Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Shimon Peres en visite officielle à Paris

Shimon Peres en visite officielle à Paris

israelinfos.net

mardi 11 mars 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

« J’ai rencontré un président plein d’énergie et de jeunesse », a déclaré Peres à l’issue d’un entretien qualifié de « très positif » avec Nicolas Sarkozy. Arrivé dans l’après-midi de lundi en France pour une visite d’Etat de cinq jours durant lesquels il s’entretiendra notamment avec le Premier ministre François Fillon, et le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner, le président israélien a fait l’éloge de son homologue français qu’il a qualifié de « véritable ami du peuple juif ».

Il a souligné que leur rencontre le ramenait « cinquante-trois ans en arrière, à l’époque de l’âge d’or des relations franco-israéliennes ».

Nicolas Sarkozy, qui a déjà fait savoir qu’il se rendrait à Jérusalem en mai prochain, pour les célébrations du soixantième anniversaire de la création de l’Etat hébreu, a pour sa part estimé que « la meilleure garantie de sécurité pour Israël, c’est la création d’un Etat palestinien moderne, démocratique et viable, avant la fin 2008 », avant d’ajouter : « les conditions d’un règlement final sont connues de tous, et désormais, c’est une affaire de bonne volonté ».

S’adressant aux israéliens « en tant qu’ami », le président français a également affirmé que la sécurité d’Israël passait par « l’arrêt de la colonisation ».

Plus tôt dans la journée, Pascale Andréani, la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, avait d’ailleurs condamné la poursuite de l’expansionnisme « qui porte atteinte à la viabilité du futur Etat palestinien », appelant les autorités israéliennes à « s’abstenir de toute action unilatérale qui pourrait préjuger du statut final des territoires palestiniens, et remettre en cause le processus de paix ».

Cette condamnation intervient d’ailleurs au moment où le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, a donné son feu vert à la construction de centaines de nouveaux logements dans la banlieue de Guivat Zeev, au Nord de Jérusalem.

Interrogé sur cette décision, au cours d’un bref point de presse, Shimon Peres a nié qu’il s’agisse d’une « nouvelle colonie juive », en précisant : « Je ne pense pas qu’Israël crée de nouvelles implantations, et nous n’avons pas l’intention de modifier cette politique ».

Enfin, sur le boycott de plusieurs pays arabes (Yémen, Iran, Arabie saoudite) du Salon du livre, dont Israël est l’invité d’honneur cette année, Shimon Peres s’est contenté de déclarer : « Celui qui opte pour le boycott ne fait que se punir lui-même ».

Sécurité

Le chef de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a annoncé lundi après-midi, sur la chaîne de télévision Al-Arabia, qu’Israël et le Hamas avaient déjà conclu un accord de cessez-le-feu, stipulant notamment que Tsahal ne prendrait aucun dirigeant de l’organisation islamiste pour cible. Selon lui, « Israël a d’ores et déjà accepté cette condition, et les détails de la trêve devraient être révélés dans les jours à venir ».

Ces propos contredisent cependant ceux tenus par le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, un peu plus tôt dans la journée. Celui-ci avait en effet déclaré, à l’issue de sa rencontre avec son homologue tchèque, Mirek Topolanek, en visite en Israël : « Il n’y a ni accord de cessez-le-feu avec le Hamas, ni négociation directe ou indirecte ».

Au même moment, lors de sa visite à la base militaire de Tel Hashomer, le ministre israélien de la Défense confirmait également « l’absence de toute discussion avec le Hamas en vue d’une accalmie sur le terrain ». Pour Ehud Barak, le seul engagement pris par Israël étant de « ramener le calme dans la région, ce que nous ferons même si cela doit prendre du temps et nécessiter un combat de longue haleine ».

Dans son édition de lundi, le journal Haaretz citait toutefois une source anonyme du ministère de la Défense selon laquelle il existerait de « nouvelles règles du jeu, dans le cadre desquelles l’armée renoncera à ses opérations à Gaza, tant que le Hamas s’abstiendra de tirer en direction du territoire israélien ».

Politique

Le parlementaire Avigdor Liberman (Israël Beteinou) a promis aux députés arabes, lundi après-midi, à la tribune de la Knesset, qu’un nouveau gouvernement serait bientôt constitué, et qu’il saurait « s’occuper » d’eux. C’est la seconde fois en quelques jours que le leader du parti d’extrême droite met directement en cause les représentants des formations arabes antisionistes. Vendredi dernier, il avait ainsi déclaré que l’attentat perpétré au Merkaz Harav, la veille, était « le résultat des provocations fomentées par les députés arabes ».

Réagissant à ces propos, Abbas Zahour (Raam-Balad) a qualifié Liberman de « menace pour l’Etat d’Israël ». Celui-ci a par ailleurs émis le souhait que l’Etat hébreu « s’inspire du modèle koweitien pour résoudre le problème de ses ennemis intérieurs », faisant allusion à la décision de l’Emirat d’expulser de son territoire des centaines d’hommes et de femmes ayant récemment participé à un défilé à la mémoire d’Imad Mougnieh.

Enfin, le dirigeant d’Israël Beteinou a estimé « qu’Israël était actuellement gouverné par des lavettes », avant de préciser à l’adresse des formations arabes : « Mais croyez-moi, cette situation n’est que temporaire, tout comme votre présence à la Knesset ».

Culture

La ministre de l’Education, Youli Tamir, a annoncé lundi que le lauréat du Prix d’Israël 2008 de mathématiques était le professeur Noga Alon, de l’Université de Tel-Aviv. Né en 1956 à Haïfa, ce dernier a publié plus de quatre cents articles scientifiques au cours de sa carrière, lesquels « ont introduit des conceptions, des structures et une méthodologie d’une importance fondamentale », comme l’ont souligné les membres du jury.

Rappelons que le Prix d’Israël est décerné chaque année, durant les festivités du Yom Haatsmaout (Jour de l’Indépendance) à des personnalités s’étant distinguées dans divers domaines.

Etranger

Selon les résultats d’une enquête publiée lundi aux Etats-Unis, par le Centre Steinhart d’études sociales de l’Université Brandeis, « la relation des juifs d’Amérique à Israël, contrairement à une idée reçue, ne s’est pas détériorée au cours de la dernière décennie ». Selon cette étude « plus le judaïsme américain se renforce, plus il tend à se rapprocher de l’Etat Juif ».

Le rapport précise en outre que ce constat s’applique non seulement aux institutions juives officielles, mais également à la jeunesse qui, dans sa majorité, s’affirme solidaire de l’Etat hébreu.

Economie

Viaccess, filiale de France Telecom spécialisée dans la télévision numérique, a acquis 100% de la société israélienne Orca Interactive, un des leader mondiaux du domaine IPTV, et cotée sur le marché AIM de Londres, pour la somme de 21,4 millions de dollars.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette