Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Devant la commission parlementaire des Affaires étrangères et de la Défense (...)

Devant la commission parlementaire des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, Ariel Sharon envisage de déplacer certaines implantations

mercredi 10 décembre 2003
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Premier ministre israélien Ariel Sharon a déclaré mardi aux députés qu’il prévoyait de déplacer certaines implantations dans le cadre de mesures unilatérales envisagées par rapport aux Palestiniens.

« Israël pourrait démanteler certaines implantations au-delà de la ligne verte pour des raisons de sécurité qui n’ont aucun lien avec les négociations » menées avec les Palestiniens, a déclaré Sharon, selon Kol Israël, lors d’une réunion à huis clos de la commission de la Défense et des Affaires étrangères de la Knesset. Un porte-parole du Parlement a refusé de s’exprimer dans l’immédiat sur l’information de Kol Israël, qui ajoute par ailleurs que Sharon aurait qualifié son plan de « complexe, difficile et controversé ».

Le Likoud d’Ariel Sharon s’oppose à l’évacuation de toute implantation ou à un abandon de contrôle sur la moindre partie de la Rive Occidentale, mais le Premier ministre israélien a fait allusion ces derniers jours au fait qu’il pourrait envisager de telles mesures, ajoutant qu’il détaillerait son projet dans un discours la semaine prochaine.

« Le Premier ministre a dit explicitement que nous allons déplacer des communautés. C’est l’expression exacte du Premier Ministre », a déclaré le parlementaire Ehoud Yatom à Kol Israël après la rencontre.

Selon d’autres parlementaires, Ariel Sharon a affirmé que des mesures unilatérales seraient prises avant qu’Israël n’ait atteint le point de désespoir dans ses négociations pratiquement bloquées avec les Palestiniens

Il y a quelques semaines, Sharon avait déclaré qu’il n’ordonnerait unilatéralement le démantèlement de certaines implantations que dans l’hypothèse où la « feuille de route » pour la paix au Proche-Orient était abandonnée.

Aux États-Unis un responsable de l’administration Bush requérant l’anonymat a souligné le flou de cette proposition et de son auteur et affirmé que s’il s’agissait d’une mesure unilatérale visant à imposer un accord de paix, elle ne marcherait pas.

« Il n’est pas clair dans le contexte de quoi il parlait exactement et s’il était sérieux ou non », a ajouté ce responsable devant des journalistes. « Il semble qu’ils (les Israéliens) aient recours à la fois à la carotte et au bâton (...). Nous ne pensons qu’il puisse s’agir d’une solution viable, d’une solution qui apporte un plus à la sécurité d’Israël. »Nous continuons de penser que les parties ont besoin de travailler sur la ’feuille de route’ et de parvenir à des accords en ce sens", a-t-il conclu.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette