Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Le tombeau du Roi Hrode dcouvert Herodium par le Professeur Ehud Netzer, un archolo

Le tombeau du Roi Hrode dcouvert Herodium par le Professeur Ehud Netzer, un archologue de l’Universit hbraque de Jrusalem.

mercredi 9 mai 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

La longue recherche de l’exceptionnel tombeau de Hrode s’est termine avec l’exposition des vestiges de sa tombe, du sarcophage et du mausole sur la pente nord-est du Mont Herodium, a annonc le Professeur Ehud Netzer de l’Institut d’Archologie de l’Universit hbraque de Jrusalem.

Hérode, nommé par les Romains, a régné sur le royaume de Judée, qui recouvrait une partie de l’actuelle Cisjordanie, entre 37 avant JC et 4 avant JC.

D’après l’Evangile de Matthieu, Hérode a ordonné le massacre des Innocents, l’assassinat de tous les enfants mâles vivant à Bethléem, ville natale de Jésus, de crainte d’être détrôné par un nouveau « roi des Juifs ».

D’après Matthieu, Joseph et Marie partirent alors en Egypte avec leur enfant pour le faire échapper au massacre.

Le Sénat romain a désigné Hérode « roi des Juifs » vers 40 avant notre ère. Il a ensuite toujours été considéré comme un étranger par la population juive.

Il était également connu pour ses exécutions sommaires

Il est resté célèbre pour ses ouvrages monumentaux : il a notamment agrandi le deuxième temple juif de Jérusalem, construit la ville portuaire de Césarée et les palais de Massada, de Jéricho et d’Hérodion, près de Bethléem.

Ce sont les caractéristiques des vestiges du sarcophage - en pierre ocre de Jérusalem et ornés de rosettes- qui ont permis aux archéologues de conclure qu’il s’agissait bien du sarcophage d’Hérode.

« Il y a trois semaines nous avons trouvé des éléments du sarcophage (d’Hérode) et nous avons compris que nous avions enfin découvert le site de son tombeau », a déclaré le professeur Ehud Netzer, de l’Institut d’archéologie de l’Université hébraïque de Jérusalem.

« C’est une découverte importante d’abord parce qu’Hérode est très connu, notamment grâce au récit de sa vie par l’historien Flavius Joseph (dans »la Guerre des Juifs« ) », a expliqué Ehud Netzer. « Deuxièment parce qu’Hérode, qui est cité plusieurs fois dans le Nouveau Testament, est un personnage familier des chrétiens. Et enfin parce qu’il nous a laissé une construction formidable, Hérodion, un palais énorme et unique au bord du désert, le seul site qui porte son nom et celui où il a lui-même choisi d’être enterré », a-t-il ajouté.

Les fouilles du palais d’Hérodion, d’abord par des moines franciscains à la fin des années 50 puis à partir de 1972 par une équipe d’archéologues israéliens dirigés par Ehud Netzer, n’avaient jusqu’à maintenant jamais permis de mettre au jour le tombeau d’Hérode.

Jusqu’en août 2006, les fouilles se sont concentrées sur la partie inférieure du site, où ont été découverts les vestiges de constructions sans aucun doute prévues pour l’organisation des funérailles d’Hérode, mais aucune trace de tombeau n’a été retrouvée à proximité, a expliqué Ehud Netzer.

En août 2006, les fouilles ont été réorientées plus haut sur la colline, où a été découvert le sarcophage. Il est vraisemblable que dans les dernières années de sa vie, Hérode a changé d’avis et décidé de se faire enterrer dans la partie supérieure d’Hérodion, a expliqué Ehud Netzer.

La découverte de ce tombeau « constitue une nouvelle preuve du lien existant entre Gush Etzion avec le peuple juif et Jérusalem », a ainsi déclaré à la radio militaire Shaoul Goldstein, responsable du conseil municipal de Gush Etzion, un groupe d’implantations situées près de Bethléem. Il a appelé le gouvernement israélien à faire du site d’Hérodion, où a été trouvé le tombeau, « un site national et religieux ».


Lire aussi :
Des archéologues retrouvent le tombeau du roi Hérode
Les archéologues font un métier passionnant, tout le monde en conviendra. Mais il peut quelquefois s’avérer très ingrat lorsque leurs recherches acharnées n’aboutissent pas. Cependant, leurs efforts sont parfois couronnés de succès comme ce fut le cas, fin 2006, sur le site du Hérodion, lors de la découverte des vestiges du tombeau du roi Hérode, que des chercheurs espéraient retrouver depuis une trentaine d’années.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette