Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Dichter : déporter les résidents arabes impliqués dans le terrorisme

Dichter : déporter les résidents arabes impliqués dans le terrorisme

Le Flash info du Jerusalem Post édition française

dimanche 9 mars 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le ministre de la Sécurité intérieure Avi Dichter a appelé vendredi 7 mars à expulser vers la Cisjordanie les Arabes de Jérusalem Est impliqués dans le terrorisme. « Nous devons trouver une façon légale et légitime d’expulser ces Arabes palestiniens de Jérusalem Est qui ont choisi d’aider et de participer au terrorisme, » a déclaré Dichter.

L’attaque de jeudi soir a fait huit morts parmi les étudiants de la Yeshiva Merkaz Harav, dont un citoyen français âgé de 15 ans, Segev Peniel Avihail, de Neveh Daniel, et un citoyen américain de 16 ans, Avraham David Moïse, d’Efrat, dont les parents avaient immigré en Israël dans les années 1990.

Les autres victimes sont Neria Cohen, 15 ans, de Jérusalem ; Yonatan Yitzhak Eldar, 16 ans, de Shilo ; Yochai Lifshitz, 18 ans, de Jérusalem ; Ro’i Roth, 18 ans, d’Elkana ; Yehonadav Haim Hirschfeld, 19 ans, de Kochav Hashahar ; et Doron Meherete, 26 ans, d’Ashdod.

ISRAËL - AUTORITE PALESTIENNE

Le Hamas revendique l’attentat contre la yeshiva de Jérusalem

Des membres du Hamas de Gaza ont revendiqué vendredi 7 mars la responsabilité de l’attentat de jeudi soir contre une école talmudique de Jérusalem, qui a fait huit morts.

Selon la radio du Hamas, l’aile militaire du mouvement de la résistance islamique avait promis une « réponse de choc » à l’offensive israélienne qui a fait quelque 120 morts côté palestinien dans la bande de Gaza, notamment à Jebaliya.

L’attentat de Jérusalem est le « fruit de ce qui s’est passé à Jebaliya », a affirmé la radio du Hamas, en appelant à « célébrer cette victoire contre l’ennemi ».

Le Hamas s’était auparavant félicité de l’attentat, sans le revendiquer. « Nous bénissons l’opération. Ce ne sera pas la dernière », avait affirmé le mouvement islamiste dans un communiqué.

Au Liban, la chaîne de télévision du Hezbollah, Al-Manar, a fait état d’une revendication - non authentifiée - d’un groupe inconnu jusqu’à présent, les Martyrs d’Imad Moughniyeh et de Gaza. Moughniyeh, un commandant du Hezbollah, a été tué le mois dernier en Syrie dans un attentat à la voiture piégée, imputé à Israël par le mouvement pro-iranien.

Selon sa famille, l’auteur de l’attentat de Jérusalem est un homme de 25 ans, Alaa Abou Dheim, originaire du quartier de Jabel Mubaker de Jérusalem-Est. Une tente mortuaire a été dressée devant son domicile, ornée de drapeaux aux couleurs des mouvements islamistes du Hamas palestinien et du Hezbollah libanais. Les membres de sa famille ont décrit Alaa Abou Dheim comme un homme calme et très pieux, expliquant qu’il n’était membre d’aucune organisation et prévoyait de se marier en juin.


Les pourparlers israélo-palestiniens vont continuer, selon des officiels israéliens

Les pourparlers de paix israélo-palestiniens vont continuer avec plusieurs réunions cette semaine, malgré l’attentat qui a coûté la vie à huit Israéliens dans une yeshiva de Jérusalem, ont annoncé samedi 8 mars des responsables de l’Etat hébreu s’exprimant sous le couvert de l’anonymat.

Les pourparlers avec Israël doivent se poursuivre en dépit des violences actuelles, a estimé de son côté le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

« En dépit des circonstances (...), nous insistons pour faire la paix. Il n’y a pas d’autre voie », a-t-il déclaré samedi dans un discours à l’occasion de la journée internationale de la femme.

Abbas a par ailleurs réaffirmé son soutien aux efforts engagés par l’Egypte pour obtenir une trêve entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza.

« Ces attaques brutales (à Gaza) doivent cesser et ces tirs de roquettes (contre Israël) doivent cesser, et tous les postes frontaliers doivent ouvrir », a commenté Mahmoud Abbas.


Arrestation de 10 Arabes israéliens soupçonnés d’avoir lancé des pierres

Selon le leader de l’opposition Binyamin Netanyahou, les dirigeants arabes israéliens doivent « publiquement condamner les tirs de pierres et prouver qu’ils se tiennent aux côtés d’Israël. » Netanyahou a tenu ces propos en référence à plusieurs incidents survenus au cours du week-end dans lesquels des adolescents arabes israéliens ont lancé des pierres sur des véhicules israéliens.

« L’Etat d’Israël ne peut pas se permettre un ennemi de l’intérieur. Je demande à tous les citoyens, juifs ou arabes - de faire preuve de fidélité envers les soldats, les citoyens et les victimes du pays. C’est une condition de base que nous devons exiger maintenant, avant qu’il ne soit trop tard, » a-t-il déclaré dimanche 9 mars dans une interview à la radio.

Samedi soir, la police a arrêté dix adolescents des villages arabes israéliens de Fureidis et Jisr e-Zarka au Nord, soupçonnés d’avoir lancé des pierres sur des véhicules au cours du week-end. Les suspects, âgés de 13 à 19 ans, ont été placés en garde à vue jusqu’à dimanche.

Suite aux jets de pierres près de Jisr e-Zarka, un passager a été traité pour blessures légères et deux véhicules ont été endommagés.

Dans la nuit de vendredi à samedi, des pierres ont été jetées sur des véhicules près de Fureidis, ne causant aucune victime ni dégât. Samedi après-midi, des pierres ont été lancées sur un véhicule près de Shfaram. Il n’y a pas eu de blessé mais le véhicule a subi des dégâts légers.


Décès du sergent Liran Banay, blessé jeudi dans l’explosion de la jeep près d’Ein Hashlosha

Le sergent Liran Banay, 20 ans, grièvement blessé jeudi 6 mars dans l’explosion d’une charge explosive près d’un véhicule de Tsahal qui patrouillait dans le secteur de la barrière de sécurité entourant la bande de Gaza, est décédé des suites de ses blessures dimanche matin.

Le soldat de la brigade Givati, qui avait perdu les deux jambes dans l’explosion, est mort à l’hôpital Soroka d’Ashkelon.

Dans l’attaque, un éclaireur bédouin de Tsahal avait été tué et trois soldats et deux civils avaient été blessés, lorsqu’une bombe a explosé sous leur jeep près du kibboutz Ein Hashlosha. Banay conduisait la jeep.

L’éclaireur était un sous-officier servant dans l’unité d’élite bédouine. Sa famille a refusé que son identité soit rendue publique. Le soldat était marié à deux femmes et père de sept enfants.

L’attaque avait été revendiquée par le Djihad islamique palestinien, qui a diffusé une vidéo de « l’opération ».


Shimon Peres attendu lundi à Paris pour une visite d’Etat de cinq jours

Le président Shimon Peres est attendu lundi 10 mars à Paris pour la première visite d’Etat d’un dirigeant étranger en France depuis l’élection de Nicolas Sarkozy, a annoncé vendredi l’Elysée.

Shimon Peres entamera cette visite de cinq jours par un entretien avec son homologue français, avant un dîner d’Etat lundi soir à l’Elysée.

Cette visite sera l’occasion de « réaffirmer la force de l’amitié » qui unit la France et Israël, a expliqué le porte-parole de la présidence, David Martinon.

Les relations bilatérales et la situation au Proche-Orient après l’attentat perpétré jeudi contre une école talmudique de Jérusalem seront au menu des entretiens. Nicolas Sarkozy « redira au président Peres que dans ce contexte, il est plus que jamais nécessaire de poursuivre les négociations » de paix avec les Palestiniens, a déclaré Martinon.

Le porte-parole de l’Elysée n’a pas fourni d’autres éléments sur le programme de la visite. Le président israélien doit notamment rencontrer jeudi soir la communauté juive de France. Il doit inaugurer jeudi le Salon du livre, dont Israël est l’invité d’honneur cette année.

Alors que les relations entre les deux pays avaient été parfois glaciales sous les mandats de Jacques Chirac, considéré comme pro-arabe par les Israéliens, elles se sont nettement réchauffées depuis l’élection de Nicolas Sarkozy, qui s’est présenté à plusieurs reprises comme « l’ami d’Israël ».

Le président français doit se rendre en Israël en mai. Il prononcera à cette occasion un discours à la Knesset.

Peres : l’Iran est le « plus grand problème » du monde mais Israël n’agira pas seul

Le président Shimon Peres a estimé dimanche 9 mars que l’Iran était « le plus grand problème » du monde, mais a déclaré qu’Israël n’agirait pas seul contre le programme nucléaire de Téhéran.

« L’Iran est un danger pas simplement pour Israël mais pour le reste du monde », a-t-il dit, dans sa résidence officielle, à la veille d’une visite en France. Pour le président, l’Iran est à la fois un centre du terrorisme et un pays développant une « option nucléaire », la combinaison « la plus dangereuse » à ses yeux.

Il a estimé qu’un réacteur nucléaire iranien en activité rendrait « le monde ingouvernable », mais a ajouté qu’il ne s’agissait pas d’un problème pour le seul Etat d’Israël.

« Israël ne sera pas contraint (d’agir). Israël fera tout ce qu’il doit faire », mais « Israël ne prétend pas être le leader du monde », a-t-il dit.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a appelé à plusieurs reprises à rayer Israël de la carte. Téhéran apporte son soutien à des groupes extrémistes opposés à Israël tels que le Hezbollah au Liban et le Hamas dans les territoires palestiniens.


Olmert approuve de nouvelles constructions à Givat Zeev

Le Premier ministre Ehoud Olmert a approuvé de nouvelles constructions dans une implantation de Judée-Samarie, a annoncé dimanche un représentant du ministère de la Construction.

La nouvelle a immédiatement suscité la colère et la réprobation dans les rangs palestiniens, alors qu’un haut représentant de l’armée américaine est attendu dans la région pour superviser les progrès des discussions de paix.

Eran Sidis, porte-parole du ministère de la Construction, a expliqué que le feu vert d’Ehoud Olmert allait permettre d’achever la construction de 546 appartements dans la localité de Givat Zeev, un projet qui a avancé par à-coups depuis 1999. D’après lui, le ministère commercialisera prochainement plus de 200 appartements supplémentaires, portant à environ 800 le nombre total de logements dans le cadre de ce projet.

Le négociateur palestinien Saeb Erekat a estimé que la décision de construire de nouveaux logements à Givat Zeev suscitait des doutes quant à la sincérité de l’engagement d’Israël dans les pourparlers de paix. « Il me semble que les Israéliens sont déterminés à mettre un bâton dans les roues des négociations », a-t-il dit, jugeant que la mesure allait « saper les efforts des Etats-Unis » pour relancer les négociations.

Il a ainsi remarqué que l’approbation d’Ehoud Olmert intervenait quelques jours avant la venue dans la région du général américain William Fraser III, qui doit participer à sa première réunion conjointe avec les Israéliens et les Palestiniens. Le président George W. Bush a chargé le militaire en janvier de surveiller l’application de la Feuille de route, le plan de paix international du Quartet (Etats-Unis, UE, Russie, ONU), qui invite notamment Israël à geler le développement de ses implantations.


Amos Gilad en Egypte pour discuter de la situation dans la bande de Gaza

Un haut responsable du ministère de la Défense, Amos Gilad, s’est entretenu de la crise dans la bande de Gaza avec le chef des services égyptiens de renseignements, le général Omar Souleimane, a rapporté dimanche 9 mars le porte-parole présidentiel égyptien.

Amos Gilad a souhaité être informé de la façon dont les autorités égyptiennes évaluaient la situation dans la bande de Gaza et discuter des moyens de rétablir le calme, a précisé Souleimane Aouad aux journalistes à l’issue de la rencontre. Il n’a pas voulu fournir plus de détails.

Si Israël a refusé de commenter les efforts de médiation déployés par l’Egypte, la visite de Gilad suggère qu’une trêve avec le Hamas, à l’issue de semaines de tirs de roquettes et de frappes aériennes, pourrait être à l’étude.

Le général Souleimane devait se rendre en Israël la semaine dernière mais il a reporté son déplacement en raison des opérations israéliennes dans la bande de Gaza, a souligné Aouad.


150 membres armés du Hamas sont actuellement formés en Iran

Alors que le chef du Shin Bet Youval Diskin a récemment annoncé au cabinet que des terroristes du Hamas étaient formés en Iran, un commandant de la milice extrémiste a reconnu - et détaillé - les faits dans le Sunday Times.

Selon ce responsable, l’organisation a envoyé des membres recevoir une formation auprès des Gardes de la Révolution au cours des deux années écoulées. Actuellement, près de 150 activistes suivent une formation.

Les individus en question entrent en Iran via la Syrie.
Les membres les plus prometteurs de chaque groupe sont invités à prolonger leur séjour et à participer à une formation avancée avant de retourner dans la bande de Gaza comme entraîneurs. Les « stagiaires » inaptes au combat « servent » dans une unité de recherche.

La formation dure entre 45 jours et six mois et est supervisée par les Gardes de la Révolution.


L’Israélienne Ada Yonath lauréate du prix l’Oréal-Unesco

Le professeur Ada Yonath, du département de biologie structurelle de l’Institut Weizman, à Rehovot s’est vue remettre jeudi 6 mars le prix l’Oréal-Unesco pour son étude de la structure du système de synthèse biologique des protéines.

Chaque année depuis dix ans, le prix L’Oréal-Unesco récompense les femmes issues des « sciences de la vie ».

Les autres lauréates de cette année sont l’Américaine Elizabeth Blackburn, professeur au département de biochimie et biophysique de l’Université de Californie, le Pr Lihadh al-Gazali, du département de pédiatrie de l’Université al-Ain (Émirats arabes unis), l’Argentine Pr Ana Belen Elgoyhen, de l’Institut d’ingénierie et de biologie moléculaire de l’Université de Buenos Aires, et la Coréenne Narry Kim, biologiste à l’Université nationale de Séoul.

INTERNATIONAL

L’Iran prêt à négocier avec l’UE sur son programme nucléaire, selon Manouchehr Mottaki

Le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki a déclaré dimanche 9 mars que Téhéran est prêt à ouvrir des négociations avec l’Union européenne sur son programme nucléaire - si celles-ci débouchent sur des résultats concrets.

Les propos du ministre intervenaient quelques jours après que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad avait semblé exclure toute négociation avec l’Union européenne, affirmant que cette question ne saurait être traitée que dans le cadre de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

« Nous avons toujours soutenu les négociations qui ont un but », a déclaré Mottaki dimanche lors d’une conférence sur le nucléaire iranien, répondant à une question sur la volonté de l’Iran de négocier avec le Haut représentant pour la politique étrangère de l’UE, Javier Solana.


France : l’Israélienne Yaël Naïm récompensée aux 23èmes Victoires de la musique

A l’occasion de la 23e édition des Victoires de la Musique décernées samedi 8 mars au Zénith de Paris, le duo Yaël Naïm composé de la chanteuse israélienne du même nom et du percussionniste David Donatien a décroché la Victoire de l’album de musiques du monde pour son premier opus éponyme.

« J’ai l’impression que depuis le départ, on est un peu déconnecté de la réalité » qui veut qu’on « ait une grosse maison de disques et un gros studio pour faire un album », a déclaré l’ex-chanteuse de comédies musicales.

« On s’est enfermé deux ans et demi pour faire un album avec des ballades en hébreu dans un appartement », a ajouté Yaël Naïm pour qui jouer en Israël reviendrait à « boucler la boucle ».


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette