Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Herzog Bucarest : Isral est prt au dialogue avec la Syrie

Herzog Bucarest : Isral est prt au dialogue avec la Syrie

Claire Dana Picard | Arout 7

vendredi 8 juin 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le ministre isralien des Affaires sociales, Itshak Herzog, s’est envol ce jeudi pour la Roumanie afin de participer une Confrence de l’OSCE sur l’antismitisme et autres formes d’intolrance qui se tient en ce moment Bucarest. Lors de sa rencontre avec le chef de la diplomatie roumaine Adrian Cioroianu et avec le ministre espagnol des Affaires trangres Miguel Moratinos, Herzog a dclar qu’Isral tait « prt entamer un processus diplomatique avec la Syrie et ouvrir un dialogue vritable et sincre ».

Herzog, qui représente Israël à cette conférence, a évoqué les problèmes que posait la Syrie à l’heure actuelle, rappelant sa proximité avec l’Iran et d’autres activités très graves, à savoir l’aide permanente qu’elle procurait à deux organisations terroristes, le Hezbollah et le Hamas.

Herzog a déclaré : « Les Syriens doivent bien évaluer la situation, nous ne pourrons envisager des pourparlers que lorsque nous serons assurés des intentions sérieuses du président Assad. Nous avons clairement laissé entendre ces jours-ci que nous n’avons nullement l’intention d’ouvrir un front contre la Syrie et nous espérons que Damas ne compte pas non plus entraîner la région dans une nouvelle escalade ni dans des tensions inutiles ».

Les relations entre Israël et la Syrie ont été largement évoquées en début de semaine lors de la réunion du cabinet ministériel de sécurité. Le Premier ministre a alors affirmé qu’il n’excluait pas l’éventualité d’un dialogue avec le président syrien. Il a ajouté qu’Israël oeuvrait à l’heure actuelle dans diverses voies diplomatiques en vue de faire parvenir ce message aux autorités syriennes.

Lors de ces consultations, de hauts responsables des services de sécurité ont indiqué pour leur part que « les nerfs du président syrien Bachar al Assad semblaient fragiles » et qu’il était fort capable de se laisser entraîner dans la guerre. Ils ont estimé en outre que si un conflit éclatait, le Hezbollah ne resterait certainement pas inactif et attaquerait lui aussi Israël.

A l’issue des délibérations, le Premier ministre a nommé une équipe ministérielle, sous sa direction, chargée de la question. Elle sera composée de la ministre des Affaires étrangères Tsippi Livni (Kadima), du vice-Premier ministre Shimon Pérès (Kadima), du ministre de la Défense Amir Peretz (travailliste), du ministre du Commerce et de l’Industrie Eli Ishaï (Shass), du ministre des Affaires stratégiques Avigdor Lieberman (Israël Beteinou) et du ministre des Infrastructures nationales Binyamin Ben Eliézer (travailliste).


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette