Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Israël se dit prêt à des négociations directes

Israël se dit prêt à des négociations directes 

jeudi 11 décembre 2003
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Ministre des Affaires Etrangères Silvan Shalom s’est prononcé mercredi en faveur de négociations directes avec l’Autorité palestinienne à la suite d’une rencontre à Genève avec le président égyptien, sur fond de remous provoqués par le projet prêté à Ariel Sharon de prendre des mesures unilatérales pour tenter de sortir de l’impasse.

« Nous voulons des négociations directes avec les représentants palestiniens, comme nous en avons eu par le passé », a déclaré à la presse après son entrevue avec Hosni Moubarak.

« Si les Palestiniens n’y mettent pas de conditions préalables, nous serons en mesure d’avoir une réunion dans les jours qui viennent », a-t-il assuré, réitérant l’attachement israélien à la « feuille de route » pour la paix en tant que base de travail vers un règlement définitif du conflit.

« Moubarak a également promis de faire tout son possible pour combler le fossé entre Israéliens et Palestiniens », a poursuivi Shalom, dont la rencontre avec le chef de l’Etat égyptien était la première entrevue à ce niveau depuis le début, en mars, du deuxième mandat d’Ariel Sharon à la tête du gouvernement israélien. Le « raïs » égyptien n’a pas fait de déclarations à l’issue de l’entretien.

Le ministre israélien des Affaires étrangères s’est en outre entretenu mercredi à Rome à huis clos avec le négociateur palestinien Nabil Chaas, en marge de la conférence internationale des bailleurs de fonds des territoires autonomes.

« Nous ne souhaitons pas attendre trop longtemps avant la première réunion entre les Premiers ministres israélien et palestinien. Nous pensons qu’elle doit avoir lieu très bientôt. Le plus tôt sera le mieux », a dit Shalom, qui a insisté avec Nabil Chaas sur la nécessité de bien préparer cette entrevue.

Dans le même temps, à Jérusalem, un dirigeant du Likoud a fait savoir que le Likoud soutiendrait très certainement le projet de démantèlement de certaines implantations évoqué par Sharon, si la « feuille de route » échouait.

Yuval Shteinitz, président de la commission parlementaire de la Défense et des Affaires étrangères, a déclaré sur les ondes de Kol Israël que Sharon avait présenté aux parlementaires le « retrait général et unilatéral à long terme (de certaines parties de la Rive Occidentale comme une solution alternative à un accord de paix ».

« Le retrait sera douloureux mais Sharon pense qu’il créera une bien meilleure situation pour Israël, alors que pour les Palestiniens, la situation sera moins agréable et confortable, car ils obtiendront beaucoup moins que ce qu’ils auraient obtenu dans le cadre d’un accord global », a-t-il ajouté.

Selon Maariv, le plan de Sharon, fraichement accueilli par l’administration Bush, consisterait à évacuer cinq implantations mineures l’été prochain.

A Rome, Chaas a estimé que la « clôture » devait figurer au programme de la rencontre entre Ariel Sharon et son homologue Ahmed Koreï.

« Le mur doit être à l’ordre du jour de la réunion. Nous ne souhaitons pas organiser une réunion pour qu’une photo soit prise. Nous souhaitons que cette réunion ait des résultats », a déclaré Chaas.

Dans la capitale italienne s’est ouverte pour deux jour la conférence des pays donateurs au profit d’une Autorité palestinienne en proie à une véritable catastrophe économique.

Hôte de la conférence, le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini a déclaré en préambule que l’objectif de la réunion était de « favoriser la confiance » entre israéliens et Palestiniens. « Le terrorisme ne peut avoir aucune justification et ne sert pas les intérêts palestiniens », a-t-il poursuivi, invitant par ailleurs lsraël à des concessions

Les délégués palestiniens, parmi lesquels figure Nabil Chaas, inviteront à cette occasion leurs partenaires à alimenter le budget 2004 de l’Autorité autonome à hauteur de 1,2 milliard de dollars, sur un total de 1,7 milliard.

La Banque mondiale a, quant à elle, proposé la création d’un fonds spécial pour gérer les dons internationaux.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette