Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Pour la première fois, un obus iranien a été tiré à partir de Gaza

Pour la première fois, un obus iranien a été tiré à partir de Gaza

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

jeudi 3 avril 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Deux personnes ont été légèrement blessées et des dégâts matériels ont été causés lorsqu’un obus de mortier tiré depuis la bande de Gaza a explosé hier dans le moshav (localité coopérative agricole) israélien de Netiv Haassara, à proximité de la frontière entre Israël et le nord de la bande de Gaza, rapporte le Haaretz.

Selon la deuxième chaîne de la télévision israélienne, l’un de des deux obus tirés sur Netiv Haassara était de fabrication iranienne. Il s’agit d’une arme d’une portée plus longue et contenant plus d’explosifs que les obus artisanaux habituellement tirés par les Palestiniens.

Le journal rapporte par ailleurs que des soldats israéliens qui opéraient hier dans la bande de Gaza, près du point de passage de Kissufim, ont tué deux membres du Hamas.

Interview avec Khaled Machal

Le Haaretz se fait l’écho d’une interview accordée par Khaled Mashal, chef du bureau politique du Hamas, au journal palestinien al-Ayyam. Dans cette interview, il déclare que le Hamas soutient la position palestinienne commune, qui prône la création d’un Etat palestinien souverain dans les frontières de 1967 avec Jérusalem comme capitale et le droit au retour pour les réfugiés palestiniens. Il rappelle que cette position a été adoptée en 2006 dans le cadre du « document d’entente nationale », rédigé par des membres du Fatah et du Hamas incarcérés en Israël. Le journal rappelle que ce document a été modifié depuis par ces deux mouvements palestiniens.

Khaled Mashal ajoute que le Hamas aspire à une trêve globale dans la bande de Gaza et en Cisjordanie alors qu’Israël souhaite qu’elle soit limitée à Gaza. Il affirme que des contacts secrets ont été établis entre le Hamas et des responsables européens, mais que les Américains font pression pour que ces contacts ne soient pas étendus.

Le ministre de l’Agriculture veut augmenter les exportations vers la bande de Gaza

Selon le Haaretz, le ministre israélien de l’Agriculture, Shalom Simhon, a décidé d’intervenir auprès du ministère de la Défense afin d’accroître les exportations de produits agricoles vers la bande de Gaza, malgré le blocus imposé par le gouvernement. M. Simhon, qui visitait hier les points de passage de Sufa et Kérem Shalom, entre la bande de Gaza et Israël, a déclaré que son action commençait à donner des résultats : « il y a une augmentation constante des quantités de marchandises livrées à la bande de Gaza et on pourrait revenir au niveau que l’on connaissait en 2006 ».

Le ministre de l’Agriculture a expliqué que près d’un sixième de la production agricole israélienne était destinée au marché palestinien qui est donc d’une importance capitale pour les agriculteurs israéliens. De même, a-t-il ajouté, la livraison de produits agricoles doit être élargie pour des raisons humanitaires : « les Palestiniens ont été habitués à ce que nous leur fournissions de la nourriture. On ne peut pas y mettre un terme du jour au lendemain parce que quelqu’un a tiré quelquechose », a déclaré Shalom Simhon.

Mille neuf cents logements seront construits dans des colonies en 2008

Le ministre de la Construction et du Logement prévoit de construire en 2008 près de mille neuf cents logements en Cisjordanie, essentiellement dans des colonies situées autour de Jérusalem, rapporte le Yediot Aharonot.

Selon le programme de travail établi en concertation avec le bureau du Premier ministre et présenté récemment par le ministère, seront construits cette année 158 nouveaux logements à Efrat, au sud de Jérusalem ; 682 logements à Beitar Ilit, une ville ultra-orthodoxe au sud-ouest de Jérusalem ; 160 logements à Guéva Binyamin, au nord-est de Jérusalem ; 310 logements à Guivat Zeev, au nord-ouest de Jérusalem ; 302 logements à Maalé Adumim, à l’est de Jérusalem ; 48 logements à Kiryat Arba, près de Hébron ; et 48 logements à Ariel, dans le nord de la Cisjordanie. Ces derniers logements sont destinés à accueillir d’anciens habitants de colonies de la bande de Gaza, évacuées en 2005.

Il s’agit, écrit le journal, du plus important élan de construction en Cisjordanie depuis une dizaine d’années même si on est loin des cinq mille logements annuels qui étaient construits dans les années 90. Le changement est particulièrement remarquable par rapport à l’année 2007 au cours de laquelle avait été autorisée uniquement la construction de 45 logements à Beitar Ilit.

Au ministère de la Défense on admet avoir approuvé la construction de 48 logements à Ariel et examiné la demande de construction de 330 logements à Guivat Zeev. Le ministère affirme toutefois ne pas être au courant des autres projets de construction.

Intérieur


Le député Shlomo Benizri condamné pour corruption

La presse israélienne consacre une large place à la condamnation hier du député Shlomo Benizri du parti Shas, le tribunal correctionnel de Jérusalem l’ayant reconnu coupable de corruption, d’abus de confiance, d’association de malfaiteurs et d’entrave à la justice.

Shlomo Benizri, écrit le Maariv, est coupable d’avoir reçu l’équivalent de cent mille shekels (environ 17 500 euros) de la part de Moshé Séla, un entrepreneur s’occupant notamment de faire venir des travailleurs étrangers en Israël. En contrepartie, Benizri, qui était de mars 2001 à mai 2002 ministre du Travail et des Affaires sociales, a aidé Moshé Séla à promouvoir des projets et à remporter des appels d’offre. Il a notamment placé des proches de l’entrepreneur à des postes au sein du ministère. M. Benizri, note le journal, est le septième membre de Shas à être condamné en justice depuis la création du parti en 1984.

Le parquet, écrit le Yediot Aharonot, devrait réclamer une peine de prison ferme à l’encontre de Shlomo Benizri, qui encoure jusqu’à sept ans d’emprisonnement. Le tribunal devra également se prononcer quant au caractère infamant de la condamnation. S’il est décidé que les délits commis par Shlomo Benizri revêtent un caractère infamant, celui-ci sera alors automatiquement suspendu de ses fonctions de député. Pour l’heure, Shlomo Benizri continue à clamer son innocence. Il a fait savoir qu’il ne démissionnera pas de la Knesset et qu’il fera appel./.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette