Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Les Etats-unis envisagent de déployer des troupes de l’OTAN en (...)

Les Etats-unis envisagent de déployer des troupes de l’OTAN en Cisjordanie

Le Flash info du Jerusalem Post édition française

mercredi 20 février 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Les Etats-Unis étudient la possibilité de déployer des troupes de l’OTAN en Cisjordanie de manière à rassurer Tsahal et à aider son retrait dans les prochaines années, a déclaré un officiel de la défense au Jerusalem Post. Le plan, mis au point par l’envoyé spécial des Etats-Unis au Moyen-Orient le général James Jones, est discuté parmi les pays européens dont la participation à la force multinationale pourrait être réclamée.

Jones, un ancien commandant de l’OTAN, a été envoyé en Israël en novembre pour aider les Israéliens et les Palestiniens à élaborer les mécanismes nécessaires pour un futur accord de paix.

Comme le Jerusalem Post l’avait révélé le mois dernier, le plan de Jones prévoit l’envoi d’une force intermédiaire en Cisjordanie pour sécuriser la région pendant la période qui suivra le retrait israélien et en attendant que l’Autorité palestinienne soit en mesure de prendre le contrôle effectif du terrain.

« Le déploiement d’une telle force a été évoqué pendant les conversations et il est de notoriété publique que Jones travaille sur le sujet », a confié un officiel de la défense mardi 19 février. « Pour le moment, il s’agit seulement d’une idée, qui doit être acceptée ou adoptée par Israël ».

L’un des sujets centraux pour l’armée est de savoir si elle gardera sa liberté d’action en Cisjordanie avec la présence de la force d’interposition. « S’ils tirent une roquette Kassam contre Israël, pourrons-nous répliquer, ou devrons-nous nous en remettre aux forces étrangères stationnées sur le terrain ? », interroge un officiel de la défense.

Par ailleurs, l’ambassadeur d’Espagne en Israël Eudaldo Mirapeix a démenti que l’Espagne allait se retirer de la FINUL. « Je veux vous informer du fait que le gouvernement espagnol n’a jamais considéré ni même envisagé d’une quelonque manière de retirer ses troupes de la FINUL », a déclaré Mirapeix.

Le professeur Dror entendu par le contrôleur de l’Etat

Le professeur Dror, membre de la commission Winograd qui avait enquêté sur les procédures de décision politiques et militaires pendant la guerre du Liban, avait fait la une des journaux il y a deux semaines. Dror avait déclaré que des considérations politiques avaient influencé le travail de la commission d’enquête. Suite à ses déclarations, de nombreuses voix avaient exigé la démission du Premier ministre Ehoud Olmert et la création d’une commission d’enquête juridique sur la guerre du Liban.

Le professeur Dror doit être entendu aujourd’hui mercredi 19 février par le contrôleur de l’Etat Michal Lindenstrauss. Les relations entre Lindenstrauss et Olmert sont tendues depuis des mois, les proches d’Olmert accusant Lindenstrauss d’être animé par des considérations politiques et de trop rechercher la publicité dans les médias.

Le député Union nationale - Parti national religieux Zebulon Orlev a déclaré ce matin sur la radio Kol Israël qu’il était favorable à la création d’une nouvelle commission d’enquête.

L’Autorité palestinienne menace de faire comme le Kosovo

La radio militaire rapporte que le conseiller du président de l’Autorité palestinienne, Yasser Abed Rabo, a déclaré mercredi 20 février dans la matinée que si les pourparlers entre Israël et l’Autorité palestinienne devaient échouer, les Palestiniens feront comme le Kosovo : ils proclameront d’une manière unilatérale la création de la Palestine.

Le Kosovo, région peuplée d’Albanais et de musulmans, a déclaré unilatéralement son indépendance ce dimanche, malgré l’opposition de la Serbie dont il était une province. Les pays dirigeants de l’Union européenne se sont empressés de reconnaître le nouvel Etat qu’ils souhaitent intégrer dans l’Union européenne.


Une commission parlementaire enquête sur les discriminations contre les Arabes israéliens

Ahmed Tibi, député arabe israélien du Balad, a été nommé pour présider une commission parlementaire chargée d’enquêter sur les discriminations dont les Arabes israéliens feraient l’objet.

L’enquête portera plus précisément sur leur intégration dans les institutions publiques, les sociétés nationales telles que Bezeq, la compagnie d’électricité, les banques israéliennes, pour savoir si les Arabes israéliens peuvent effectivement trouver un emploi dans les institutions - à égalité de diplôme et de formation avec leurs homologues Juifs israéliens - ou si leur candidature est rejetée par les institutions publiques israéliennes.

Trois Arabes participent à la commission constituée de neuf membres au total. Ahmed Tibi, qui accuse régulièrement Israël d’être un Etat raciste qui pratique l’apartheid, a manifesté sa satisfaction ce matin sur la radio militaire après s’être exprimé plus tôt sur Kol Israël.

Kadima appelle à un gouvernement d’union nationale

Des membres importants du parti Kadima ont déclaré mardi 19 février leur soutien à un gouvernement d’union nationale alors qu’Israël doit faire face à des menaces tant à la frontière libanaise que dans les environs de la bande de Gaza.

Le député Kadima Tsahi Hanegbi, qui préside la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, a appelé à la création d’un gouvernement d’union, citant le besoin d’un “gouvernement fort et uni pour combattre les menaces qui pèsent sur le pays”.

Un gouvernement d’union nationale rassemblerait toutes les factions de la Knesset sous la direction du Premier ministre Ehoud Olmert.

Le Likoud et Israël Beitenou ont rejeté l’offre, indiquant que le peuple avait manifesté sa volonté de voir Olmert démissionner et de nouvelles élections s’organiser. Gideon Saar, député du Likoud, a confié que son parti ne partageait aucun point commun avec Kadima, décrit comme une émanation du Meretz.

Kadima avait été fondé par le Premier ministre Ariel Sharon quand les menées de Benyamin Netanyahou l’avait poussé à quitter le Likoud au moment du désengagement de Gaza.

Il y a eu plusieurs appels à l’union nationale depuis l’élection de la 17è Knesset il y a près de 2 ans. Le président d’Israël Beitenou Avigdor Lieberman avait appelé à un gouvernement d’unité nationale pendant la seconde guerre du Liban.

La présidente de la Knesset Dalia Itzik avait également lancé cette idée à la suite de la guerre.

Itzik, qui s’adressait aux organisations juives américaines en visite en Israël mardi, a abordé certains sujets dont les tirs de roquettes incessants contre Israël et la menace iranienne. Elle a déclaré : “C’est notre droit et notre devoir moral de protéger les habitants de Sderot et des kibboutz environnant dont les vies sont en danger”. “Israël agira avec toute la force requise partout où cela est nécessaire”. Elle a ajouté que les armes nucléaires et les missiles longue-portée ne menaçaient pas seulement Israël mais aussi l’Europe et les Etats-Unis.

Orlev favorable à une coopération entre l’opposition et le gouvernement

D’après les dernières statistiques de l’armée présentées mardi 19 février à la commission de la Knesset en charge de contrôler l’Etat, 400 Kassam sont tombées sur Sderot et les communautés avoisinantes depuis le début de l’année 2008.

1 150 Kassam étaient tombés au cours de l’année 2007 et 1 488 en 2006.

Le nouveau commandant de la région sud, le général Yaïr Golan, a indiqué devant la commission de la Knesset que le plan approuvé dimanche par une commission ministérielle spéciale prévoit de fournir des chambres fortifiées ou toute autre forme de protection à 8 000 habitations situées dans un rayon de 7 kilomètres de la frontière avec la bande de Gaza. La première étape, qui doit être approuvée par le cabinet, prévoit la construction de 3 200 chambres fortifiées.

Golan a déclaré que le gouvernement avait déjà dépensé 500 millions de shekels pour installer un système d’alerte et fortifier les jardins d’enfants et les écoles de Sderot et des communautés voisines.

Le président de la commission le député Zebulon Orlev (Union nationale - parti national religieux) a accusé le gouvernement de ne pas parvenir à protéger Sderot et les autres communautés. “Aucun autre pays au monde ne permettrait que l’une de ses villes soit attaquée dans ses frontières”, a-t-il annoncé. “Ils sauraient quoi faire dans ce genre de situation. Le gouvernement abandonne les habitants de Sderot et échoue à faire son travail”.

Orlev a également attaqué le directeur-général du Bureau du Premier ministre Raanan Dinur qui n’était pas présent à la réunion. “La question de fortifier Sderot n’est pas un sujet de coalition ou d’opposition. Tout ce qui est en rapport avec le pouvoir d’un pays et ses capacités à affronter les menaces appartient au consensus national et doit donc être traité en coopération entre le gouvernement et les membres de l’opposition”, a déclaré Orlev.

Un avocat escroque des rescapés de la Shoah

Après six ans de bataille judiciaire, l’avocat Yisraël Perry, soupçonné d’avoir soutiré 1 milliards de shekels à des rescapés de la Shoah, a été condamné à 12 ans de prison mardi 19 février.

Quoique la bataille juridique ne soit pas terminée, Perry ayant décidé de faire appel, des protestations ont été entendues quand les juges ont prononcé la peine financière à laquelle a été condamné le multimillionnaire : il doit verser 24 millions de shekels de dommages et intérêts.

« C’est totalement absurde », a protesté le député David Tal (Kadima). « Le ministère des Finances réduit les allocations versées aux survivants - les privant de leur dû - quand des dommages et intérêts de cette ampleur, qui viennent de l’expoitation des survivants, vont directement aller dans les caisses de l’Etat. »

A la place, Tal a proposé que les 24 millions de shekels soient distribués entre les rescapés victimes de l’escroquerie de Perry. Il a été rejoint par la député Colette Avital (travailliste) et le député Zebulon Orlev (unité nationale - parti national religieux), qui est à l’initiative de la création de la commission d’enquête gouvernementale chargée d’examiner les aides dispensées aux survivants de la Shoah.

La sentence de Perry a été prononcée 4 mois après qu’il a été reconnu coupable d’avoir volé 320 millions de marks (environ 900 millions de shekels) à des rescapés. Cette somme était versée aux victimes par le gouvernement allemand à titre de réparation.

« Il a volé notre argent et nous a causé des dommages émotionnels », a crié une femme âgée à la sortie du tribunal. « Je n’ai rien à manger, je suis dans un état très sérieux, » a confié Zeev Loubovitch, un rescapé, qui vit de sa maigre retraite et des restes de la pension versée par l’Allemagne à titre de compensation.

Un conducteur de taxi gravement blessé

Un conducteur de taxi de 72 ans a été sérieusement blessé dans la nuit du lundi 18 février. L’homme a été attaqué près du kibboutz Palmahim.

La police a déclaré que les agresseurs avaient voulu voler le chauffeur de taxi et lui ont donné un coup de couteau dans la partie inférieure du corps.

Le chauffeur, un habitant de Rehovot, s’est défendu contre ses assaillants. Dans le combat, il a été blessé à l’oeil gauche dont il a perdu l’usage. Les agresseurs se sont enfui de la scène, laissant l’homme couché par terre.

Il a été évacué à l’hôpital Assaf Harofeh pour subir une opération. Son état de santé est sérieux mais stable.

Les soldats interdits de cigarette

L’armée a reçu un ordre officiel de la Knesset mardi 19 février : plus de cigarettes dans les bases militaires.

La loi, approuvée par la Knesset mardi dans une troisième lecture, supprime l’exemption de l’armée qui n’était jusque maintenant pas concernée par la loi interdisant le tabac dans les lieux publics.

Elle s’appliquera également à la police, aux services pénitenciers, au ministère de la Défense et aux services connectés au Bureau du Premier ministre.

Les soldats ont déjà manifesté leur mécontement, expliquant que le café et la cigarette sont inséparables de la vie militaire.

INTERNATIONAL

Violences serbes au Kosovo

Manifestation de la minorité serbe, explosions, postes-frontières incendiés... La tension restait vive mardi à Kosovska-Mitrovica, dans le nord du Kosovo, deux jours après la déclaration unilatérale d’indépendance de l’ancienne province serbe, reconnue par les Etats-Unis et les principales puissances européennes mais que Belgrade et d’autres pays continuent à rejeter.

Le Kosovo est peuplé d’une minorité musulmane d’Albanais tandis que les Serbes sont chrétiens et orthodoxes. Le Kosovo est considéré par les Serbes comme le berceau de leur peuple, les plus vieilles églises - datant du 5è siècle - y ont été construites, avant d’être détruites dans des incendies ces dernières années par des indépendantistes albanais. Les Serbes ont souvent déclaré que le Kosovo était pour eux comme une Jérusalem. La province sécessionniste représentait 15% du territoire serbe.

Tout en plaidant contre l’indépendance du Kosovo, le président serbe Boris Tadic a promis à l’ONU de ne pas recourir à la violence. La réunion d’urgence du Conseil de sécurité consacrée mardi 19 février au Kosovo n’a pas débouché sur un accord pour une résolution ou une déclaration commune.

La Russie et la Chine sont opposées à l’indépendance du Kosovo soutenue par les Etats-Unis. En Europe, Chypre, l’Espagne, la Grèce, continuent à s’opposer à la création du Kosovo voulue par la France, l’Allemagne et l’Angleterre. Le ministre des Affaires étrangères français Bernard Kouchner s’est réjoui du cours pris par les événements, déclarant : “il ne faut pas dramatiser, ce n’est pas une tragédie pour les Serbes”.

Le nouvel Etat devrait entrer prochainement dans l’Union européenne. La Serbie attend que son adhésion soit acceptée : elle est le seul pays de l’ex-Yougoslavie à ne pas avoir été intégré dans la communauté européenne.

Kouchner au Vénezuela et en Colombie pour Bétancourt

Bernard Kouchner s’entretiendra mercredi 20 février à Caracas avec le président vénézuélien Hugo Chavez avant de se rendre à Bogota pour rencontrer jeudi le président colombien Alvaro Uribe, a annoncé mercredi le ministère français des Affaires étrangères.

Cette visite du chef de la diplomatie française intervient à quelques jours du sixième anniversaire de l’enlèvement de la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt, détenue depuis le 23 février par les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

Selon le communiqué du Quai d’Orsay, Bernard Kouchner évoquera lors de ses entretiens « l’urgence d’une solution humanitaire permettant de conduire à la libération des otages détenus en Colombie ».

« Le ministre abordera également avec les chefs d’Etat vénézuélien et colombien les prometteuses perspectives de coopération entre la France et leurs deux pays avec lesquels nous unissent déjà des liens solides ».

La police marocaine démantèle un réseau islamiste

Les forces de sécurité marocaines ont démantelé un réseau terroriste, arrêtant 23 personnes impliqués dans un complot contre le royaume du Maroc, ont rapporté les agences de presse mardi 19 février.

Le journal Le Matin a indiqué que le réseau avait des liens à l’étranger.

L’Egypte arrête 70 membres des Frères musulmans

La police égyptienne a arrêté 70 membres importants du mouvement islamiste des Frères musulmans mecredi 20 février, ont annoncé des membres du mouvement et les forces de sécurité égyptiennes. Celles-ci parlaient sous couvert d’anonymat.

La police égyptienne est intervenue simultanément dans 5 régions - y compris dans la capitale le Caire - encerclant les maisons des prévenus à l’aube. Ils sont accusés d’avoir tenté de relancer les activités du mouvement interdit en Egypte, préméditant également de se présenter aux élections municipales en avril 2008.

Si le mouvement islamiste est officiellement interdit, ses membres concourrent aux élections sous l’étiquette d’indépendants. Les Frères musulmans ont remporté de nombreux sièges aux dernières élections parlementaires : un député sur quatre appartient au mouvement.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette