Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > NON AU BOYCOTT VENU DE GRANDE-BRETAGNE OU D’AILLEURS

NON AU BOYCOTT VENU DE GRANDE-BRETAGNE OU D’AILLEURS

Bernadette Capdevielle

samedi 2 juin 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

NON cette autre forme d’antismitisme qui veut interdire l’accs d’universits europennes aux chercheurs et tudiants israliens.
NON cette autre forme d’antismitisme qui veut interdire l’accs au march de produits israliens.
Car aucun autre pays au monde ne suscite un tel ostracisme.

Des génocides peuvent se commettre sans que les foules ne s’émeuvent. Darfour. Ceux qui cherchaient à alerter sont restés minoritaires. Pour toute réponse, quelques communiqués désolés quand le pire est accompli. Quand il continue de s’accomplir.

Comment croire un instant aux prétentions morales de tant d’indifférents ?
Indifférents encore quand un chef d’état criminel appelle à la destruction d’Israël. _ Quand des terroristes revendiquent leur haine comme un droit. Quant ils l’enseignent à leurs enfants eux-mêmes.
Pourquoi restent-ils silencieux face à cette haine déclarée, affichée et qui ne cesse de s’exprimer ? Par des mots, par des actes.
Que condamnent-t-ils ? Qui condamnent-ils ?

Des centaines de roquettes sont tombées sur Sderot. Elles ont tué. Une ville doit vivre dans la peur. La nouvelle ne saurait troubler le rituel du five o’clock tea. Nuage de lait, la main ne tremble pas. Mais qu’Israël se défende et nos petits prêcheurs sont horrifiés. Les voilà prêts au blocus.

Qu’est-ce ce qui importune tant nos censeurs ? Au Royaume-Uni ou ailleurs. Serait-ce ce beau nom d’Israël ? Nostalgie du temps où l’Europe fermait ses universités à une partie des siens ? Où l’on collait des affichettes abjectes sur les vitrines de commerçants ?
Pourquoi Israël ? Pourquoi cette obsession ? A-t-elle d’autre raison que de remplacer le mot Juif par le mot Israélien ?

NON à ce boycott méprisable qui n’ose dire son nom. En France aussi il trouvera des échos.
Aujourd’hui le Centre Simon Wiesenthal appelle à signer une pétition. Pour exprimer notre refus. Soyons nombreux à la signer. Traduisons-la, s’il le faut écrivons-en d’autres, pour que dans chaque pays, dans chaque langue s’incrive ce mot :

NON, NO, NEIN, NEJ, NEM, NE, NEI, ??


Agir maintenant pour annuler le boycott universitaire britannique d’Israël (Simon Wiesenthal Center)


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette