Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > ONU : Toujours le même parallélisme détestable

ONU : Toujours le même parallélisme détestable

par David Ruzié, professeur émérite des universités, spécialiste de droit international

jeudi 10 avril 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Au lendemain de l’ignoble attentat - un de plus - dirigé contre des civils israéliens à Nahal Oz, le Secrétaire général des Nations Unies y est allé de son communiqué de presse.

Et qu’a dit Ban-Ki-moon ? Il ne pouvait, évidemment, que condamner « l’attaque perpétrée aujourd’hui par des militants palestiniens contre le dépôt de Nahal Oz, dans le sud d’Israël » (souligné par nous).

Toujours la même peur des mots : « Chassez le naturel, il revient au galop »....

Mais, il y a plus consternant : le Secrétaire général se dit « gravement inquiet » devant la perspective d’une escalade de la violence, indique un communiqué transmis par sa porte-parole et « tandis qu’il reconnaît le droit légitime d’Israël à l’auto-défense, il déplore les morts de civils palestiniens lors d’opérations militaires israéliennes cet après-midi »,

Et comble de l’hypocrisie, digne de Ponce Pilate, « Les Nations Unies appellent à la protection de tous les civils dans le conflit », a souligné le message.

A aucun moment il n’est venu à l’esprit de l’ancien ministre sud-coréen des affaires étrangères, qui, à un moment donné, avait donné l’impression, que nous avons relevé ici-même, de se départir du faux parallélisme, consciencieusement, suivi par son prédécesseur Kofi Annnan.

En effet, il apparaît évident que s’il y a des « dégâts collatéraux », lors des ripostes israéliennes, c’est, malheureusement, parce que les responsables d’actions terroristes, qu’ils en soient les commanditaires ou les exécutants, cherchent refuge parmi la population civile.

Certes, il est un peu facile de faire valoir comme l’a fait le député, ancien ministre, Avigdor Lieberman,que l’attaque meurtrière à Nahal Oz aurait pu être évitée si le gouvernement israélien avait cessé d’approvisionner en électricité et en essence la Bande de Gaza.

Or, précisément, c’est tout à l’honneur d’Israël de vouloir éviter, autant que faire se peut, une crise humanitaire dans la Bande de Gaza, qu’Israël a accepté malgré les actions hostiles, que constituent les tirs permanents de roquettes Qassam, de continuer à approvisionner en carburant ce territoire.

A notre connaissance, personne ne s’est étonné du manque de compassion, autrement qu’en paroles, mais non en actes, des dirigeants égyptiens à l’égard de la population palestinienne.

Le communiqué du Secrétaire général a bien noté que « la presse a rapporté que c’est au poste-frontière de Nahal Oz que transite le carburant acheté par l’Union européenne pour la bande de Gaza. Lors de l’attaque cet après-midi, un dernier chargement venait de prendre la route pour rejoindre la principale centrale électrique du Territoire palestinien occupé ».

On aurait pu s’attendre que Ban-Ki-moon déplore que ce geste des autorités israéliennes soit ainsi si mal récompensé.

Il n’est pas moins peu probable que l’ONU relève comme l’a, pourtant, indiqué, ce matin, Guysen.International.News , que, « malgré l’attentat de mercredi, le terminal de carburants de Karni va ouvrir ses portes aujourd’hui. Le ministre de la Défense Ehoud Barak a décidé de ne pas fermer le point de passage frontalier, après évaluation de la situation sécuritaire ».

Nous ne cesserons pas de condamner ce faux parallélisme dans les critiques, consciencieusement, adressées aux deux parties, alors que l’une, du fait de l’antériorité de ses initiatives meurtrières, est seule à blâmer.

On a la fâcheuse impression que sur la scène internationale, le Hamas et Israël sont complices d’actes illégaux, alors que c’est le Hamas, qui rappelons-le, a la haute main sur tout ce qui se passe dans la bande de Gaza, qui porte la responsabilité d’actes à la fois illégaux et illégitimes.

Israël, pour sa part, s’en tient à son droit de légitime défense, dont il s’efforce, de réduire l’impact sur la population civile, comme en témoigne l’ampleur limitée des « dégâts collatéraux ».

Quand on songe au nombre des victimes dénombrées, tous les jours, dans divers parties du monde, du fait des forces de police ou de l’armée, le nombre des victimes civiles palestiniennes est heureusement limité - même si nous considérons que toute perte en vie humaine civile du côté palestinien est regrettable.

Mais, c’est au Hamas d’assumer la responsabilité de ses actes et il est scandaleux que, du côté palestinien, on ose parler de « génocide » et autres monstruosités du même genre proférées à l’égard d’Israël, alors qu’on assassine des citoyens, qui participent à une action de type humanitaire.

Pour ne pas donner l’impression que nous considérons que Mahmoud Abbas est toujours crédible, lorsqu’il témoigne de sa sollicitude à l’égard d’Israël, au lendemain d’attentats terroristes, on rappellera que le président de l’Autorité (sic) palestinienne a vivement condamné l’opération du commando de Tsahal à Bethléem, au cours de laquelle quatre terroristes recherchés du Fatah et du Djihad islamique ont été tués, quelques jours après la tragédie survenue, à l’école talmudique Merkaz Harav.

Et qu’a dit, selon le communiqué qu’il a fait publier à Ramallah, cet homme dit modéré : « Ce crime barbare révèle le vrai visage d’Israël » ?

On réalise la difficulté de la tâche des responsables israéliens quand ils ont affaire à de tels interlocuteurs.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette