Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Tibet : au moins 80 tués selon le gouvernement en exil

Tibet : au moins 80 tués selon le gouvernement en exil

RTL

dimanche 16 mars 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le gouvernement tibétain en exil affirme qu’au moins 80 personnes ont été tuées et 72 autres blessées lors de la répression par les forces chinoises des récentes manifestations au Tibet. Le gouvernement Chinois lui, avance un bilan de 10 morts, des « civils innocents ». Le Dalaï Lama, chef spirituel des Tibétains, demande une enquête internationale sur la répression des récentes manifestations au Tibet et dénonce un « régime de la terreur ».

Pékin craint une contagion après les manifestations de soutien à la révolte tibétaine
La capitale du Tibet, Lhassa était quadrillée samedi par l’armée et interdite d’accès aux touristes étrangers comme le reste du Tibet. Si la tension semblait baisser dans la capitale tibétaine, de nouvelles manifestations ont éclaté dans la province du Gansu, dans le nord-ouest de la Chine.

Bernard-Henri Levy appelle au boycott des Jeux Olympiques, cliquer ici pour écouter sur RTL

Samedi, pour la deuxième journée consécutive, plusieurs centaines de moines ont défilé devant le célèbre monastère de Labrang dans la ville de Xiahe, entraînant dans leur sillage d’autres Tibétains vivant dans cette région de l’ouest de la Chine. La foule s’en est pris aux édifices publics, brisant des vitres dans le commissariat central.


Tibet : Badinter hostile à un boycott des JO de Pékin

L’ancien garde des Sceaux Robert Badinter, défenseur des droits du peuple tibétain, s’est montré hostile dimanche à un boycott des Jeux olympiques de Pékin en août malgré la répression sanglante par les forces chinoises des récentes manifestations au Tibet.

« Arrêter les Jeux olympiques, c’est interdire à des athlètes de participer aux JO, c’est priver l’ensemble du monde du spectacle qui rallie la plus grande audience mondiale », a expliqué l’ancien ministre socialiste, interrogé sur RTL.

M. Badinter a jugé plus utile de profiter des JO de Pékin pour faire « caisse de résonance ». « Imaginez que tous ceux qui iront aux Jeux olympiques portent dans le stade immense où se tiennent les Jeux des badges avec marqué »Vive le Tibet libre« ou »Respectez les Tibétains« et que les télévisions du monde entier reproduisent ce message, cela aurait un impact considérable », a souligné le sénateur des Hauts-de-Seine.

« Il faut profiter de la tenue des Jeux olympiques pour que le phare soit mis sur ce qui se passe au Tibet, sur la privation des droits fondamentaux des Tibétains, sur l’éradication de leur culture et sur la persécution des moines. C’est un moment unique », a-t-il argué.

L’ancien ministre de la Justice a toutefois rappelé le « principe de la trêve olympique » qui ne tolère « pas de violences, pas d’agression, pas d’hostilités pendant les Jeux Olympiques ». Si, à l’approche des JO, « ce n’était qu’émeutes et répression, à ce moment-là, il faudrait considérer la possibilité de tenir les Jeux olympiques dans un tel climat », a-t-il concédé.

Mais, a-t-il conclu, « si nous ne sommes pas dans un état de violence insurrectionnelle, ce n’est même pas réaliste d’y penser ». AP


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette