Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > z_Colonne Droite1 > Le courrier des lecteurs > Le rapt de Bethleem par les musulmans...

Le rapt de Bethleem par les musulmans...

lutine

vendredi 26 décembre 2003
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

« Même le Wadi-al-Nar, ou Vallée de la Géhenne, la seule route qui relie directement Bethléem au reste de la Rive occidentale [Judée-Samarie], est soumise à des points de contrôle israéliens. C’est cette route raide et sinueuse, qu’ont empruntée, il y a 2.000 ans, trois Mages, ou Sages persans, arrivés au terme de leur longue recherche depuis l’Orient. »

En réalité, ni la barrière ni les points de contrôle de sécurité n’empêchent l’entrée des chrétiens dans la ville. La vraie raison pour laquelle les célébrations sont en baisse, c’est que l’Autorité palestinienne n’a pu trouver les fonds pour couvrir les frais de décoration de Noël à Bethléem, cette année. (En attendant, les enquêtes continuent à découvrir des versements de millions de dollars sur les comptes personnels d’Arafat, ainsi que des financements directs des organisations de terreur de l’Autorité palestinienne.

Et voici une autre raison de déprime dans Bethléem, ce Noël, complètement ignorée dans les comptes-rendus de presse dans monde : L’exigence sans précédent émise par Autorité palestinienne de faire payer aux médias des droits de plusieurs milliers de dollars pour la diffusion des cérémonies de Noël de la place de la Crèche !.

Pendant ce temps, côté israélien, on ne ménage pas les efforts pour faciliter la venue des pèlerins à Bethléem. Comme l’explique le lieutenant-colonel Avivi Feigel, officier de liaison de Tsahal pour la région de Bethléem : « Tous les militaires - depuis l’échelon de commandement jusqu’aux simples soldat - ont reçu des directives et sont conscients de la place importante de Noël non seulement pour les chrétiens ici mais pour tout le monde occidental. »

De quoi les touristes pourraient-ils avoir peur à Bethléem ? Depuis que Tsahal s’est retiré de la ville, l’été dernier, les terroristes palestiniens se sont mis à utiliser Bethléem comme un asile sûr. Comme l’a dit récemment à un journaliste un chef du Jihad islamique, à Bethléem : « Nous avons pris nos quartiers d’hiver ici ».

Pour sa part, le Los Angeles Times, rapporte :

« Le jour d’avant la veille de Noël, le Commandant de section de Bethléem des Brigades des Martyrs d’Al Aqsa, un groupe militant lié à Arafat, était assis dans une conduite intérieure non loin de la place de la Crèche, engoncé dans sa veste épaisse. La cabine de son véhicule était remplie d’un tas de fusil M-16. Abu Hussein était relativement à l’aise. « Je suis assis ici en train de vous parler, et les gens peuvent me voir, a-t-il dit. »Cela n’aurait pu avoir lieu auparavant, avec les Israéliens." »

En effet, l’Autorité palestinienne ne fait pas ce qui est exigé d’elle pour diminuer la nécessité des contrôles de Tsahal à Bethléem. Après que deux soldats de Tsahal aient été tués dans une embuscade à côté de Bethléem, le mois dernier, la police locale de l’Autorité palestinienne a refusé d’arrêter le perpétrateur, lui-même officier de police de l’Autorité palestinienne. Ce n’est que quand Tsahal a menacé d’envoyer des chars que de l’Autorité palestinienne a procédé à son arrestation.

Et n’oublions pas l’usage fait de l’église de la Nativité de Bethléem, en 2002, quand 128 terroristes (musulmans) palestiniens recherchés se sont barricadés durant cinq semaines à l’intérieur de cette église historique.

FUITE DES CHRÉTIENS

Beaucoup d’articles ont déploré la baisse drastique de la population chrétienne et l’ont attribuée à des pressions israéliennes, ou à l’existence même d’Israël. Extrait du Scotland on Sunday : « A la morosité s’ajoute l’évidence croissante d’une diminution de la présence chrétienne dans la ville. L’exode des chrétiens a commencé avec la création de l’Etat d’Israël, en 1948, et, par la suite, les musulmans sont devenus le groupe religieux dominant à Bethléem. »

Mais en fait, durant les années sous l’autorité israélienne, Bethléem était un pôle d’attraction touristique pacifique pour les pèlerins chrétiens. Aujourd’hui, sous domination palestinienne, c’est un foyer de radicalisme et de terreur.

En 1995, la population de Bethléem était chrétienne à 62%, mais aujourd’hui elle ne l’est plus qu’à 20%. Avant 1995, Bethléem avait eu un conseil municipal à majorité chrétienne, mais quand l’Autorité palestinienne a pris possession de la ville, Arafat a remplacé le conseil municipal par un conseil à prédominance musulmane. Aujourd’hui, les chrétiens n’ont pratiquement aucun pouvoir politique à Bethléem.

Les Arabes chrétiens ont fui Bethléem en masse après qu’une vague islamique radicale ait commencé à monter les esprits contre eux. Par exemple, dans un sermon diffusé en direct à la télévision officielle de l’Autorité palestinienne, le vendredi 13 octobre 2000, le Dr. Ahmad Abu Halabiya proclamait : « Allah le Tout-Puissant nous a invités à ne pas nous allier avec les juifs ni avec les chrétiens, à ne pas les aimer, à ne pas devenir leurs associés, à ne pas les aider, et à ne pas signer d’accords avec eux ».

Des violences physiques suivirent. Le 6 février 2002, le Boston Globe faisait état d’« un saccage de magasins chrétiens et d’églises perpétré par des musulmans palestiniens… La police de Ramallah n’a fait aucune tentative pour arrêter la populace, qui a assiégé et endommagé un Centre pour la jeunesse, qui jouit d’un respect général et qui est associé aux scouts d’Amérique, après avoir mis le feu aux propriétés chrétiennes...’C’est une affaire entre chrétiens et musulmans’, a dit un homme d’affaires chrétien". »

Selon la National Review, « Le projet de constitution palestinienne affirme : L’Islam est la religion officielle en Palestine, et il fait des principes de la sharia islamique la source principale de la législation. Les manuels scolaires, la télévision de l’Autorité Palestinienne, et les prédicateurs patronnés par le gouvernement mettent aujourd’hui davantage l’accent sur des thèmes islamiques plutôt que sur des thèmes nationalistes... Sous cette pression, les chrétiens de tout le Moyen-Orient fuient leur patrie. »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette