Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Appel à une action énergique ce jour pour condamner le Président Mahmoud (...)

Appel à une action énergique ce jour pour condamner le Président Mahmoud Ahmadinejad

samedi 10 février 2007
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Un Appel Urgent au Secrétaire Général de L’ONU Ban Ki-moon / au Haut Commissaire aux Droits de l’Homme Louise Arbour / au Président du conseil des Droits de l’Homme l’Ambassadeur Luis Alfonso De Alba

Nous recevons la Résolution de l’Assemblée Générale par consensus - co-parrainée par 103 Etats - qui a condamné, sans réserve, toute négation de l’Holocauste, et la « puissante volonté » du Secrétaire Général « de voir ce principe fondamental respecté aussi bien dans les discours que dans la pratique ». Intervenant avant le vote, le représentant de l’Iran « s’est totalement dissocié de l’exercice totalement hypocrite du jour », prétendant : « ses principaux soutiens ont cherché à présenter le texte dans une intention ‘malveillante’ pour poursuivre des intérêts politiques étroits, et tromper l’assemblée ».

Le 2ème Jour ‘ International Day Commémoration’ à la Mémoire des Victimes de l’Holocauste, nous appelons les Etats membres des Nations Unies à agir de façon décisive dès à présent, en faisant appel à la charte de l’ONU, et à la convention sur la Prévention et la Punition du Crime de Génocide - de façon à traduire le Président Mahmoud Ahmadinejad devant la cour Criminelle Internationale, et l’Iran devant le conseil de Sécurité des Nations Unies. L’appel réitéré du président de l’Iran à l’élimination d’Israël n’est pas « cohérent avec les objectifs de Nations Unies » (Charte de l’ONU, chapitre I, Article 2 :4). Et l’article III (c) de la Convention sur le Génocide est clair :
« L’incitation publique et directe à commettre un génocide » (...) « sera punissable ». Son article IV déclare : « Les personnes commettant un génocide ou chacun des autres actes énumérés dans l’ensemble de l’Article III seront punies, que ce soient des dirigeants responsables constitutionnellement, des officiels publiques ou des individus privés ». Lors d’une conférence à Téhéran, le 26 octobre 2005, le président iranien Ahmed Ahmadinejad a appelé à « effacer Israël de la carte ». Il a aussi annoncé que : « Très bientôt, la tache de cette disgrâce sera purgée du centre du monde islamique ». Et il a prévenu, en menaçant tous les hommes de paix : « 

Tous ceux qui reconnaissent Israël brûleront dans le feu de la fureur de la nation islamique ». Dans son discours du 5 décembre 2005 devant l’organisation de la Conférence Islamique à la Mecque, il proclama que le problème majeur dans le monde islamique était « la présence de l’occupation sioniste au cœur du monde islamique », prédisant même que son « retrait judicieux ouvrira la voie à l’apparition du pouvoir islamique dans la prise en charge réussie des affaires du monde ».

La semaine dernière, il a répété son scénario menaçant pour la disparition rapide de l’Etat d’Israël.

Lors d’un discours à la télévision le 14 décembre 2005, il a qualifié d’invention le génocide nazi de 6 millions de Juifs : « Ils ont créé un mythe au nom de l’Holocauste, et se croient au-dessus de Dieu, de la religion et des prophètes ». Le 5 janvier 2006, la télévision d’Etat de l’Iran a diffusé une discussion sur « le mythe des chambres à gaz », et « la vérité des Protocoles de Sages de Sion ».

Avant le 1er jour International de Commémoration à la Mémoire des victimes de l’Holocauste, Ahmadinejad a annoncé une ‘conférence spéciale sur le « mythe » de l’holocauste’ à Téhéran, qui s’est tenue le mois dernier au mépris de l’opinion mondiale. Dans sa lettre du 8 janvier 2007 au Président du conseil des droits de l’Homme Luis Alfonso De Alba, l’ambassadeur d’Iran Alireza Moayeri a souligné que : « la conférence internationale sur l’Holocauste, tenue à Téhéran, a été un événement universitaire, pour examiner et enquêter sur les faits concernant une revendication historique sans préjugé ni jugement. (...)

C’est une question légitime que celle-ci : alors qu’il existe de sérieuses idées opposées sur la question, en particulier sur le nombre de morts, parmi les universitaires autour du monde, pourquoi une ligne rouge artificielle doit-elle rendre tabou (sic) la totalité de la question de l’Holocauste, pour empêcher de combler ce fossé, en totale contradiction avec l’Article 19 de l’UDHR, et l’article 19 de l’ICCPR ».

Nous engageons fermement le Secrétaire Général, le Haut commissaire au droits de l’Homme et le Président du Conseil, et tous les Etats membres de l’ONU, à prendre en considération le mode de pensée du président iranien - en particulier ce parallèle idéologique entre la référence claire de son discours du 26 octobre 2005 avec ‘l’idéologie du jihad’ : « Le combat [jihad] entre le monde islamique et le front des infidèles », et avec les expressions de Hitler dans ‘Mein Kampf’ [Mon combat], décrivant les ‘vrais aryens’ rongés par des non aryens ! Est-ce que les horreurs de la « solution finale » nazie au 20ème siècle doivent être répétées au 21ème - alors que la communauté internationale relève simplement « avec préoccupation » la tempête qui se prépare ?

« L’incitation publique et directe à commettre un génocide » par le président de la République islamique d’Iran (par l’élimination d’un Etat membre, c.a.d. un « politicide ») nécessite une ACTION FERME AUJOURD’HUI.

Comme cela a été souligné au fil des ans : toute ‘Partie Contractante’ peut invoquer l’article VIII de la convention post-holocauste sur la Prévention et la Punition du Crime de Génocide (approuvée le 9 décembre 1948, le jour précédent la ‘Déclaration Universelle des Doits de l’Homme’) et « appeler les organes compétents des Nations Unies pour engager de telles actions... pour la prévention ou la suppression de ... chacun des actes énumérés dans l’Article III ». Le mépris de l’Iran pour la charte de 1945 de l’ONU est un autre motif pour toutes les personnes et les organes de l’ONU à AGIR MAINTENANT.

René Wadlow (Principal Représentant de l’AWE) /
David G. Littman (Représentant l’AWE & le WUPJ

Pour les Anglophones (mais les images sont suffisamment parlantes) le diaporama à voir absolument - produit par D. Horowitz, de FrontPage Mag ici :
http://www.terrorismawareness.org/islamic-mein-kampf/


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette