Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > De nombreux heurts sanglants entre organisations rivales Gaza

De nombreux heurts sanglants entre organisations rivales Gaza

lundi 11 juin 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

De nouveaux heurts entre factions rivales palestiniennes ont fait au moins six morts et 59 blesss depuis samedi dans la bande de Gaza, ce qui constitue les pires affrontements interpalestiniens depuis la trve proclame il y a plus d’un mois dans les territoires.

Des hommes armés auraient même ouvert le feu tôt ce matin sur la maison du premier ministre palestinien Ismaïl Haniyeh du Hamas, selon des responsables des services de sécurité cités par l’Associated Press. Aucune information faisant état de victimes n’a été diffusée dans l’immédiat. M. Haniyeh vit dans le camp de réfugiés de Chati près de la ville de Gaza.

Parmi les victimes figure un religieux musulman, sympathisant du Hamas, poussé hors de chez lui et abattu de plusieurs balles dans la rue après la mort d’un membre du Fatah, touché par des tirs avant d’être précipité du haut d’un immeuble dans la ville de Gaza, ont rapporté des responsables.

Des témoins ont indiqué que des hommes au visage dissimulé, appartenant aussi bien au Hamas qu’au Fatah, extirpaient leurs adversaires des véhicules et des maisons et arrêtaient les voitures à des barrages routiers pour vérifier les documents d’identité.

Les principales routes étaient paralysées par les combats et les rues ont été désertées tandis que magasins et entreprises fermaient leurs portes prématurément.

Les combats, les plus violents entre le Hamas et le Fatah depuis la trêve conclue à la mi-mai grâce à une médiation égyptienne, ont débuté samedi soir à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, où des centaines de combattants ont pris position à des carrefours et sur les toits.

Le Hamas et le Fatah se sont tiré dessus à la grenade RPG et à la mitrailleuse, selon des habitants, qui se sont terrés chez eux.

Trois hommes du Fatah et deux membres du Hamas ont été tués, selon des sources hospitalières et les affrontements d’hier ont fait 59 blessés.

Le corps d’un sixième homme a été amené hier soir à l’hôpital de Gaza, pieds et poings liés et présentant une blessure par balle à la tête. Des proches ont indiqué à Reuters que la victime était un parent d’un haut responsable des forces du Hamas.

Les autorités ont indiqué qu’un autre membre du Hamas blessé par balle la semaine dernière avait succombé à ses blessures.

Le Hamas a accusé le Fatah d’avoir tué le religieux, qui officiait à la principale mosquée de la ville de Gaza. Sa mort est intervenue après celle d’un membre de la garde d’élite Force 17 de Mahmoud Abbas qui a reçu des balles dans les jambes avant d’être jeté d’un toit, un meurtre imputé par le Fatah au Hamas.

Des affrontements ont aussi été signalés dans un camp du centre de la bande de Gaza où le Hamas et le Fatah se sont mutuellement accusé d’avoir enlevé au moins un membre du camp adverse, ce qui a déclenché une fusillade qui a fait quatre blessés, dit-on de source hospitalière.

Quelques heures après l’infiltration en Israëde terroristes palestiniens de la bande de Gaza circulant à bord d’un véhicule blindé frappé du logo « TV », des avions de Tsahal ont bombardé un bâtiment utilisé par le Djihad islamique, faisant deux blessés, ont déclaré des habitants.

Tsahal a confirmé le raid aérien visant l’organisation terroriste, qui a pris part à l’opération transfrontalière de samedi.

Tsahal a déclaré par ailleurs qu’une frappe aérienne avait visé un site de fabrication d’armes utilisé par un groupe armé émanant du Fatah du président Mahmoud Abbas, qui a participé conjointement à l’opération avec le Djihad islamique. Selon des habitants, un camion transportant des produits laitiers a été touché mais il n’y a aucun blessé.

Le premier ministre israélien Ehoud Olmert a estimé que les terroristes avaient tenté de « tirer profit de la sensibilité particulière, dans un pays démocratique contre le nôtre, au droit des médias de travailler librement et en toute indépendance dans des zones posant des problèmes de sécurité ».


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette