Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Isral et l’Autorit palestinienne favorables un sommet de paix. Le Hamas condamne.

Isral et l’Autorit palestinienne favorables un sommet de paix. Le Hamas condamne.

mercredi 18 juillet 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le gouvernement isralien et l’Autorit palestinienne ont accueilli mardi favorablement la proposition amricaine d’une runion internationale, ide cependant d’ores et dj rejete par le Hamas. Isral et l’Autorit palestinienne affichaient mardi 17 juillet leur satisfaction aprs la proposition de George Bush de tenir une runion internationale de paix l’automne, cense ouvrir la perspective d’une relance des pourparlers de paix, que rejette le Hamas.

Le président américain George W. Bush, soumis aux pressions de ses alliés arabes et européens, a en effet tenté de reprendre l’initiative au Proche-Orient, lundi en appelant à une reprise des pourparlers de paix israélo-palestiniens. « Les participants-clés à cette réunion seront les Israéliens, les Palestiniens et leurs voisins dans la région », a déclaré le président américain dans une allocution solennelle à la Maison Blanche, en précisant que la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice la présiderait.

Traité de paix saoudien

George W. Bush, qui a appelé les pays arabes à « mettre fin au mythe selon lequel Israël n’existe pas » et à « envoyer des ministres en Israël », n’a pas précisé quels pays arabes participeraient à cette réunion. Lundi soir, il a téléphoné aux dirigeants saoudien, jordanien et égyptien pour évoquer la conférence et réclamer leur soutien envers Mahmoud Abbas.

Selon David Welch, secrétaire d’Etat adjoint chargé du Proche-Orient, Washington espère la présence de plusieurs pays arabes n’ayant pas encore signé de traité de paix avec Israël. Seules l’Egypte et la Jordanie l’ont fait à ce jour.

« Ce sera très significatif si nous y arrivons », a déclaré David Welch, rappelant que l’Initiative de paix arabe est fondée sur l’ouverture du dialogue avec Israël.

Ce plan de paix, lancé à l’origine par l’Arabie saoudite, prévoit une normalisation des relations entre Israël et les pays arabes en échange d’un retrait israélien des territoires arabes occupés depuis 1967, de la création d’un Etat palestinien avec Jérusalem-Est pour capitale et d’un règlement de la question des réfugiés palestiniens.

De son côté, le président syrien Bachar al-Assad a appelé les dirigeants israéliens à « proclamer d’une manière officielle et claire » leur volonté de paix, dans un discours devant le parlement.

La feuille de route

Israël a vu des éléments positifs dans la proposition du président américain, mais ne l’a pas encore acceptée dans sa forme actuelle, principalement en raison du droit au retour des réfugiés.

« Israël est totalement d’accord avec le proposition du président Bush d’organiser une réunion internationale avec la participation notamment des pays arabes modérés qui soutiennent le processus de paix », a affirmé la porte-parole du Premier ministre israélien Miri Eisin. « Cette réunion devra servir de cadre pour lancer des négociations bilatérales directes entre Israël et les Palestiniens ».

Du côté palestinien, Nabil Abou Roudeina, porte-parole du président Mahmoud Abbas, a accueilli « favorablement l’annonce du président Bush car une telle conférence internationale peut permettre l’application de la feuille de route (le dernier plan de paix international) et des initiatives de paix arabes ».
« Nous souhaitons que cette conférence permette de fixer une date pour la création d’un Etat palestinien indépendant, seul moyen d’assurer la sécurité et la stabilité dans la région », a ajouté ce responsable.

Le Hamas condamne

En revanche le Hamas, qui a pris le pouvoir à la mi-juin dans la bande de Gaza, a dénoncé cette initiative. « Nous condamnons cette conférence américaine qui vise à servir les intérêts de l’ennemi sioniste (Israël) », a affirmé Ismaïl Radwan. « Cette conférence va permettre de renforcer les pressions exercées sur Mahmoud Abbas pour qu’il fasse plus de concessions et séparera encore plus profondément la bande de Gaza de la Cisjordanie tout en semant la division entre Palestiniens ».
Le Hamas a dénoncé le sommet.

« Il existe une coordination directe entre la présidence de l’Autorité palestinienne et l’occupation sioniste. Ces rencontres sont absurdes et nous aurions aimé voir Abbas dialoguer avec les Palestiniens au lieu de rencontrer l’ennemi », a déclaré à Gaza le porte-parole de la branche armée du Hamas, Abou Obeida, faisant allusion au refus de Mahmoud Abbas de dialoguer avec le mouvement islamiste.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette