Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Israël voit dans l’Union Européenne son « troisième pilier » de (...)

Israël voit dans l’Union Européenne son « troisième pilier » de survie

Par Amir Mizroch | Jerusalem Post

dimanche 24 février 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le ministère des Affaires étrangères a entamé une révision stratégique de ses relations avec l’Union Européenne et ses pays-membres, et a décidé de s’impliquer de plus en plus dans les institutions de l’UE et de permettre à l’Europe de jouer un rôle plus important dans les processus diplomatiques et économiques israéliens.

Selon des diplomates interrogés par le Jerusalem Post, le ministère des Affaires étrangères pense qu’il est temps de réévaluer la confiance traditionnelle de l’Etat juif dans les « deux piliers » de la survie israélienne : une armée forte et une alliance inébranlable avec l’Amérique. Étant donnée l’importance de l’Union Européenne sur la scène internationale et au Moyen-Orient en particulier, les responsables ont déclaré qu’un troisième pilier était devenu nécessaire : renforcer les liens avec l’Europe.

« De plus en plus, l’Europe est impliquée dans tout qui nous touche : le commerce, les Palestiniens, l’Iran, la Finul au Liban, » a expliqué une source diplomatique israélienne. « Ils sont membres du Quartet et sont actifs dans beaucoup d’autres secteurs. Le développement d’une relation forte avec l’Europe devient le troisième pilier de sauvegarde de la survie d’Israël. »

La nouvelle stratégie de Jérusalem vise à accroître la coopération avec l’Europe dans une variété de domaines et à démontrer qu’Israël a beaucoup en commun avec plusieurs intérêts européens dans la région. À cette fin, Israël a récemment envoyé une proposition détaillée à l’Union Européenne au sujet de négociations sur une participation israélienne « significative » avec l’Europe dans neuf domaines, y compris la finance, l’éducation, l’environnement, le développement de la jeunesse, l’application de la loi, la coopération sécuritaire et la collaboration scientifique.

Le plan s’appuie sur les forums de coopération déjà existants entre l’Union Européenne et Israël, comme le Processus de Barcelone (établi en 1995 pour favoriser le dialogue entre les Etats-membres de l’Union Européenne et les pays méditerranéen), la Politique européenne de Proximité (qui aspire à offrir des relations politiques plus étroites et l’intégration économique entre les membres de l’UE et leurs voisins immédiats), le programme spatial Galileo et des liens bilatéraux.

L’UE étudie la nouvelle proposition israélienne et a promis de donner une réponse préliminaire à Israël avant la mi-mars. La ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni devrait rencontrer ses homologues européens en juin pour tenter de conclure un accord sur les partenariats proposés.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette