Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Le Hamas cherche la guerre

Le Hamas cherche la guerre

Par Guy Senbel pour Guysen International News

vendredi 11 avril 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Cette semaine, nous souhaiterions attirer l’attention de nos lecteurs sur les multiples dangers que le Hamas représente. Pour Israël, pour l’Egypte, pour les Palestiniens, et pour la paix. Cette semaine encore Israël a été le théâtre de violences spectaculaires, à peine relatées et le plus souvent présentées comme la conséquence d’une pression israélienne sur la bande de Gaza.

A Gaza, c’est le Hamas que Tsahal combat, et non l’Autorité palestinienne. Un mouvement qui prône la violence et la destruction d’Israël, une organisation qui cherche la guerre, et qui met ses plans en œuvre.

Mercredi 9 avril, deux civils israéliens ont été tués par quatre terroristes palestiniens qui s’étaient infiltrés depuis Gaza dans la centrale d’essence israélienne de Karni Nahal Oz, non loin de Sdérot. Cette attaque attribuée par le gouvernement israélien au Hamas, avait pour but de prendre un israélien en otage, comme cela avait été le cas pour le soldat Guilad Shalit, enlevé le 25 juin 2006.

Depuis 1994, le Hamas a commis plus de cinquante attentats terroristes en Israël, quatre par an en moyenne, tous meurtriers. Qui se souvient des 26 morts de Jérusalem dans l’attentat du Hamas du 25 février 1996 ? Et qui se souvient de l’attentat du 27 mars 2002 au Park Hôtel de Netanya ? 30 morts, 140 blessés, dont de nombreuses victimes de la Shoah. Et qui sait que le Hamas nie l’extermination des Juifs d’Europe ? Avant d’être éliminé par Israël, Rantissi, le leader spirituel du Hamas qui remplaçait son fondateur, le Cheikh Yacine, également éliminé, expliquait que les Juifs avaient financé le nazisme...

Le Hamas est une organisation dont l’idéologie officielle se veut islamiste et nationaliste, il ambitionne de créer un Etat palestinien dont la constitution serait la Charia, la loi coranique. Le Hamas, que l’ancien Président américain Jimmy Carter va rencontrer, contre l’avis du Département d’Etat américain, prône à la fois l’antisionisme islamique et l’antisémitisme.

L’article 13 de la Charte du Hamas est plutôt explicite : « Renoncer à quelque partie de la Palestine que ce soit, c’est renoncer à une partie de la religion ». Quant à l’article 28, il stipule « Israël, par sa judéité et ses Juifs, constitue un défi pour l’Islam et les musulmans ». Son discours sur les Juifs et Israël est une sordide combinaison ; à l’antijudaïsme moyenâgeux se mêle la théorie du complot. Dans sa Charte, le Hamas cite aussi les « Protocoles des Sages de Sion »...

Le Hamas qui est soutenu par la Syrie et l’Iran, s’inspire du modèle du Hezbollah. Ses tirs sont de plus en plus précis. Ses missiles vont de plus en plus loin. Ses combattants toujours plus nombreux : 20 000 au moins selon le rapport présenté jeudi 10 avril par le Centre israélien d’Information et de Renseignement sur le Terrorisme, 20 000 soldats entraînés à Damas et à Téhéran.

Les arguments ne manquent pas pour renforcer son arsenal militaire : l’isolement diplomatique, la rivalité permanente avec le Fatah, le blocus enfin, dans lequel semblent se complaire les leaders du Hamas. Le blocus, argument ultime pour paraître victime d’Israël, et déclencher une attaque, qualifiée de « cynique » par le gouvernement, sur les lieux mêmes des réserves en gaz et en carburant pour les habitants de Gaza...

L’attentat de Nahal Oz a été revendiqué par plusieurs organisations, le Djihad islamique, les Brigades de Salah Din, les Brigades des Martyrs d’al-Aqsa. Elles ont sans doute participé à son exécution, mais le Hamas l’a commanditée et planifiée, voire exécutée. Le rôle fédérateur que commence à jouer le Hamas auprès des différentes organisations terroristes lui confère une légitimité inquiétante, un regain de confiance qui inquièterait aussi l’Egypte.

Un haut responsable du Hamas, Khalil al-Hayya déclarait cette semaine que « l’ouverture forcée de la frontière avec l’Egypte se reproduirait bientôt, partout, et à plus grande échelle ». L’Egypte annonce qu’elle réagira sérieusement à toute tentative de violation de ses frontières et de sa souveraineté. Israël annonce des représailles sévères contre un danger majeur pour toute la région, le danger de la guerre que cherche le Hamas.

Ce soir, nous pensons à Oleg Lipson et Lev Tcherniak (Z’L), tous deux tués dans l’attentat commando de Nahal Oz. Nous pensons à leurs familles.
Ce soir nous pensons à Guilad Shalit, Eldad Reguev et Ehoud Goldwasser, privés de liberté, et d’espoir, depuis 657 jours.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette