Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > La meilleure dfense reste l’attaque

La meilleure dfense reste l’attaque

par Mosh Arens| Arouts7 www.a7fr.com

mercredi 18 juillet 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

La deuxime guerre du Liban a rvl que l’arrire front tait vulnrable et insuffisamment protg. On parle de milliards pour la construction d’abris et de systmes de missiles exotiques pouvant parer les missiles venant d’en face. On propage le rve du jour o tous les Israliens seront protgs : grce des abris dignes de ce nom et d’un « parapluie d’intercepteurs » de missiles qui feront tomber tout ce qui sera tir sur nous.

Des conférences sont tenues sur la façon dont il faut protéger les civils, qui profitera de cette protection et qui paiera les frais. Des instructions ont déjà été données pour passer la commande « d’intercepteurs » de missiles affreusement chers. La commission Méridor, chargée d’actualiser la doctrine de défense d’Israël, réclame une nouvelle étude stratégique et ajoute un quatrième élément à la trilogie stratégique israélienne conventionnelle (mise en garde, dissuasion et victoire implacable) : la protection.

Pendant ce temps, Sdérot continue de recevoir sa dose quotidienne de Kassams et ses habitants sont contraints d’entendre qu’il n’y a pas de solution magique à leurs problèmes. En d’autres termes, il leur faut s’habituer à cette situation. Le Hezbollah a non seulement imposé une défaite à Israël sur le champ de bataille, il a également complètement embrouillé notre conception et a semé une idée erronée qui, si nous l’adoptons, risque de nous mener à une nouvelle défaite au prochain tour.

Le fait que des citoyens risquent d’être en danger en temps de guerre, était déjà connu à l’époque de David Ben Gourion. Il refusa de s’engager dans la campagne du Sinaï il y a 50 ans, tant que l’aviation française ne s’était pas engagée à veiller à ce qu’aucun avion égyptien ne survole le territoire d’Israël. « Dans toute guerre, il faut avant tout veiller sur la population civile » C’était le mot d’ordre de Ben Gourion que les politiciens israéliens d’aujourd’hui et les nouveaux experts stratégiques semblent avoir oublié aujourd’hui.

Les missiles tirés à distance et pouvant atteindre des cibles civiles ne sont pas une nouveauté. Vers la fin de la Deuxième guerre mondiale, les Allemands avaient tiré des missiles V2 sur Londres, causant de lourds dégâts. Les Anglais savaient que ces tirs ne cesseraient qu’à la condition que l’armée de Montgomery atteigne les bases de lancement de ces missiles. Durant la guerre froide, les missiles soviétiques avaient été dirigés sur des villes américaines et il était clair à l’époque que la construction d’abris ne résoudrait pas le problème et qu’il fallait en premier lieu dissuader les dirigeants soviétiques de tirer ces missiles.

Depuis de nombreuses années, le Hezbollah possède un important arsenal de missiles et il était clair qu’un coup massif sur ses postes au Liban, entraînerait des tirs de missiles sur Israël. A présent, le Hamas bombarde Sdérot. N’y a-t-il réellement aucune autre réponse à ces menaces que de mettre tout le monde dans les abris ? Cela constituera une victoire pour l’ennemi. Ne vaut-il pas mieux s’infiltrer jusqu’aux bases de lancement et mettre ces missiles hors d’état de nuire. Si cela n’a pas été fait durant la deuxième guerre du Liban, pour quelle raison ne le fait-on pas à présent au sud ?

Israël n’est pas prêt et il ne faut pas qu’il se prépare à une longue guerre d’usure contre sa population civile ! Face à nos ennemis, nous devons avoir recours à des moyens de dissuasion et si la dissuasion échoue, il faut les écraser rapidement. Les préparatifs pour une longue guerre d’usure est un gaspillage d’argent et fait le jeu de nos ennemis.

La dissuasion est la meilleure solution. Si la Syrie évalue la force d’Israël, elle renoncera à se lancer dans une aventure qui risque de lui être fâcheuse. Et si néanmoins, la dissuasion échouait, la Syrie connaîtrait une sérieuse défaite. Face aux menaces syriennes, les propos d’Ehoud Olmert à propos de l’abandon du Golan, ne font qu’affaiblir notre image de dissuasion.

On ne peut dissuader des organisations terroristes telles que le Hezbollah, le Hamas, le Djihad islamique et Al-Quaïda. Ils puisent leur force et leur popularité des civils qui, malgré leur souffrance, les soutiennent et les défendent. Contre eux, il n’y a qu’un seul moyen : les neutraliser. L’opération « Rempart » a prouvé que c’était faisable. Mais au bord d’une victoire décisive contre le terrorisme palestinien, la décision du plan de « désengagement » a renversé la situation et ce qui allait être une victoire israélienne éclatante, s’est transformé en source d’encouragement pour les terroristes.

Il faut revenir à la bonne vieille doctrine de défense israélienne qui a fait ses preuves : dans une guerre, il faut avant tout songer à la protection des civils et immédiatement déplacer la guerre en territoire ennemi. La meilleure défense reste l’attaque


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette