Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Nassrallah menace Israël

Nassrallah menace Israël

israelinfos.net

mardi 25 mars 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Secrétaire général de l’organisation chiite a notamment déclaré qu’Israël méritait d’être « durement châtié pour l’assassinat du grand chef de guerre Imad Moughnieh ». Des dizaines de milliers de militants du Hezbollah, et sympathisants issus des courants les plus divers ont afflué, lundi après-midi, vers la mosquée Sayyed A-Shouhada, située au Sud de Beyrouth dans le quartier de Da’hiya, pour y célébrer le quarantième jour de deuil d’Imad Mougnieh, numéro deux et responsable des opérations militaires de l’organisation fondamentaliste pro-iranienne, éliminé en plein cœur de Damas.

Face à une foule surexcitée, qui a notamment appelé à « éradiquer l’entité sioniste », Hassan Nassrallah, dont le discours était retransmis sur des écrans géants, a déclaré : « L’esprit de Mougnieh anime plus que jamais nos combattants, et au quarantième jour de son assassinat, nous ressentons très fortement sa présence ».

Selon le leader intégriste, Israël « manifeste actuellement des signes d’effroi, car les sionistes savent que notre vengeance sera terrible ».

Plus tôt dans la journée, le ministre israélien de la Défense avait pour sa part annoncé, lors d’une visite au barrage de Tarkoumiya situé au Sud de Hébron, qu’à la lumière des informations faisant état des « risques d’opérations lancées depuis le Sud-Liban, et destinées à venger la mort de Mougnieh », l’armée et les services de renseignement devaient « redoubler de vigilance ».

Selon Ehud Barak, « il est clair qu’Israël se trouve à un moment particulièrement sensible qui comporte de sérieuses menaces, mais nous saurons les affronter ».

Politique

Les représentants des partis arabes, suivis des responsables de Meretz (gauche sioniste), ont boycotté le discours prononcé lundi à la Knesset par Avigdor Liberman, leader du parti d’extrême droite Israël Beteinou, en quittant leur siège au moment où celui-ci s’apprêtait à prendre la parole.

Les parlementaires arabes ont déclaré que cette décision constituait une manière de protester contre les « menaces » formulées récemment par Liberman à leur égard, et ses « promesses » de « s’occuper » d’eux, dès la formation du prochain gouvernement.

Selon le dirigeant de Hadash (communiste), Mohammed Baraké, « Israël Beteinou est un parti qui a fait faillite, et il tente à présent de surfer sur la vague du racisme anti-arabe ». Le député a estimé qu’il s’agissait « d’affronter ce phénomène tout comme il y a vingt ans, celui du parti xénophobe de Méïr Kahana ».

Plus tard dans la journée, Liberman a publié un communiqué dans lequel il qualifiait notamment le départ des parlementaires arabes, de « fuite devant la vérité ».

Sécurité

Le tribunal militaire de Haïfa a autorisé, dans la soirée de lundi, la publication d’une information selon laquelle un soldat israélien est soupçonné d’avoir livré des informations « sensibles » au Hezbollah, portant notamment sur les positions des forces de Tsahal dans la région Nord du pays.

Le suspect avait fait l’objet d’une surveillance rapprochée, avant d’être arrêté, il y a trois semaines, par une unité spéciale de la police militaire.

Rappelons qu’il y a quatre mois, une grave affaire d’espionnage avait fait la une de l’actualité israélienne, lorsqu’un psychiatre de l’armée, David Shamir, avait été reconnu coupable d’avoir proposé ses services à l’Iran et au Hamas, dont il a déclaré, au cours de l’enquête, « partager les vues et le combat contre Israël ».

Etranger

Dans un enregistrement audio diffusé lundi par un site Internet proche d’Al Qaïda, le numéro deux du mouvement salafiste, Ayman al-Zawhari, a appelé « les croyants à se venger sur les juifs à travers le monde » des opérations menées par Tsahal dans la bande de Gaza. Il a notamment invité les musulmans, dont il a estimé que « le grand jour est arrivé », a « repérer des objectifs, rassembler du matériel, pour frapper et devenir des martyrs d’Allah au paradis ».

Jeudi dernier déjà, un enregistrement de Ben Laden lui-même, retransmis par la chaîne de télévision arabe Al-Jazeera, exhortait les musulmans à « prendre l’initiative d’une guerre sainte et à rompre toutes les négociations avec Israël ».

Al-Zawhari annonçait pour sa part, dans ses déclarations rendues publiques lundi, que nul ne saurait demander à son organisation de ne « frapper les juifs qu’en Palestine », avant d’ajouter : « Les juifs doivent savoir qu’ils paieront de leur sang pour le moindre dollar versé à Israël, et pour chaque balle qui atteint un musulman, un volcan se déchaînera contre eux ».

Economie

Le gouverneur de la Banque d’Israël, Stanley Fisher, a abaissé le taux d’intérêt directeur d’un demi point, et fixé celui-ci à 3,25%, le plus bas absolu de l’histoire de l’économie israélienne.

Culture

Le festival du cinéma israélien ouvrira ses portes mardi à Paris, où il se tiendra jusqu’au 1er avril. Longs métrages, fictions et documentaires récents y seront présentés. C’est le film de Joseph Cedar, Beaufort, adapté du roman de Ron Leshem, récemment publié en français aux éditions du Seuil, qui inaugurera la manifestation, avant de sortir en salles mercredi.

Parmi les autres œuvres proposées au public français, citons le film d’Avi Nesher, « Sodot » (Secrets), ou encore ceux d’Eran Riqlis, « Ets Limon » (Le citronnier) et d’Amos Gitaï, « Itnatqout » (Désengagement).

Plusieurs rencontres avec les comédiens et metteurs en scène sont annoncées, ainsi que la projection de certains classiques israéliens, comme « La vie selon Agfa », qui sera suivi d’un débat avec son réalisateur, Assi Dayan.

Société

Israël participera mardi, pour la neuvième année consécutive, à la Journée Internationale « Meat Out », destinée à sensibiliser le public à la souffrance animale et aux périls du régime carné.

Les grandes villes d’Israël proposeront des conférences, des ateliers et des stands d’information sur ces thèmes, tandis que des « points de dégustation », des repas gratuits et même des cours de cuisine seront ouverts à tous ceux qui désirent s’initier à une alimentation plus saine.

Selon une étude récente publiée par des écologistes israéliens, un « mangeur de viande consomme en moyenne quatre mille animaux au cours de son existence ».
Israël compte un grand nombre de végétariens et de végétaliens, connus pour leur militantisme et leurs opérations parfois spectaculaires contre « l’industrie de la viande ».


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette