Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Revue de la presse isralienne du Congrs Juif Europen

Revue de la presse isralienne du Congrs Juif Europen

mercredi 25 juillet 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Olmert propose Abbas un accord de principe
Haaretz : Le Premier Ministre Ehud Olmert propose Abou Maazen de ngocier un accord de principe sur la cration d’un tat palestinien sur l’immense majorit des territoires de Jude-Samarie soit environ 90% . Olmert estime qu’il faudrait entamer ces pourparlers en abordant les dossiers les moins problmatiques comme les caractristiques de ce futur tat palestinien, ses instances, et le rgime conomique qui le rgirait.



Revue de la presse israélienne du Congrès Juif Européen 

Jérusalem, le 25/7/07                                                                                                       Numéro 418



Les grands titres

1. Olmert propose à Abbas un accord de principe

Haaretz(manchette): Le Premier Ministre Ehud Olmert propose à Abou Maazen de négocier un accord de principe sur la création d'un état palestinien sur l'immense majorité des territoires de Judée-Samarie soit environ 90% . Olmert estime qu'il faudrait entamer ces pourparlers en abordant les dossiers les moins problématiques  comme les caractéristiques de ce futur état palestinien, ses instances, et le régime économique qui le régirait.  Ce n'est que dans une seconde phase que les deux parties débattrait des dossiers plus ardus tels que les frontières définitives de cet état. Le Premier Ministre pourrait alors proposer aux Palestiniens des échanges de terre qui permettrait à Israël de conserver sous sa souveraineté, les blocs d'implantations juives de Maalé Adoumim, Goush Etzion, et Ariel.  Pour Olmert, il est évident qu'il est prématuré de débattre aujourd'hui de dossiers aussi complexes que celui de Jérusalem et des réfugiés palestinien.  Selon lui, cet accord de principe pourra être alors présenté par Mahmoud Abbas au peuple palestinien sous forme de programme électoral en perspective de nouvelles élections législatives. Cet accord sera également soumis au vote de la Knesset. 

Haaretz affirme que le parti Shass devrait voter en faveur d'un tel accord. Par contre le parti Israël Beteinou, d'Afigdor Liberman devrait s'y opposer. 


2. Fin de la visite de Tony Blair

Maariv: Selon Tony Blair, il existe aujourd'hui une véritable opportunité de parvenir à une paix entre israéliens et palestiniens. Le nouvel émissaire du Quartette au Proche-Orient a fait cette déclaration lors d'une conférence de presse conjointe à Jérusalem avec le nouveau Président de l'Etat Shimon Peres. La seconde journée du séjour de Blair en Israël et dans les territoires palestiniens a été particulièrement chargée: il a rencontré en matinée le leader de l'opposition Byniamine Netanyaou avec lequel il a débattu de la menace nucléaire iranienne. Il s'est ensuite entretenu avec Shimon Peres et a admis alors qu'il avait endossé avec cette nouvelle fonction une très lourde responsabilité.  Tony Blair s'est ensuite rendu à Ramallah pour rencontrer Abou Maazen et son Premier Ministre Salam Fayed, avant de clore cette série d'entretiens par un dîner à la Résidence d'Ehud Olmert à Jérusalem. Le Maariv publie une lettre de recommandation  à Tony Blair signée de l'ancien chef d'état(major Moché Yaalon. Ce dernier lui demande de comprendre que la solution du conflit israélo-palestinien ne passe pas par de nouveaux compromis territoriaux: "Une majorité d'Israéliens pensait qu'en se retirant de manière  unilatérale du Sud Liban et de la bande de Gaza, il serait possible de neutraliser les sources du conflit. On connaît la suite. Le conflit israélo-palestinien n'est pas un conflit territorial mais un conflit idéologique et personne n'est jamais venu à bout d'une idéologie en multipliant les concessions territoriales", écrit le général Moche Yaalon.


3. Grève générale partout sauf à l'aéroport

Tous les quotidiens: Le patron de la Histadrout, la grande centrale syndicale , Offer Eini a annoncé, hier, que suite à l'échec de ses pourparlers avec le Trésor, il avait décidé de déclencher une grève générale en Israël. Cette grève a débuté ce matin à 6heures, heures locales. Elles touche tous les services de la fonction publique: ministères, pouvoirs locaux, poste, transports ferroviaires, postes frontières et affectera même les services de la Banque d'Israël et de la Compagnie nationale d'électricité. Par contre, sur décision exceptionnelle d'Offer Eini, il a été décidé de reporter de 24 heures, la fermeture de l'aéroport Ben Gourion. Et si aucun compromis n'est trouvé durant la journée entre le Trésor et les syndicats israéliens, la grève paralysera également l'aéroport à partir de demain matin. Le Haaretz explique que les pressions des Israéliens ont conduit la Histadrout à céder sur ce point important.  Les journaux indiquent que les 161 vols qui devaient atterrir à l'aéroport Ben Gourion ou en décoller aujourd'hui ont donc été maintenus au grand soulagement de dizaines de milliers d'Israéliens et de touristes qui utiliseront, durant ces 24 heures, les services de l'aéroport. Le patron des industriels qui est impliqué dans les pourparlers affirme que la marge séparant le Trésor de la Histadrout n'est pas énorme et qu'un accord peut être trouvé rapidement. 


4. Premier dialogue direct israélo-syrien à l'ONU

Yediot Aharonot-Maariv: Discussion hors du commun entre les ambassadeurs israéliens et syriens à l'ONU hier. A l'origine de cette discussion: la visite dans l'enceinte du Palais des Nations d'un groupe d'enfants de Sderot invités à passer leurs vacances aux Etats-unis a l'invitation de la compagnie ELAL qui a décidé d'appeler l'un de ses avions "Sderot".  Ce groupe était accompagné d'un jeune journaliste de Galeï Tzahal, la radio de l'armée, Doron Herman. Ce journaliste a reconnu l'ambassadeur de Syrie à l'ONU et lui a demandé une courte interview en affirmant qu'il était de Roumanie, ce qui n'est qu'à moitié vrai(Le jeune journaliste est monté, il y a quelques années de Roumanie). L'ambassadeur syrien a accepté et dans cette interview, il s'est livré à une attaque en règle contre Israël et a couvert d'éloges le Hizbollah.  L'ambassadeur  israélien Dany Guilerman a assisté à la scène. Ensuite, il a pris son homologue en apparté pour lui expliquer précisément qu'il venait de se faire interviewer par la radio de Tzahal, ce qui risque de ne pas faire plaisir à ses employeurs à Damas. L'ambassadeur syrien l'a remercié et les deux hommes, qui jusqu'à présent s'évitaient dans les couloirs de l'ONU ont discuté pendant plusieurs minutes loin des regards indiscrets:"Nous n'avons pas seulement discuté de la météo a précisé Danny Guilerman   



D'autres titres en bref


Haaretz: Le rapport de la Commission Vinograd devrait traiter des accusations lancées par la député Meretz Zahava Galon sur d'éventuels crimes de guerre qui auraient pu être commis durant la guerre du Liban par des forces israéliennes stationnées en territoire libanais. Zahava Galon avait fait parvenir une demande en ce sens au juge Vinograd suite à  des conversations avec certains parents de soldats qui lui avaient révélé que leurs enfants avaient du parfois agir au Liban en violation avec le code éthique de Tzahal. 


Haaretz: Deux ans jour pour jour après le début de l'évacuation du Goush Katif, des militants de la droite israélienne ont l'intention d'édifier aujourd'hui près d'Efrat dans le goush Etzion, une implantation sauvage.  En marge des centaines d'habitants de l'ex-Goush Katif se retrouveront ce matin au poste de Kissoufim qui était la porte d'entrée du Goush Katif jusqu'au retrait, il y a deux ans, pour une manifestation symbolique. Ensuite une journée d'étude  et de débats sur la société israélienne après l'évacuation du Goush se tiendra près de Netivot, dans le collège de Hemdat Hadarom.

Tous les quotidiens: C'est aujourd'hui que la Haute Cour de Justice continuera à débattre de l'arrangement controversé conclu par le Parquet et par le Conseiller Meni Mazouz avec les avocats de l'ex-Président Katzav. Le Parquet devra fournir des preuves  expliquant le fossé existant entre l'ébauche d'acte d'accusation extrêmement grave présenté en janvier dernier par le Conseiller Mazouz et l'arrangement très conciliant conclu finalement entre les deux parties. Maariv cite des juristes israéliens qui affirment que c'est à Mazouz lui-même de présenter les arguments qui ont provoqué cette volte-face. 



Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette