Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Les Palestiniens durcissent leur refus d’accepter un Etat juif

Les Palestiniens durcissent leur refus d’accepter un Etat juif

Par Le Jerusalem Post

jeudi 15 novembre 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

L’opposition des leaders palestiniens à la demande d’Ehoud Olmert de reconnaître Israël comme « Etat juif » s’est durcie mercredi 13 novembre. Les tentatives de relance des négociations de paix prévues après la conférence d’Annapolis pourraient s’en trouver menacées. Olmert avait rappelé mercredi qu’aucune négociation ne serait possible sans la reconnaissance par les Palestiniens d’Israël en tant qu’Etat juif.

Le Premier ministre de l’Autorité palestinienne Salaam Fayad a quant à lui rejeté la demande d’Olmert comme inacceptable, selon la radio israélienne.

Le négociateur palestinien Saëb Erekat, un vétéran des négociations, affirmait de son côté que les Palestiniens ne reconnaîtraient jamais formellement Israël comme « Etat juif ».

« Israël peut se définir de la manière qui lui plaît. S’il souhaite s’appeler Etat juif, qu’il le fasse », déclarait Erekat dans une interview à la chaîne de télé satellite Al-Arabiya. « Mais les Palestiniens ne reconnaîtront jamais l’identité juive d’Israël. »

Selon Yasser Abed Rabbo, membre du bureau executif de l’OLP : « seul un parti sioniste se réfère à Israël comme Etat juif, et nous n’avons pas demandé de devenir des membres du mouvement sioniste international ».

Selon une déclaration faite par le bureau du Premier ministre mercredi, suite à une rencontre entre Olmert et le chef de la politique étrangère européenne Javier Solana, « la reconnaissance de l’Etat d’Israël comme Etat du peuple juif est le fondement des négociations avec les Palestiniens qui se dérouleront après Annapolis ».

Olmert, continuait la déclaration, « a été très clair : le point de vue d’Israël est que cette question n’est sujette ni à négociation ni à discussion ».

Des sources bien placées ont pourtant déclaré au Jerusalem Post qu’Olmert était plutôt optimiste. Selon le Premier ministre, la déclaration commune de principe à la conférence d’Annapolis règlerait le problème de la non-reconnaissance d’Israël en tant qu’Etat juif par Palestiniens. Les sources rappelaient que l’Etat d’Israël avait été créé par un vote de l’ONU qui partageait la Palestine en un « Etat juif » et un « Etat arabe ».

« Nous ne sommes pas la nation israélienne. Nous sommes l’Etat juif », ont conclu les proches du Premier ministre.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette