Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Livni devant l’Assemblée générale de l’ONU

Livni devant l’Assemblée générale de l’ONU

par Rebecca Serfaty | Arouts 7

mardi 2 octobre 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Lundi 1 er octobre, la ministre des Affaires étrangères Tsippi Livni a, comme il se doit, commencé son discours devant l’assemblée générale de l’ONU à New York. en s’adressant au président de l’Assemblée générale de l’ONU et aux représentants des différents Etats présents, mais a ajouté : « aux familles des soldats israéliens enlevés ».

Livni a souligné que l’ONU a été fondée suite à la Shoah et afin d’empêcher que l’histoire ne se répète. « L’Iran nie l’existence de la Shoah et parle ouvertement d’effacer de la carte un pays membre des Nations unies, mon pays. Il est temps que l’ONU tienne sa promesse, ‘Jamais plus’ » a dit Livni et ajouté que le monde voit le danger représenté par l’Iran mais ne réagit pas.

« En Iran on menace d’exterminer Israël et le monde reste les bras croisés », Livni a affirmé que trop de pays restent à l’écart espérant que quelqu’un fasse le travail. Elle a aussi rappelé que l’Iran est le plus important des financiers du terrorisme.

La ministre des Affaires étrangères était la première à prendre la parole ce matin 1 er octobre à New York. Elle a évoqué les rencontres qui ont lieu entre le Premier ministre Ehoud Olmert et le chef de l’Autorité palestinienne Abou Mazen (Mahmoud Abbas) et indiqué : « il n’y a pas de substitut à un processus commun. L’échec n’est pas une option, mais seuls les deux partis concernés doivent définir ce qu’est une réussite ».

Une grande partie du discours de Livni a été consacrée à l’opportunité de résoudre le conflit israélo-palestinien, Tsippi Livni a indiqué qu’Israël est opposé au retour des réfugiés palestiniens en Israël. « La base de la paix est le projet de deux Etats pour deux peuples. De la même façon qu’Israël est la terre d’origine du peuple juif, la Palestine sera le pays et la réponse au peuple palestinien, y compris les réfugiés. De la même façon qu’un Etat palestinien solide et prospère est de l’intérêt israélien, la sécurité d’Israël doit être un intérêt palestinien. Le monde ne peut pas se permettre un état terroriste de plus ». Livni a précisé, « l’origine du conflit n’est pas la question des territoires mais une question de valeurs ».

Se tournant directement vers le monde arabe, Livni a expliqué : « Nous attendons de la communauté internationale et du monde arabe et musulman qu’ils aident et ne posent pas de condition. Cela peut être une aide économique et politique au cabinet palestinien et un soutien clair à tous les accords entre Israël et les Palestiniens. Cette aide peut être une coopération économique entre Israël et les pays de la région afin d’avancer vers la paix ».

La ministre a dit qu’israël avait déjà prouvé sa volonté de faire des concessions territoriales pour arriver à un accord de paix viable. « Nous savons, particulièrement après les évacuations du Liban et de Gaza, qu’un retrait territorial seul n’engendrera pas la paix, nous devons faire face aux conflits de valeurs qui sont à l’origine du conflit. Israël est peut être en première ligne, mais ce n’est pas seulement notre guerre, c’est un champ de bataille mondial ».

Puis, dans la suite de son discours Livni a mis en garde contre les organisations terroristes armées, milices et autres extrémistes qui profitent des avantages de la démocratie. « D’ici, j’appelle la communauté internationale à adopter de façon globale une série de règles universelles comme conditions à la tenue d’élections démocratiques ». Livni a demandé à l’ONU de dire clairement au Hamas, au Hezbollah et à l’Iran de choisir entre la violence et la démocratie.

Livni a terminé son discours par le psaume « Etend au dessus de nous ta paix » qu’elle a prononcé en hébreu.

Tsippi Livni rencontre le secrétaire général de l’ONU Ban Ki moon au siège de l’organisation à New York. Elle termine aujourd’hui lundi 1er octobre un séjour intensif de 10 jours aux Etats-Unis. Elle reprendra le chemin d’Israël ce soir.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette