Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Sharon prévoit que le gouvernement du Premier ministre palestinien Ahmed (...)

Sharon prévoit que le gouvernement du Premier ministre palestinien Ahmed Qureia s’effondrera dans six mois

Par Aluf Benn et Nathan Guttman, Correspondants d’Haaretz

mardi 16 décembre 2003
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Sharon, qui a fait ce commentaire pendant des consultations avec ses conseillers sur le discours diplomatique principal qu’il projette de délivrer à la Conférence de Herzliya jeudi, il a ajouté que l’administration américaine partage cette évaluation.

Sharon a aussi critiqué Qureia pour « de rien faire contre le terrorisme. »

Les préparatifs d’une réunion de Sharon-Qureia sont actuellement en cours et les réunions entre les chefs de cabinet des Premiers ministres que l’on avait supposées achevées sont indéfiniment remises.

« Nous sommes occupés à préparer le discours Herzliya et nous n’avons pas de temps cette semaine, » a dit.le bureau de Sharon

Sharon a dit aux ministres du Cabinet et aux officiels seniors du parti Travailliste dans les récents jours que pendant les quelques mois prochains, il déterminera s’il est possible de faire des progrès avec Qureia sur le plan de paix de la feuille de route. Si cela s’avére impossible, Israël s’engagera dans une série d’actions unilatérales, y compris l’achèvement de la clôture de séparation et un redéploiement militaire dans les territoires qui entraîneront aussi le démantèlement de quelques implantations isolées. Ces mesures unilatérales sont la pièce centrale du programme diplomatique que Sharon présentera à la Conférence de Herzliya.

Certains des collaborateurs du Premier ministre ont dit qu’il envisage aussi l’évacuation des implantations isolées dans les mois à venir, tandis qu’il essaye toujours d’avancer sur la feuille de route.

Selon une source gouvernementale, l’évacuation immédiate de quelques implantations est possible, « selon les événements diplomatiques, le niveau de terrorisme et la réaction du public. » D’autres collaborateurs, cependant, ont dit que Sharon n’a aucune intention d’évacuer des implantations maintenant, de crainte de la destruction de sa coalition et de crainte de la critique internationale.

Sharon ne s’attend pas évidemment à ce que les mesures unilatérales qu’il propose, perturbent sa coalition actuelle. À la surprise des officiels seniors du parti Travailliste qui il a rencontrés, il n’a pas proposé que les Travaillistes rejoignent le gouvernement et le Ministre des Transports Avigdor Lieberman, le leader du parti d’Union Nationale de droite, est convaincu après sa réunion avec Sharon qu’il n’a rien pour s’inquiéter pour le moment
.
De plus, on dit même que le Ministre de l’Education nationale Limor Livnat, qui est considérée comme un membre du flanc droit du Likoud, soutiendrait « la relocalisation de trois ou quatre implantations » si cela ne semble pas récompenser le terrorisme palestinien. Cela, dit-elle, signifie qu’une telle mesure doit être accompagnée par une annexion formelle des secteurs qu’Israël cherche à garder au delà de n’importe quel accord, comme Ma’aleh Adumim, Givat Ze’ev, le Gush Etzion et la Vallée du Jourdain
.
Mais une source gouvernementale a souligné que l’annexion ne faisait pas partie du plan de Sharon, « qui inclut seulement des mesures de sécurité, non diplomatiques. » C’est en raison de l’opposition de l’Amérique avec n’importe quelles mesures unilatérales avec signification diplomatique - opposition que le Conseiller de Sécurité nationale Condoleezza Rice a réitéré lundi pendant une réunion avec le Ministre des Affaires Etrangères Silvan Shalom.

Shalom a dit à Condoleezza Rice et au Vice-président Dick Cheney dans des pourparlers lundi à Washington qu’Israël ne prendra pas de mesures unilatérales par rapport aux Palestiniens sans les coordonner d’avance avec les Etats-Unis.

« On connaît Israël pour ses bons liens et la coordination en cours avec l’administration et nous ferons tout pour maintenir ces relations, » a dit Shalom.

Lors de ses pourparlers de Washington, le Ministre des Affaires Etrangères Shalom a promis qu’Israël enlèvera tous les avant-postes d’implantation non autorisés, comme cela est exigé par la feuille de route. Les commentaires de Shalom sur la question viennent après que les Etats-Unis aient récemment exprimé leur mécontentement suir le retard d’Israël sur le traitement des avant-postes.

Shalom a dit aux hauts représentants de l’administration que les retards étaient dus au processus légal en Israël.

La question de la clôture de sécurité a été aussi soulevée aux pourparlers de Shalom et le ministre des Affaires Etrangères a soutenu qu’elle empêche les attaques terroristes et est donc une condition nécessaire pour le progrès dans les négociations politiques.

« La barrière peut être enlevée, mais la perte de vies humaines ne le peut pas, » a-t-il dit au Conseiller de Sécurité nationale Condoleezza Rice, pointant qu’Israël dans le passé a déplacé des barrières à ses frontières avec l’Egypte, la Jordanie et le Liban.

Sharon a dit à des interlocuteurs divers récemment que n’importe quel accord de statut final avec les Palestiniens impliquerait l’évacuation des implantations de la Bande de Gaza, mentionnant même les implantations de Netzarim et Morag. « Il est clair que les Juifs ne resteront pas dans la Bande de Gaza, » a-t-il dit à un député Travailliste.

Mais il a aussi dit à ses interlocuteurs que le Premier ministre adjoint Ehud Olmert« est allé trop loin » avec son offre pour un retrait unilatéral de la plupart des territoires.

Le ministre de la Justice et le Président du parti Shinui Yosef Lapid ont demandé à Sharon pendant leur réunion de considérer la déviation de la clôture de séparation controversée pour qu’elle suive la Ligne Verte plutôt que mordant dans la Rive Occidentale en certains endroits. Cependant, Sharon a refusé de considérer n’importe quels changements de l’itinéraire de la barrière.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette