent, ou ne font pas beaucoup de bruit, comme s’ils avaient honte, ou peur, de se faire remarquer en fustigeant ladite différence.

J'ai écrit ce texte car, une fois de plus, je viens d'entendre sur je ne sais plus sur quelle radio un long reportage sur les FARC et des déclarations de différents hommes politiques qui insistaient sur le fait « qu'il ne fallait pas laisser Ingrid, la française, entre les mains d'étrangers ». Les paroles de M. Sarkozy que je rapporte plus bas y étaient également évoquées avec insistance.


Je ne peux plus supporter. Je ne peux plus me taire. MASSPIK !


Tout le monde, ou presque, connaît le calvaire d’Ingrid Betancourt, enlevée par les FARC (guérilla colombienne) en février 2002, pour lequel un grand magazine, cette semaine, fait sa couverture.


Tout le monde l’appelle par son prénom et y va de sa déclaration jusque et y compris M. Sarkozy qui s’est proposé « d’aller la chercher lui-même », déclarant que « Faire libérer Ingrid est une priorité absolue ».


Un Comité de soutien soutenu, entre autres, par Mme Sarkozy et Mme Dati, Ministre de la Justice ainsi que par M. Delanoë, Maire de Paris et M. Kouchner, Ministre des Affaires Etrangères (et même un chanteur nommé Renaud) s’active dans tous les sens. M. Sarkozy reçoit sa famille, famille qui, elle aussi, se démène tous azimuts.


Des manifestations sont organisées dans toute la France, le portrait d’Ingrid Betancourt est en bonne place sur la façade de l’Hôtel de Ville de Paris et vraisemblablement sur d’autres bâtiments officiels en Province. Son courage est loué un peu partout et la France, le 2 avril, envoya en Colombie un Falcon 50 et une mission humanitaire (qualifiée de la dernière chance). Après plusieurs jours sur place, c’est le retour….à vide.


Déjà à l’été 2003, M. de Villepin à l’époque Premier Ministre, lança, tout seul, l’opération dite « 14 juillet » en envoyant à Manaus (Brésil) un Hercules C 130 avec 11 agents secrets à bord. Quatre jours plus tard, c’était le retour….à vide.


Je trouve que tout cela est bien, très bien même à l’exception de quelques faux-pas et déclarations malencontreuses. Mais moi, que mes amis appellent « l’homme qui voit le mal partout et qui a très mauvais esprit », j’en suis à me poser quelques questions pas très « politiquement correctes »  comme par exemple :

y aurait-il eu toute cette agitation si Ingrid Betancourt avait été Franco-Israélienne?

y aurait-il eu toute cette agitation si les FARC avaient été un mouvement terroriste arabo-musulman ?


J’en arrive à me poser ces questions en pensant à un autre otage, de nationalité française également, Guilad Shalit, que des terroristes arabes sont venus kidnapper en Israël, assassinant par la même occasion 8 de ses camarades.


Ingrid Betancourt, courageusement certes, s’est jetée volontairement dans la « gueule du loup » connaissant les risques qu’elle prenait alors que Guilad Shalit, lui, n’accomplissait que son devoir.


Une même nationalité, deux traitements différents. Un poids, deux mesures ! MASSPIK !


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette