Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Le président du syndicat des écrivains syriens : la Syrie n’héberge que de (...)

Le président du syndicat des écrivains syriens : la Syrie n’héberge que de nobles combattants, pas des terroristes

MEMRI

mercredi 21 janvier 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Dr Ali Ukla Ursan, président du syndicat des écrivains syriens et arabes, a accordé une interview à l’hebdomadaire arabe israélien Kol Al-Arab, dans lequel il attaque les régimes arabes, Israël et les Etats-Unis. Extraits de l’interview : (1)

Les Arabes sont impuissants et plusieurs de leurs régimes sont entraînés dans le sillage des Etats-Unis

Question : Comment réagissez-vous à la guerre totale actuellement menée contre la Syrie ?

Ursan : L’entité sioniste, alliée de l’Administration américaine du président Bush ainsi que des anciens gouvernements, mène actuellement une campagne résolue contre la Syrie. Cette campagne s’est intensifiée avec le Syria Accountability Act . Ce dernier a pour objectif de pousser la Syrie à renoncer à ses droits et à ses positions, exigeant qu’elle se comporte à l’égard de la résistance palestinienne légitime et de la résistance au Liban comme s’il s’agissait de terrorisme.

La Syrie n’adoptera pas une telle position, parce que la résistance et l’occupation sont légitimes (…)

Question : Les Etats-Unis accusent la Syrie d’armer l’Irak, laissant entendre qu’ils envahiront la Syrie. Quelle est votre réaction ?

Ursan : Il n’est pas inconcevable que les Etats-Unis commettent à nouveau un acte stupide. Les accusations américaines, dont la fausseté a été prouvée en Irak, prennent actuellement une nouvelle forme [en se tournant contre la Syrie]. Ce gouvernement a perdu toute crédibilité ; il est dirigé par la droite sioniste extrémiste qui contrôle [le processus] décisionnaire. A la veille des élections, [le gouvernement américain voudrait] présenter un nouveau problème à la rue américaine, et piller autrui.

L’Irak n’avait pas besoin d’armes de la Syrie, et [de toutes façons], la Syrie n’avait pas d’armes à accorder à l’Irak, [à quoi s’ajoute le fait que l’Irak] se trouvait assiégée de diverses façons. Le fait qu’il s’agisse là d’un prétexte, comme dans le cas des armes de destruction massive, a été prouvé. Et pourtant, Bush et Blair continuent avec ces mensonges.

Question : Que faut-il faire face au danger américain et afin d’empêcher l’hégémonie [américaine] sur l’ensemble du monde arabe ?

Ursan : Ce qu’il faut, c’est un minimum de franche solidarité, une position arabe honnête déclarée, non une position officielle et une autre officieuse. Mais je ne crois pas qu’il soit possible d’arriver à cela, parce que les Arabes sont clairement impuissants et que plusieurs régimes arabes sont entraînés dans le sillage des Etats-Unis.

Nous devons nous unir en un seul et unique bloc [arabe] capable d’imposer ses intérêts et sa présence (…) Après ce qui est arrivé en Irak, les Etats-Unis vont probablement réévaluer [leur politique] s’ils se heurtent à la force arabe et à une voix internationale susceptible de les dissuader de commettre des actes nuisibles. [L’Amérique] est le centre du mal, mais dans les faits, je n’attends rien des pays arabes, hormis des communiqués, des déclarations, des protestations et autres réactions du même type (…) "


« Le racisme américano-sioniste est une menace pour le monde »

Question : Cette semaine, un général israélien a affirmé qu’[Israël] pouvait atteindre Damas aussi rapidement que les Etats-Unis ont atteint Bagdad. Que dites-vous de cette déclaration ?

Ursan : Il s’agit là de menaces faciles, racistes et agressives. Nous sommes clairs quant au fait que nous ne pouvons rivaliser stratégiquement avec les Etats-Unis et l’entité sioniste ; nous pouvons toutefois nous défendre d’une façon qui poussera l’entité sioniste à réfléchir doublement [avant d’agir]. Ces propos sont le fait du racisme américano-sioniste qui menace le monde, sème le mal et défie le droit international, la morale et la légitimité internationale.

Ce général [israélien] et son gouvernement devraient avoir honte de leur persécution continue des enfants de Palestine ainsi que de la poursuite de l’occupation et du terrorisme (…) Leur morale est une morale des armes ; elle est démunie de tout sens de l’éthique, comme on a pu le constater ces 50 dernières années.

Question : Redoutez-vous une attaque israélienne contre la Syrie suite aux déclarations des éléments militaires israéliens ?

Ursan : Tout est possible, car Sharon n’a pas de vision politique et ne s’y entend qu’en agression et en affaires militaires. Il est possible qu’il commette des actes stupides avec l’appui politico-médiatique des Etats-Unis. Quand on voit que le président Bush le reçoit comme s’il s’agissait d’un homme de paix, alors que c’est un terroriste, un assassin et un criminel, on peut s’attendre à ce que Bush le protège s’il attaque, comme il l’a déjà fait plusieurs fois - par exemple lors de l’agression d’Ein Al-Sahab. (2)

Question : Certains rapports ont annoncé l’arrivée d’une délégation du Likoud en Syrie, porteuse d’un message de Sharon à l’attention du président Al-Assad.

Ursan : Ce sont [des rapports] diffamatoires. La Syrie ne peut accueillir une délégation du Likoud ni aucune autre [délégation] de l’entité sioniste (…)

« La Syrie héberge de nobles combattants, pas des terroristes »

Question : Un ministre israélien a dit que le président syrien accordait l’asile politique aux nazis et aux terroristes palestiniens dans son pays.

Ursan : Les Palestiniens sont persécutés par le nouveau racisme représenté par l’entité sioniste. Les Palestiniens ne sont pas des nazis. Le terroriste raciste, c’est Sharon. Les vrais terroristes sont ceux qui le soutiennent, qui tuent des enfants et des civils, qui bombardent les bâtiments sur la tête de leurs habitants, ceux qui ont déraciné Rafiah et le camp de Jénine.

Le nazi, c’est celui qui a perpétré le massacre de Sabra et Chatila, celui de Qibya ainsi que d’autres massacres. Traiter les Palestiniens de terroristes, c’est mépriser la morale, les lois et les conventions [internationales]. La Syrie héberge de nobles combattants, pas des terroristes.

Question : Si des pressions sont exercées sur la Syrie pour que celle-ci démantèle les organisations palestiniennes sur son territoire et cesse d’appuyer le Hezbollah, que fera la Syrie ?

Ursan : Ces pressions existent depuis le début des années 80. La Syrie ne peut pas considérer la résistance palestinienne légitime à l’occupation, ou toute [autre] forme de résistance à l’occupation, comme de la terreur. La résistance palestinienne dispose de bureaux de renseignements en Syrie. [Mais] ses activités, son organisation, ses efforts et ses opérations sont planifiées en [Palestine], dirigées depuis [la Palestine] et perpétrées depuis [la Palestine].

Les efforts déployés par l’entité sioniste ou l’Amérique pour exporter la crise irakienne sont bien connus, et la Syrie ne capitulera pas face à ce type d’extorsion.

Question : Israël a révélé son intention de poursuivre la colonisation des hauteurs syriennes du Golan occupé.

Ursan : Il s’agit là d’une [tentative pour faire] pression sur la Syrie (…), pour forcer la Syrie à accepter des négociations conformément à la formule sioniste. La Syrie sait bien que l’ennemi occupant peut faire tout ce qui lui plait, mais selon les décisions internationales et selon la volonté syrienne, le Golan est une terre syrienne occupée. Elle sera restituée [à la Syrie], et pas un seul Juif n’y demeurera. 

(1) Kol Al-Arab (Israël), le 2 janvier 2004

(2) En référence au bombardement par Israël du camp islamique d’entraînement au djihad d’Ein Al-Sahab, situé à proximité de Damas, le 4 octobre 2003.

L’Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif qui traduit et analyse les médias du Moyen-Orient. Des copies des articles et autres documents cités, ainsi que toute information d’ordre général, sont disponibles sur simple demande.

The Middle East Media Research Institute (MEMRI),

e-mail : memri.eu memri.org.uk  memri.org.uk>

site web : www.memri.org/french


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette