Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Un monde fou fou fou

Un monde fou fou fou

Par Ilan Tsadik © Metula News Agency

lundi 19 janvier 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

De l’art ou du cochon ?
Des shahida de second choix
Chef des opérations spéciales

De l’art ou du cochon ?



La haute philosophie c’est bien, à condition de pouvoir en sortir de temps en temps. C’est pour cela, mes coquines, qu’Ilan sévit parfois sur les pages de la Ména. Même si ce matin je ne vais pas faire long, car je suis en train de préparer une œuvre d’art pour le Symposium d’hiver sur l’Humour chez les Ministres d’Etat des Pays Occidentaux (le SHMEPO ATCHOUM !)(ATCHOUM, c’est le sigle du symposium d’hiver), qui doit se tenir terriblement prochainement à Métula, dans ma chambre d’étudiant. Je vous écris, les mains pleines de résine ; vous me dérangez, figurez-vous, pendant que je confectionne un petit bassin, dont le fond suit le contour des formes de Anna Lindh, que je compte remplir de jus de raisin. Flottera dessus un petit drakkar viking, que j’ai fabriqué entièrement en allumettes suédoises, transportant la photo de Mijailo Mijailovic, l’assassin de la ministre suédoise, sur laquelle il apparaît tout sourire. Avec un éclairage approprié, ce devrait être du meilleur effet Trash. On verra si ça fait marrer les Suédois ?

Parce que les familles juives et arabes des morts et des dizaines de victimes encore en traitement de survie, suite à l’assassinat collectif palestinien du restaurant Maxim à Haïfa, n’ont semble-t-il pas pigé le fond de la perception artistique des Autorités suédoises. Le sang dans la piscine de Stockholm, c’est celui de leurs parents, conjoints, enfants et petits-enfants (c’est une vraie énumération, pas pour faire pathos), arrachés à leur tendresse par cet acte des auteurs du génocide artisanal de la population israélienne ? Ces terroristes, fanatiques religieux, hyper nationalistes, du fascisme islamique, qui choisissent leurs victimes en vertu uniquement de leur appartenance raciale et de leur nationalité.

Les tenants du contraire des principes de la Déclarations des Droits de l’Homme et du Citoyen, en quelque sorte. Ceux que, parce que ce sont, en majorité, des Juifs qu’ils assassinent - qu’on me donne une autre raison ! - obtiennent pourtant la circonstance atténuante de l’agence d’information de l’Etat-France, et de madame Schémla qui l’ânonne, de se faire appeler « activistes » ou « militants ». Ces auteurs de crimes contre l’humanité, que les mêmes, suivis dans leur délire franchement nazillon par l’ensemble des medias parisiens, comptabilisent dans leurs dépêches au nombre des victimes de la seconde Intifada. Sans se rendre compte qu’ils effectuent un acte monstrueux et qu’ils deviennent, eux aussi, au fil de leurs impostures, des énergumènes racistes.

Heureusement, ils ne pourront pas présenter cette « œuvre artistique » dans les écoles françaises, puisque la militante Anedi Giardat qui flotte sur le sang de ses 21 victimes, absolument innocentes de tout crime, sauf celui d’être nées ce qu’elles étaient, porte le voile islamique sur son petit boutre. Et nananaire !

Certes, Freuler, l’esprit macabre qui a réalisé ce Bain de sang avec pétasse, mais qui l’a nommé à la place « Blanche-Neige et la folie de la vérité » a réalisé une œuvre artistique. Tout est une œuvre artistique, du moment qu’il possède un créateur qui décide qu’il s’agit d’une œuvre artistique (excusez cette digression philosophique, c’est de la faute de l’influence néfaste des articles de Lellouche et d’Huber). Balancer symboliquement Christian Berg, le directeur du musée d’histoire de Stockholm, dans la fosse de mort qu’il présente, afin qu’il boive une tasse de sang, pour s’imprégner du goût qu’a son objet d’exposition, c’est aussi de l’expression artistique corporelle. C’est celle dont Zvi Mazel, notre ambassadeur, aurait du avoir l’audace, s’il avait été un peu poète (ou si Ilan avait été invité au vernissage Ndlr.).

Deux mille litres de sang israélien juifoarabe, en exhibition pour illustrer une conférence sur le génocide, en Suède, pays qui n’a pas la blancheur Colgate dans l’éradication des 6 millions de Juifs par les voisins teutons, c’est vraiment une idée de cons.

Des shahida de second choix



Gros coup, encore une fois, pour Sami el-Soudi, qui a justement défini avant tout le monde que Rim Saleh Al-Riyachi, l’autre activiste figurant dans le décompte des victimes du conflit publié par l’AFP, était une pute (voir l’article Du droit de préemption sexuel des femmes-martyres et autres frivolités palestiniennes (info # 011601/4). Chapeau Sami, mais comment diable sais-tu tout avant les autres ?

Et c’est justement parce qu’elle avait été découverte, les miches au Khamsin, à s’envoyer en l’air derrière la mosquée, que le mari el-cocu et l’amant attrapé sur le vif, ont décidé d’un commun accord de nettoyer l’affront fait à l’honneur de la famille. Pour ce faire, ils ont obligé la moukère de petite vertu à aller se faire sauter (dans le sens boum-boum ce coup-ci) chez les Juifs.

De Métula, nous prions les organisations palestiniennes militant pour les droits de la Femme, de trouver rapidement une solution plus humaine et plus propre à vos problèmes adultérins. Gardez vos morceaux de salopes chez vous, pour l’amour du prophète Mohamed ! Sans vouloir vous décourager, vous avez du chemin à faire jusqu’à l’égalité des droits sociaux entre l’homme, l’homme, l’homme et la femme arabes. Ceci dit, pendant que le veuf et le mariole encornant, sirotent ensemble un Mecqua-cola au Café de chez Ahmed, en devisant sur la lascivité maladive des femmes.

Aux dhimmis islamophiles francaouis, je dis : Faites gaffe, les fidèles ! Des fois que l’Egire se mette effectivement à remonter de Poitiers en direction du Nord. Ca n’est plus à cause des clochettes aux pieds des cocus qu’on ne s’entendra plus mais à cause de la fréquence des explosions urbaines.

Chef des opérations spéciales



Pour changer complètement de sujet et pour clore ma chronique de ce jourd’hui, nous avons été étonnés par le quotidien le Monde. Figurez-vous qu’à notre grande surprise, ILS ONT LE SENS DE L’HUMOUR, puisqu’ils viennent de nommer Sylvain Cypel, celui qui avait dévoilé le plus grand réseau d’espionnage judéo-sioniste de tous les temps - le réseau au nom effrayant de Tournicoti-tournicoton - à œuvrer contre les Etats-Unis, au poste de Chef des opérations spéciales.

On ne comprenait déjà pas, à Métula, que l’on puisse récompenser le responsable de la manchette qui a le plus ridiculisé le Monde depuis sa création, en le nommant au poste de rédacteur en chef, mais de là à promouvoir ce James Bond du boudin aux choux (avec du miel) aux opérations spéciales, on pensait honnêtement qu’ils hésiteraient… Avec un artiste de cette trempe à la tête d’un domaine aussi délicat, vous avez meilleur temps de vous habituer à coucher dans les abris. A quitter la ville !


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette