Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Un boycott construit sur la haine

Un boycott construit sur la haine

Par Thomas L. Friedman | The New York Times, 17 juin , 2007

jeudi 5 juillet 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Il y a deux semaines, j’ai particip la crmonie de remise des diplmes des candidats au doctorat de cette anne l’Universit Hbraque de Jrusalem. La crmonie s’est droule dans l’amphithtre au Mont Scopus, donnant sur la Mer Morte et les Montagnes de Moab. Le coucher du Soleil encadrait les tudiants diplms d’une lueur rouge-orange sur une toile de fond biblique spectaculaire.

Cependant, avant de décrire la cérémonie, je dois signaler que cela coïncidait avec l’annonce de l’UCU britannique appelant ses membres à considérer un boycott des universités israéliennes, les accusant d’être complices de l’occupation israélienne des territoires palestiniens.

De toute façon, alors que les candidats au doctorat de l’Université Hébraïque entendirent chacun leurs noms appelés et se levèrent afin de recevoir leur diplôme de la direction de l’université, je suivais le programme. Les noms israéliens étaient : « Moshe Nahmany, Irit Nowik, Yuval Ofir. Puis de temps a autre, j’entendais un nom arabe tel que Nuha Hijazi ou Rifat Azam ou encore Taleb Mokari.

Etant donné que le programme énumérait tous les diplômés et les conseillers d’études, je les regardais. Rifat reçu un doctorat en droit. Sa thèse concernait « la Taxation Internationale du Commerce Electronique. » Son conseillers d’études était le « Prof. D. Gliksberg. » Nuha reçu son doctorat en Biochimie. Son conseiller d’études était le “Prof. R. Gabizon.” Taleb avait un astérisque à son nom. Je regardais alors au bas de la page. Il était écrit : “Summa Cum Laude.” Sa thèse en chimie concernait “les Interfaces de Semi-conducteurs en Métal”, et son conseiller d’études était le « Prof. U. Banin. »

C’était des étudiants en doctorat Arabes-Israéliens - un grand nombre était des femmes don l’une avait accepté son diplôme en portant un voile serré sur la tête. C’est drôle - elle peut recevoir son diplôme en portant le voile a l’Université Hébraïque, mais pas en France où le port du voile est interdit dans les écoles publiques. Les familles arabes acclamaient sans intimidation leur fils et filles recevant leurs diplômes de l’Université Hébraïque de Docteur en Philosophie, exactement comme les parents Juifs.

N’est-ce pas fou, je pensais. La plus grande Université d’Israël accorde un doctorat en philosophie à des étudiants arabes, dont deux résident à Jérusalem Est - c’est-à-dire en territoires occupés - supervisés par des professeurs israéliens juifs, ceci alors que les académiciens britanniques d’extrême gauche appellent au boycott des universités israéliennes.

Je raconte cette histoire afin de souligner l’évidence : la réalité ici est tellement plus complexe moralement que la façon dont les personnes qui se mêlent la présente. Il ne fait aucun doute, je me suis longtemps opposé aux implantations d’Israël d’avant 1967. Ils ont gaspillé des milliards et dégradé l’armée israélienne en en faisant une armée d’occupation afin de protéger les colons et leurs routes. Et ce réseau d’implantation et de routes a découpé la Cisjordanie d’une façon laide et brutale - bien plus laide que ce que les amis d’Israël à l’étranger ne l’admettent. Pourtant, leur silence, particulièrement celui des leaders Juifs américains, permet la démence de l’implantation.

Mais il faut être un visiteur aveugle, sourd et muet en Israël aujourd’hui pour ne pas voir que la majorité des Israéliens reconnait cette erreur historique et que non seulement ils approuvent le déracinement unilatéral des implantations israéliennes à Gaza d’Ariel Sharon afin d’aider à y remédier, mais qu’ils élisent Ehud Olmert pour faire de même en Cisjordanie. Le fait est que si cela ne se passe pas aujourd’hui, ça n’est pas uniquement la faute d’Israël. Les Palestiniens sont en pleine agitation.

Donc, le fait de sélectionner seulement les Universités israéliennes, pour un boycott punitif est de l’antisémitisme. Voyons, la Syrie est investigué par les Nations Unies pour l’assassinat de l’ancien Premier Ministre du Liban, Rafik Hariri. Les agents syriens sont suspectés d’avoir tué le plus grand journaliste libanais aimant la liberté, Gibran Tueni et Samir Kassir. Mais personne de l’extrême gauche ne bouge pour appeler au boycott des universités syriennes, Pourquoi ? Le Soudan est engagé dans un génocide à Darfour. Pourquoi ne pas boycotter le Soudan ? Pourquoi ?

Si les académiciens d’extrême gauche conduisant actuellement le boycott étaient préoccupés par les Palestiniens, ils auraient appelé toutes les universités britanniques à accepter 20 étudiants palestiniens pour une bourse complète afin de les aider dans ce dont ils ont le plus besoin - construire des aptitudes afin de gérer un état moderne et économique. Et ils auraient appelé toutes les universités britanniques à envoyer des professeurs dans toutes les universités palestiniennes afin de les aider à améliorer leurs propositions académiques. Ils auraient défié chaque université israélienne proposant déjà des doctorats en philosophie à des arabes israéliens à faire plus encore. Ils auraient aussi défié toutes les universités arabes à en faire de même.

C’est ce que des personnes se souciant réellement des Palestiniens auraient fait. Mais le simple fait de sélectionner les universités israéliennes pour un boycott en face de toutes les folies du Moyen Orient - c’est exactement ce que des antisémites auraient fait.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Lutte contre l’antisémitisme
Sondage : la plupart des américains s’inquiètent de l’antisémitisme - avril 2017
Une lettre envoyée au Président de la République - septembre 2004
Incitation au massacre des Juifs dans un article publié sur le site de l’Union des Etudiants arabes en Europe - mai 2010
« Les Juifs ont tout, les Musulmans n’ont rien » ? - janvier 2004
Un élève de sixième, scolarisé au collège-lycée Montaigne dans le 6ème arrondissement de Paris. a été battu et insulté parce qu’il était juif, révèle Le Journal du Dimanche. - décembre 2003
Retour à Izieu - mai 2012
Des syndicalistes interpellent le syndicat suédois actionnaire d’Aftonbladet - août 2009
Rapport sur l’antismitisme en Suisse romande 2011 - mars 2012
Le Mufti de l’Autorit palestinienne appelle tuer les Juifs (Info censure par les mdias franais) - janvier 2012
Réflexions sur l’ « affaire Ilan » - février 2006
Lutte contre l’antisionisme et l’incitation à la haine
« Une volonté de transgression très forte » - décembre 2006
Le ministre de la Culture gyptien joue avec le feu - mai 2009
Les masques tombent - décembre 2006
Manifestation contre le partis pris anti-Israélien de l’ONU 18 mars 2019, 12h30 Place des Nations à Genève - mars 2019
BDS se la joue victime © - octobre 2015
Imposture médiatique et propagande « antisioniste » : une adaptation contemporaine de la légende du « crime rituel juif » - novembre 2007
Israël obtient de YouTube le retrait de vidéos haineuses - octobre 2015
Dans l’enceinte de l’Université du Mirail à Toulouse, l’UEJF été agressée par des étudiants de cette Université. Vers 13h un groupe d’étudiants est arrivé au cri de « Israël assassin » - avril 2012
Antisionisme et antisémitisme : les deux facettes du BDS - août 2015
Le plan B des Palestiniens : « La solution ? Un Etat unique, désionisé, laïque et démocratique » ... - juin 2006
Lutte contre le boycott et la délégitimation d’Israël
Durban III : l’ONU accueille le festival de la haine - avril 2011
Une loi aux contours flous - mars 2017
Angoulême exposition de photos mettant en scène le Hamas entre angélisme et mauvaise foi - avril 2012
Tragi-comique II - mai 2010
Wiesel annonce un livre prouvant la négation du droit d’Israël à exister par les Palestiniens - décembre 2011
France : le Ministère des Affaires Étrangères soutient un événement pro-boycott d’Israël - mars 2016
Coca-Cola sous la pression d’associations musulmanes - août 2009
Du boycott des produits israéliens, des inventions juives à l’auto-flagellation internationale d’obligation... - janvier 2017
Apartheid Palestinien : aucun citoyen israélien autorisé à rester dans l’état palestinien - février 2011
Le boycott n’est pas passé ! - mai 2012
Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette